Verglas
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Verglas dans un terrain de jeu après une tempête de pluie verglaçante, en 2005

Le verglas est un dépôt de glace compacte et lisse, généralement transparent, provenant d'une pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore...) ou d'une bruine d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) surfondue, en état de surfusion, qui se congèle en entrant en contact avec une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) solide dont la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de...) est inférieure à 0 °C. Les gouttelettes peuvent en effet se présenter sous forme surfondue dans un intervalle de température allant de 0 °C à -39 °C si elle ne rencontre pas de noyaux de congélation (On appelle congélation toutes technique visant à faire passer un produit à l'état solide par des techniques de refroidissement...).

Attention, le verglas (Le verglas est un dépôt de glace compacte et lisse, généralement transparent, provenant d'une pluie ou d'une bruine d'eau surfondue, en état...) provient de la pluie ou de la bruine verglaçante mais n'est pas un terme interchangeable avec ceux-ci. Ainsi, on ne peut pas dire qu'il « tombe du verglas » mais plutôt qu'il « tombe de la pluie verglaçante (La pluie verglaçante est de la pluie qui reste liquide malgré une température inférieure à 0 °C. Les gouttelettes sont alors en...) qui forme du verglas sur les objets ». On peut parler de verglas, par analogie, lorsque des gouttelettes surfondues de brouillard (Le brouillard est le phénomène météorologique constitué d’un amas de fines gouttelettes ou de fins cristaux de glace, accompagné de fines particules hygroscopiques...) se déposent sur des surfaces sous zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole...) mais en général on appellera cela du brouillard givrant ou de la gelée blanche car la couche de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) est alors opaque et très mince.

Formation

Type de la précipitation (En météorologie, le terme précipitation désigne des cristaux de glace ou des gouttelettes d'eau qui, ayant été soumis à des processus de condensation et...) selon la structure thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur...) (bleu sous zéro degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) Celsius et rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) au-dessus)

Précipitations verglaçantes

Le plus souvent le verglas provient de pluie verglaçante. Les précipitations se forment en altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.). Aux latitudes tempérées en période froide, cela est généralement sous forme de neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une...). Lorsque les flocons rencontrent une couche d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) chaud au-dessus du point (Graphie) de congélation en chutant des nuages, ils fondent et deviennent des gouttes de pluie. Si la température près au sol est sous 0 °C, les gouttelettes en état instable de surfusion vont geler sur tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné...) pour y former une couche de la glace.

La bruine peut également former du verglas. Ces petites gouttelettes se forment dans des nuages bas et à des températures qui peuvent être sous 0 °C mais qui ne permettent pas de les transformer en flocons. La bruine va donc geler au contact d'objets sous le point de congélation en tombant.

Glace noire

La glace noire est le nom d'une forme de verglas particulière que l'on retrouve sur la route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.). Elle est due au gel d'une mince couche d'eau laissée sur la chaussée antérieurement par une fine pluie ou par la fonte de neige quand la température était au-dessus du point de congélation. Elle peut également provenir de la condensation (La condensation est le nom donné au phénomène physique de changement d'état de la matière qui passe d'un état dilué (gaz) à un état condensé (solide ou liquide). On peut expérimenter ce changement...) de vapeur () d'eau sur une structure, comme un pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en...), quand le cours d'eau sous-jacent n'est pas gelé mais que l'air est à une température bien inférieure à zero Celsius.

Protection

Il existe diverses façons de protéger les structures contre les effets du verglas. On peut les chauffer, utiliser des déglaçants, appliquer des moyens mécaniques pour briser la glace ou les abriter. Un exemple de chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un matériau.) est celui qui est appliqué sur les ailes d'avions en vol pour garder la température du bord d'attaque au-dessus du point de congélation et empêcher la formation de verglas. Les déglaçants comme le sel de table, les sels de calcium, l'urée (L'urée ou carbamide (DCI) est un composé organique de formule chimique CO(NH2)2. C'est aussi le nom de la famille des dérivés de l'urée...) ou les glycols qui se mélangent à la glace pour la faire fondre de façon eutectique (Un eutectique est un mélange de deux corps purs qui fond et se solidifie à température constante, contrairement aux mélanges habituels. Il se comporte en fait comme un corps pur du point de vue de la fusion.). Les deux composantes se comportent alors comme un corps pur (En chimie, un corps pur est composé d'un seul type de constituant (contraire : mélange). Il existe plusieurs types de corps purs.), du point de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de la fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée...), qui se solidifie à une température plus basse constante qui dépend de la concentration du déglaçant. Parmi les moyens mécaniques de bris, on peut mentionner des manchons en caoutchouc sur les ailes d'avions que l'on gonfle momentanément lors d'une accumulation.

Dangers

Effet du verglas sur la distribution de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche...)
Trottoirs verglacés à Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de...), Québec

Le verglas contient très peu de bulles d'air emprisonnées. Or, sans ces bulles d'air, la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est...) est très peu réfléchie par le verglas et ce dernier prend donc la couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) de la surface sur lequel il repose. Il est donc particulièrement dangereux lorsqu'il est présent sur les routes car les automobilistes ne le voient presque pas et qu'il est très glissant conduisant à des pertes de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) et des accidents.

Le verglas est également très dangereux pour les avions et hélicoptères en vol en formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque voyelle se...) une couche de glace sur toutes les surfaces ce qui change les caractéristiques aérodynamiques de l'appareil. Si la couche devient trop importante, l'aéronef (Un aéronef est un moyen de transport capable d'évoluer au sein de l'atmosphère terrestre. On distingue deux catégories d'aéronefs :...) peut perdre totalement sa portance et s'écraser.

Le verglas affecte la distribution d'électricité et peut causer des pannes de courant car la glace qui s'accumule sur les câbles peut les faire se rompre. En grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.), elle peut même faire s'écrouler les structures sur lesquelles ils sont tendus (poteaux et pylônes électriques ). Ceci mène à des pannes électriques qui peuvent se généraliser comme il s'en est déjà produit à de nombreux endroits. Un cas des plus importants est celui du verglas massif (Le mot massif peut être employé comme :) de 1998 qui a affecté plus de quatre millions de personnes le long d'une bande entre Ottawa et la Nouvelle-Écosse au Canada et certains secteurs de la Nouvelle-Angleterre. Plus de trois millions de ceux-ci se retrouvèrent dans la grande région de Montréal où certains secteurs ont été privés de courant durant plus d'un mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) et où il a fallu rebâtir une partie du système de distribution électrique.

Page générée en 0.336 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique