Verrue - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Verrues plantaires logées dans un gros orteil.

La verrue est une petite excroissance de la peau ou une petite lésion qui peut être induite par un microtraumatisme, et peut apparaître sur presque toutes les régions du corps. On peut la retrouver sur la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par...), le coude (Cette articulation comprend en avant la région du « pli du coude ». C'est un complexe articulaire synovial du membre supérieur humain reliant le bras à l'avant-bras. Il...), le genou (Le genou est une articulation qui permet de joindre la jambe à la cuisse. Elle met en jeu trois os, le fémur le tibia et la patella, par le biais de trois articulations, l'articulation...), le visage, le pied ainsi que sur les organes génitaux.

Les verrues sont des tumeurs cutanées bénignes non cancéreuses. Elles ont pour origine l'infection de la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) par un virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme...), le papillomavirus (Les papillomavirus sont un groupe de petits virus à ADN. Ils sont très répandus dans la nature.) humain (HPV) dont on dénombre une cinquantaine de types différents, certains donnant plus volontiers certaines verrues. Il semble communément admis que les verrues des mains, des coudes et des genoux peuvent provenir de microtraumatismes (c'est particulièrement vrai pour les verrues des bouchers), alors que celles des pieds seraient favorisées par le sol des piscines, des salles de sports et de leurs douches (le HPV s'introduit plus aisément dans un épiderme gorgé d'eau).

On distingue plusieurs types de verrues:

  • les verrues vulgaires le plus souvent dues aux HPV 2 et 4,
  • les verrues planes dues aux HPV 3, 10 et 28,
  • les verrues plantaires, qui peuvent être uniques, profondes et douloureuses à la marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position debout et en ayant...) (myrmécie due à HPV 1), ou multiples et contiguës (mosaïque due à HPV 2),
  • les papillomes verruqueux,
  • et les kystes épidermoïdes à inclusions ou papillomes kystiques exclusivement dus à HPV 60.

Microscopie

Le caractère principal retrouvé en histologie est une vacuolisation des kératinocytes de la couche granuleuse et des couches supérieures de l'épiderme. On note des inclusions basophiles composées par les particules virales et des inclusions éosinophiles contenant une kératine anormale.

Dans la verrue (La verrue est une petite excroissance de la peau ou une petite lésion qui peut être induite par un microtraumatisme, et peut apparaître sur...) vulgaire, il existe une hyperplasie épidermique à limites nettes qui associe une hyperacanthose et une hyperkératose; l'altération fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) qui distingue la verrue des autres papillomes est la présence de remaniements cellulaires dans le corps muqueux de Malpighi: les cellules perdent leurs ponts d'union et apparaissent volumineuses, à cytoplasme vacuolaire, à noyau foncé pycnotique.

Traitement

Elles peuvent disparaître spontanément, c'est le cas de 60% d'entre elles qui guérissent sans traitement dans les 2 ans qui suivent leur apparition, ou être traitées pour les faire disparaître. On distingue des traitements chimiques et des traitements physiques ; à noter l'existence de moyens moins conventionnels faisant appel à des méthodes populaires d'efficacité incertaine.

Traitements chimiques

  • Les préparations kératolytiques sont le plus couramment employées. On utilise la vaseline salicylée à des concentrations variant de 15% à 50% selon que la zone à traiter est plus ou moins cornée. La « Pommade cochon » contient 50% d´acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) salicylique. Il est conseillé de protéger la peau avoisinante par du vernis incolore ou par un sparadrap (Un sparadrap est une bande adhésive, présenté en rouleau, à découper et permettant de fixer des compresses, des pansements, des drains ou des cathéters sur la peau.) troué (ou les deux à la fois).
  • On trouve dans le commerce des préparations à l'acide salicylique et à l'acide lactique incorporés dans du collodion ; cette association est destinée à des verrues peu épaisses car elle est moins kératolytique que la vaseline salicylée.
  • Le glutaraldéhyde peut être utilisé exclusivement dans les zones cornées de la plante ; il agit par dessiccation. Son emploi au niveau des zones non cornées et des doigts a induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité (générateur) ou en force (moteur).) des nécroses cutanées.

Ces méthodes nécessitent un décapage régulier des lésions par grattage à la lime à ongle (En ce qui concerne l'anatomie, un ongle est une partie dure et insensible du doigt ou de l'orteil d'un animal. C'est une évolution de la griffe, que l'on ne retrouve que chez certains animaux.) ou avec une lame de bistouri (Un bistouri est un instrument utilisé en chirurgie pour faire des incisions.) (à jeter après usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.), car risque de contamination).

  • L'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) intralésionnelle de bléomycine est efficace mais douloureuse et il existe un risque non négligeable d'acrosyndrome et de nécrose lorsqu'elle est pratiquée au niveau des doigts.

Le 5-fluorouracile en pommade (Une pommade est une préparation semi solide destinée à être appliquée le plus souvent sur la peau. Il existe aussi des pommades pour application sur les muqueuses (par exemple...) peut être utilisé sur les verrues planes.

  • Appliqué régulièrement, le crayon au nitrate (Les nitrates (autrefois nommés nitre, souvent synonyme de salpêtre) sont les sels de l'acide nitrique. La formule chimique de l’ion nitrate est NO3−.) d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) semble parfois efficace et rapide pour le traitement des verrues ; son application est parfois douloureuse.

Traitements physiques

  • Le traitement le plus employé est la cryothérapie à base d'azote (L'azote est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole N et de numéro atomique 7. Dans le langage courant, l'azote désigne le gaz diatomique diazote N2, constituant majoritaire de...) liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) à -196°C. Appliqué, au coton-tige ou pulvérisé, il provoque une gelure de la verrue et son décollement. C'est un traitement simple, rapide et efficace, mais plutôt douloureux notamment dans son utilisation plantaire, et mal supporté par les enfants et même par les adultes pour un trop grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de verrues. On doit voir apparaître une phlyctène (cloque) en quelques heures (L'heure est une unité de mesure  :). Il est nécessaire de compléter ce traitement par un traitement kératolytique.
  • L'électrocoagulation au bistouri électrique est en passe d'être abandonnée par les dermatologues car elle laisse des cicatrices (Cicatrices est le premier album de la série de science-fiction Orbital constituée de diptyques, dessiné par Serge Pellé et écrit par Sylvain...) au niveau des mains et des séquelles douloureuses pendant plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) au niveau plantaire.
  • Le traitement au laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme anglo-américain...) CO2 sous anesthésie (Le mot anesthésie provient du grec (αισθησις: faculté de percevoir par les sens) combiné à l'alpha (α) privatif et du nu (ν) euphonique....) ne s'applique qu'à de rares cas (verrues profuses, résistantes aux traitements habituels).

Traitements non conventionnels

Ces traitements, bien que parfois pratiqués n'ont jamais apporté de preuve empirique quant à leur efficacité.

  • Utilisé par nos grands-mères rurales, le traitement par le latex (LaTeX est un système logiciel de composition de documents créé par Leslie Lamport. Plus exactement, il s'agit d'une collection de...) de chélidoine ou l'application d'une limace (Limace est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains gastéropodes sans coquille externe appartenant à l'infra-ordre des Stylommatophora. Les limaces...) serait souvent suivi de guérison (La guérison est un processus biologique par lequel les cellules du corps se régénèrent pour réduire l'espace d'une région...) au bout de quelques semaines. De la chélidoine, plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des Eucaryotes. Elles sont, avec les autres...) sauvage, on extrait le suc (Le suc est un liquide extrait d'une substance végétale ou animale. Les tissus, qu'ils soient animaux ou végétaux, peuvent contenir et...), la sève (En botanique et en physiologie végétale, la sève est le milieu liquide qui circule grâce à des cellules spécialisées appelées « vaisseaux », entre...), que l'on applique directement sur la verrue. Le suc ne nécessite pas une réelle extraction : sitôt la tige (La tige est chez les plantes à fleurs, l'axe, généralement aérien, qui prolonge la racine et porte les bourgeons et les feuilles. La tige se ramifie généralement en branches et rameaux formant...) coupée, il suinte de lui-même à son extrémité. Ce traitement dont l'efficacité n'a jamais été prouvée, connaît un regain d'intérêt avec la mode des paramédecines et notamment de la phytothérapie.
  • L'application de sparadrap directement sur une verrue et renouvelé régulièrement pourrait la faire disparaître.
  • L'homéopathie (L’homéopathie ou homœopathie (du grec όμοιος / hómoios, « similaire » et πάθος / páthos,...) pourrait être aussi une solution pour les verrues plantaires : thuya occidentalis et nitricum acidum.
  • La propolis (La propolis est un matériau recueilli par les abeilles à partir de certains végétaux. Cette résine végétale est utilisée par les abeilles comme mortier et anti-infectieux pour assainir la ruche....), appliquée quotidiennement est aussi un remède naturel et réputé efficace contre les verrues.
  • Le zeste de citron (Le citron est un agrume, fruit du citronnier. Le citronnier (Citrus limon) est un arbuste de 5 à 10 m de haut, à feuilles persistantes.) 10x10mm mariné pendant 3 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....) en vinaigre (Le vinaigre est un liquide acide (pH généralement compris entre 2 et 3), obtenu grâce à l'oxydation de l'éthanol dans le vin, le cidre, la bière et autres boissons fermentées. Le vinaigre...), se met avec un sparadrap pour la nuit. Le lendemain la verrue est ramollie et la réparation de la peau est spontanée en quelques jours. Si dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son...) importantes - une deuxième application le lendemain (pour les verrues de plus de 7mm de diamètre).

Aucun traitement n'évite une éventuelle récidive qui peut survenir dans les semaines ou les mois qui le suivent, car aucun de ces traitements n'élimine le virus de l'organisme. Seul le mécanisme naturel de défense de l'organisme est capable de le détruire. On croit que la plupart des traitements traditionnels ont pour effet d'irriter la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...) de la peau, ce qui active la défense du corps qui s'attaque alors au virus. Les thérapeutiques d'avenir feront probablement appel à la stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs cellules réceptrices de l'organisme. La cellule traduit la stimulation par un potentiel d'action, qui est transmis...) de l'immunité locale (immunomodulateurs), à l'exemple de l'utilisation de l'imiquimod sur les condylomes (verrues génitales)

Page générée en 0.120 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique