Vitamine C - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Apports conseillés

Apports Journaliers Recommandés

Les recommandations européennes conseillent un apport quotidien de 75 mg pour la femme et de 90 mg pour l'homme. A titre d'exemple, une orange apporte en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils...) 53 mg de vitamine C (La vitamine C est une vitamine hydrosoluble sensible à la chaleur et à la lumière.) (40 à 80 mg par 100 g).

En France, L'AFSSA recommande un apport journalier de 110 mg pour un adulte de 20 à 60 ans. Les personnes exposées davantage aux effets nocifs des oxydants, comme les fumeurs, ont des besoins accrus en vitamine (Une vitamine est une substance organique nécessaire (en dose allant du microgramme à plusieurs milligrammes par jour) au métabolisme des organismes vivants et donc de l'homme. Les vitamines sont des compléments...) C. Certains scientifiques, comme Linus Pauling (Linus Carl Pauling (28 février 1901 à Portland, Oregon, États-Unis - 19 août 1994 à Big Sur, Californie)...) (double prix Nobel), considèrent que les apports nutritionnels recommandés devraient être d'au moins 200 mg, voire 500 mg.

Chez les primates (Les primates (du latin primas, atis signifiant « celui qui occupe la première place ») constituent un ordre au sein des mammifères placentaires. Ce clade regroupe les singes - dont l'homme - ainsi...), des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) font état d'une consommation quotidienne de 2 000 à 8 000 mg par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...).

Carence

Une importante carence en vitamine C, très rare, provoque le scorbut, lorsque l'apport est de moins de 10 mg par jour. Les hypovitaminoses plus discrètes sont très répandues et se traduisent par de l'asthénie, un amaigrissement, des maux de tête, des douleurs osseuses, une plus grande sensibilité aux infections et parfois des problèmes hémorragiques.

Toxicité (La toxicité (du grec τοξικότητα toxikótêta) est la mesure de la capacité d’une substance...)

La vitamine C est habituellement non toxique. De très fortes doses (plusieurs grammes par jour) peuvent entraîner quelques effets secondaires, parmi lesquels nausée, diarrhée (La diarrhée est une quantité de selles émises dans un volume plus important que la normale, (> 300g/j) et avec une plus grande fréquence (>3 selles / jour).) calculs et inflammations stomacales, faiblesse, vertiges et fatigues .

Pour des doses supérieures à 500 mg/j, une augmentation de production d'acide oxalique (L'acide oxalique de structure HOOC-COOH, l'acide éthanedioïque d'après la nomenclature officielle est le plus simple des acides dicarboxyliques aliphatiques. Le produit commercial est un...) pourrait induire un risque de calculs rénaux d'oxalate. Cet effet secondaire est controversé par certaines études. En effet, les végétaux qui apportent de la vitamine C apportent aussi des oxalates, d'où la confusion.

Depuis sa synthèse dans les années 1930, la vitamine C est utilisée à toutes doses à travers le monde (Le mot monde peut désigner :). Les seuls effets secondaires associés à son utilisation et qui soient établis sont la diarrhée bénigne et une action diurétique (Un diurétique est une substance qui entraine une augmentation de la sécrétion urinaire et qui peut être utilisé notamment pour traiter...). Celles-ci surviennent lorsqu'elle est consommée trop rapidement et en trop grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...). L'organisme ne pouvant la stocker, il en élimine ainsi l'excès.

Des études cliniques montrent :

  • que la consommation de vitamine C n'augmente pas et même réduit l'incidence de calculs rénaux.
  • que la vitamine C n'a pas d'effet mutagène (étude sur des doses allant jusqu’à 5 000 mg par jour).

Les études in vitro (In vitro (en latin : « dans le verre ») signifie un test en tube, ou, plus généralement, en dehors de l'organisme vivant...) montrent que la vitamine C, même en présence de métaux de transition n'a pas d'effet mutagène et qu'au contraire elle protège les cellules de l'action mutagène du peroxyde (Un peroxyde est un composé chimique de formule générale R-O-O-R', le groupe -O-O- étant appelé peroxyle (abrégé "peroxo" quand il est mis en...) d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.).

Tolérance intestinale

La tolérance intestinale désigne la quantité de vitamine C qui peut être absorbée par l'intestin (L'intestin est la partie du système digestif qui s'étend de la sortie de l'estomac à l'anus. Chez les humains et la plupart des mammifères, il est divisé en deux...) dans un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) donné. Lorsque cette quantité est atteinte, la vitamine C non absorbée est éliminée dans les selles. Durant son trajet, elle attire de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) dans l'intestin ce qui produit une diarrhée passagère. Ceci est une des raisons pour lesquelles on ne peut pas s'intoxiquer avec de la vitamine C.

Les quantités produites par les animaux varient en fonction de leur état de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales....) et santé ; un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques....) stressé ou malade peut produire plusieurs dizaines de grammes par jour. On peut mettre en parallèle cette production variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un...) d'ascorbate chez les animaux avec la variabilité de la tolérance intestinale chez l'être humain. Lorsqu'un humain est malade ou stressé, sa tolérance intestinale à la vitamine C augmente, ce qui lui permet d'absorber plus de vitamine C qu'en temps normal. La variabilité de la tolérance intestinale suggère un besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois...) accru de l'organisme en vitamine C dans les périodes de stress ou de maladies, comme on l'observe chez les animaux qui synthétisent la vitamine C.

Page générée en 0.117 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique