Ver
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme « Ver » s'applique, en français,
à plusieurs taxons distincts. Icône de redirection
Ver
Un ver
Un ver
Taxons concernés
  • Voir texte

Les vers constituent un groupe très hétérogène d'animaux invertébrés qui partagent une caractéristique commune, à savoir un corps mou, flexible, de forme allongée et ne comportant aucune partie dure. Leur morphologie, adaptée autant à la vie (La vie est le nom donné :) parasitaire qu’à des modes de vies autonomes et libres, leur permet de coloniser une large gamme d’environnements terrestres et aquatiques.

Le terme désigne

  • La forme primitive d'organisation (Une organisation est) des bilatériens. Les trois groupes d'animaux (vers ronds, vers plats et vers annelés) présentent une symétrie bilatérale fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.). Leur apparition, sans doute au tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) début du cambrien (ère primaire), marque une étape importante de l'évolution des êtres vivants. Malgré leur apparente simplicité, ils inaugurent un nouveau type d'organisation anatomique qui sera ensuite repris par toutes les autres espèces animales. Les différents tissus ou organes spécialisés, proviennent de l’un des trois feuillets embryonnaires (endoderme, mésoderme et ectoderme) inaugurés par ces vers.
  • La forme larvaire de divers insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur environnement (association loi de 1901), elle paraît...) et même parfois de l'imago (adulte), lorsqu'il est aptère (sans ailes), comme le ver luisant.

Parasitisme

Nombreux sont les vers qui peuvent être, à l'état adulte ou larvaire, parasites de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) ou des animaux.

Dans le groupe des vers plats, on trouve par exemple le ténia, les botriocéphales, la douve, la bilharzie. Dans les vers ronds, ascaride, oxyure, trichocéphale, ankylostome, strongle, trichine, filaire, ...

En général, les vers habitent les organes digestifs (ténia), plus rarement les muscles (trichines et cysticerques), le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et constitue le...) (cénures), le foie (Le foie est un organe abdominal impair et asymétrique, logé chez l'homme dans l'hypocondre droit, la loge sous-phrénique droite, la partie supérieure du creux épigastrique puis atteint l'hyponcondre et qui assure trois...) et le poumon (Le poumon est un organe invaginé permettant d'échanger des gaz vitaux, notamment l'oxygène et le dioxyde de carbone. L'oxygène est nécessaire au métabolisme de l'organisme, et le dioxyde de carbone doit être...) (échinocoques)

Le ver du cœur est un parasite mortel chez le chien (Le chien (Canis lupus familiaris) est un mammifère domestique de la famille des canidés, proche du loup et du renard. Autrefois regroupé dans une espèce...).

Systématique

Place des vers dans le monde (Le mot monde peut désigner :) animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On...)

Systématique classique

Traditionnellement, les vers formaient un immense embranchement très hétérogène, regroupant toutes les formes animales molles, à corps étroit et allongés, et dépourvues de membres.

Y étaient inclus les vers plats (Platyhelminthes), les nématodes (némathelmintes), et les vers annelés (annélides), et en outre d'autres groupes isolés, tels les rotifères, les chétognathes, les bryozoaires, etc.

Systématique moderne

Les vers ne forment pas un groupe systématique en ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive...) qu'ils ne sont pas un groupe monophylétique. En effet, on désigne par ce nom plusieurs animaux :

  • Les vers plats (platodes, plathelminthes ou platyhelminthes) ;
  • Les vers ronds au corps cylindrique et lisse (nématodes ou némathelminthes) ;
  • Les vers annelés ou segmentés dit vers à anneaux (annélides), à l'origine des arthropodes ;

Les deux premiers embranchements présentent quelques formes libres, mais ils sont essentiellement parasitaires (ascaris, douve du foie, ténia, bilharzie, etc). Les annélides en revanche, sont plus indépendants. Certains se déplacent activement, quand d’autres vivent de façon sédentaire, dans une grande variété de milieux aquatiques ou terrestres.

Ces formes primitives illustrent l'adage "l'ontogenèse récapitule la phylogenèse".

Vers plats

Ver solitaire.

Les vers plats comprennent à la fois des espèces mobiles comme la planaire (Les planaires sont des vers plats libres nageurs ou rampants. Des espèces vivent en mer, d'autres en eau douce, jusque dans les sols très humides.) et des espèces parasites telles que le ténia, dit « ver solitaire » ou la douve du foie.

L'embranchement regroupe trois classes : les turbellariés (planaire), les trématodes et les cestodes (tous deux parasites).

Vers ronds

Ascaris.

Les vers ronds regroupent plusieurs variétés relativement simples de vers non segmentés, dont plusieurs espèces sont nuisibles pour les cultures et d'autres des parasites pour l’homme et le bétail.

Plus de la moitié de ces vers sont libres et vivent dans la mer, en eaux douces et dans le sol. Ils peuvent être carnivores, détritivores ou consommer des végétaux. Les autres formes sont parasites et particulièrement bien protégées contre les défenses de leur hôte.

L'embranchement compte deux classes : les nématodes, dont le type est l'ascaris, en représentent la quasi-totalité. L'autre petite classe des nématomorphes, sont des parasites d'arthropodes.

Vers annelés

Ver de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...).

Le ver segmenté est un animal invertébré, souvent vermiforme, constitué d’anneaux appelés métamères, très semblables entre eux et contenant chacun des organes de tous les appareils. Ils sont dépourvus de pattes articulées, mais les métamères portent généralement des extensions (parapodes ou soies), qui leur permettent d’exécuter toute une gamme de mouvements, y compris nager et creuser la terre.

Les trois classes de vers à anneaux se distinguent en fonction du volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de parapodes ou de soies grâce au suffixe « chète » (du grec khaitê, crinière) :

  • Les polychètes (grec polus, beaucoup);
  • Les oligochètes (grec oligoi, peu nombreux);
  • Les achètes (préfixe a, privatif) ou hirudinées, qui possèdent un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) restreint de segments et dont seuls les premiers portent des ventouses, au moyen desquelles ils se fixent pour manger.

Ses représentants les plus célèbres sont le lombric (ou ver de terre) et la sangsue, sans oublier la bonellie (ou ver marin), au dimorphisme sexuel remarquable.

Vers de palme

Ver de palme. Ver de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s)...) jaunâtre se trouvant principalement dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous...) tropicaux. Il est possible de manger ces vers en enlevant la tête du ver (partie noire).

Formes d'insectes

Ver blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue...).

Certaines larves d'insectes ont une apparence de ver, comme le ver blanc qui est en fait la larve (La larve est le premier stade de développement de l'individu après l'éclosion de l'œuf ou la naissance chez un grand nombre d'espèces animales, ayant un...) d'un coléoptère, ou le ver à soie (De la soie (fibre textile d'origine animale) est produite par de nombreux insectes, araignées et chenilles de certains papillons notamment (Yponomeutes, bombyx)....) qui n'est autre que la chenille du bombyx du mûrier.

Certaines formes adultes aptères (sans ailes) sont aussi appelées vers, telle la femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction anisogamique.) du lampyre, que l'on appelle ver luisant en raison de sa luminescence (La luminescence est une émission de lumière dite "froide", par opposition à l'incandescence qui elle est chaude.) dans le noir.

Page générée en 0.137 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique