Vautour
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme «  Vautour  » s'applique, en français,
à plusieurs taxons distincts. Icône de redirection
Vautour
Vautour nubien (Torgos tracheliotus)
Vautour nubien (Torgos tracheliotus)
Taxons concernés

Plusieurs espèces des familles

  • Accipitridae dans l'Ancien Monde (L’Ancien Monde se réfère à la partie du Monde connu par les Européens depuis l’Antiquité avant les voyages de Christophe...)
  • Cathartidae dans le Nouveau Monde (Le Nouveau Monde est un terme désignant le continent américain ainsi que l'Océanie, notamment l'Australie. Il fut utilisé au XVIe siècle à propos de terres...)

Le terme vautour est un nom vernaculaire désignant certains oiseaux rapaces diurnes présents sur presque tous les continents. Les vautours sont des animaux nécrophages qui se nourrissent principalement de carcasses d'animaux et à ce titre, occupent une niche écologique essentielle à la bonne santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) de tous les autres animaux, ainsi qu'à celle de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement...). Le terme ne doit pas être confondu avec celui d'autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) qui désigne d'autres rapaces.

Zoologie

Familles et espèces

Les vautours ne forment pas un taxon monophylétique. Leurs ressemblances relèvent plus d'un phénomène de convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) évolutive que d'une proche parenté. On les retrouve dans deux ordres distincts :

  • dans l'Ancien Monde (Le mot monde peut désigner :), celui des accipitriformes, famille des accipitridés, qui comprend non seulement des vautours mais aussi, entre autres, les aigles, les busards, les gypaètes et les éperviers.
  • dans le Nouveau Monde, celui des Ciconiiformes, famille des cathartidés, qui comprend les condors, les urubus et les sarcoramphes (ou « vautours pape »).

Ces deux familles ont suivi une évolution convergente car occupant une même niche écologique. Pour dépecer les carcasses, ces espèces ont le cou (Le cou est la région du corps qui est située entre la tête et le reste du corps (torse ou tronc).) long et la tête nue. Leurs larges ailes sont idéales pour les longs vols, et le planage, en quête d'une carcasse.

Dénomination et étymologie

Un vautour vu de profil

Le terme vautour dérive du latin vultur via le latin populaire *vultōre, racine que l'on retrouve également dans l'italien avvoltore et dans le catalan voltor, et bien sur le genre Vultur. Ce terme est utilisé pour les espèces :

Famille des cathartidae (vautours du Nouveau monde) :

  • Vautour aura ou Urubu à tête rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.)Cathartes aura
  • Vautour pape ou Sarcoramphe roi — Sarcoramphus papa
  • Vautour urubu — Coragyps atratus

Famille des accipitridés :

  • Gypaète barbu — Gypaetus barbatus
  • Vautour africainGyps africanus
  • Vautour charognard — Necrosyrtes monachus
  • Vautour chassefienteGyps coprotheres
  • Vautour chaugoun — Gyps bengalensis
  • Vautour fauve (Fauve se réfère au sens large aux Mammifères carnivores, et en particulier aux moyens à grands félins. Ce terme est également employé pour distinguer les grands félins — grand fauves...)Gyps fulvus
  • Vautour de l'Himalaya — Gyps himalayensis
  • Vautour indien — Gyps indicus
  • Vautour à long bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition des jeunes, la chasse d'une proie, la...)Gyps tenuirostris
  • Vautour moine — Aegypius monachus
  • Vautour oricou ou Vautour nubien — Torgos tracheliotus
  • Vautour percnoptère ou Percnoptère d'Égypte — Neophron percnopterus
  • Vautour royal — Sarcogyps calvus
  • Vautour de Rüppell — Gyps rueppellii
  • Vautour à tête blanche — Trigonoceps occipitalis

Anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe ἀνατέμνειν anatemnein, se traduisant par...)

L'une des principales caractéristiques anatomiques des vautours est leur tête dépourvue de plumes. On attribue souvent un rôle adaptatif à ce caractère, car leur mode d'alimentation contraint leur tête à être très souvent recouverte de sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté d’environ 5...), endroit particulièrement difficile à nettoyer. Ils ont également souvent un long cou. Ils repèrent les carcasses principalement grâce à leur vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) perçante. Certains observateurs leur prêtent un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement, suivi de son...) de l'odorat développé, fait rare chez les rapaces en particulier et chez les oiseaux en général.

Reproduction

Les vautours pondent un seul œuf par saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la...) de reproduction, ce qui rend leur population d'autant plus vulnérable. Les vautours de l'Ancien Monde construisent un nid (Le nid désigne généralement la structure construite par les oiseaux pour contenir leurs œufs et fournir un premier abri à leur progéniture. Les nids sont généralement...), ceux du Nouveau Monde pondent à même le sol.

Alimentation

Vautour fauve planant

Les vautours se nourrissent de carcasses d'animaux morts. Cependant, dans les Pyrénées, on assiste sporadiquement à des attaques sur des animaux vivants

Ils chassent en volant haut dans le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) pour repérer les animaux morts ou proches de la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la...). Une grosse proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.) telle qu'une vache (La vache est la femelle d'un mammifère domestique ruminant, généralement porteur de cornes sur le front, appartenant à l'espèce Bos taurus de la famille des bovidés. C'est la femelle du...) ou un dromadaire (Le dromadaire ou Vikar ou chameau d'Arabie (Camelus dromedarius) est une espèce de mammifère domestique de la famille des camélidés et du genre...) est souvent partagée par plusieurs oiseaux.

Ces habitudes alimentaires amènent les vautours à participer activement à l'élimination naturelle et rapide des cadavres de gros animaux, aussi bien des animaux sauvages dans les régions peu habitées par l'homme que des animaux d'élevage, tels que des moutons ou des vaches.

Rôle écologique

Le rôle écologique de ces grands rapaces est très important. En nettoyant les carcasses, ils peuvent éviter la transmission d'une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) épidémique, ou même, près des villages empêcher la puanteur des corps en putréfaction, ou consommer les ordures ménagères.

En Inde par exemple, les vautours sont décimés par une insuffisance rénale chronique. Elle est causée par l'ingestion de chairs de cadavre (Le cadavre est ce qui reste du corps d'un organisme vivant humain ou animal dans la période qui suit la mort. On parle aussi de dépouille mortelle pour le corps humain, et on...) de bétail qui contiennent des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission...) résiduelles de diclofénac, un médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant des propriétés curatives, préventives ou administrée...) de la classe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Trois espèces de vautours ont pratiquement disparu, les autres étant protégées par leurs répartitions plus importantes. Cela a des conséquences sanitaires néfastes : les charognes sont sources d'épidémies, humaines ou animales. Les autres charognards (canidés ou milan) sont insuffisants ou en contact trop étroit avec l'homme (dans ce dernier cas, ces charognards deviennent eux-mêmes propagateurs de la maladie).

Page générée en 0.070 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique