Télescope spatial

Historique

Les principaux télescopes spatiaux et la partie du spectre électromagnétique qu'ils observent. Inspiré du schéma figurant ici : http://www.spitzer.caltech.edu/Media/mediaimages/background.shtml

Aux États-Unis la création d’un télescope spatial (Un télescope spatial est un télescope placé au delà de l'atmosphère. Le télescope spatial présente l'avantage par rapport à son homologue terrestre de ne pas être perturbé par l'atmosphère...) est évoqué pour la première fois en 1946 par Lyman Spitzer, un professeur et chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...) de l’université Yale, qui démontre dans son article intitulé « Les avantages d’une observatoire extra-terrestre dans le domaine de l’astronomie » qu’un télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter la...) placé dans l’espace offre un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d’avantages car explique-t-il l’atmosphère terrestre filtre (Un filtre est un système servant à séparer des éléments dans un flux.) et déforme la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est intimement...) venue des étoiles. Même le télescope le plus perfectionné ne peut pas échapper à ce phénomène alors qu’un télescope situé en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) le peut. Par ailleurs l’atmosphère bloque une grande partie du spectre électromagnétique (Le spectre électromagnétique est la décomposition du rayonnement électromagnétique selon ses différentes composantes en terme de fréquence, d'énergie des photons ou encore de...) comme le rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) X émis par des phénomènes de haute température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie...) dans les étoiles et dans d’autres objets si bien que celui-ci ne peut pas être détecté. Un télescope spatial pourrait permettre aux scientifiques de mesurer également ce type d’émission.

Les premiers observatoires astronomiques n'étaient que des projectiles lancés par une fusée-sonde (Une fusée-sonde, dans le domaine de l'astronautique, est une fusée décrivant une trajectoire sub-orbitale permettant d'effectuer des mesures et des expériences.) pour sortir brièvement de l'atmosphère ; aujourd'hui, les télescopes sont mis en orbite pour des périodes qui peuvent aller de quelques semaines (missions embarquées sur la navette spatiale (Une navette spatiale, dans le domaine de l’astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales en orbite...) américaine) à quelques années. Un grand nombre d’observatoires spatiaux ont été mis en orbite et la plupart d’entre eux ont amélioré de manière importante nos connaissances cosmologiques. Certains de ces observatoires ont achevé leurs missions, tandis que d'autres sont toujours en opération. Les télescopes spatiaux sont lancés et maintenus par les agences spatiales : la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son...), l'Agence Spatiale Européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est une agence spatiale intergouvernementale fondée le 31 mai 1975. Elle est chargée de la coordination des projets...), l' agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) japonaise et Roskosmos pour la Russie.

Avantages du télescope spatial

Les longueurs d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans...) absorbées par l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) en % filtré (de 0 à 100 %)

Plusieurs phénomènes constituent des freins à l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...) astronomique depuis le sol : la turbulence (La turbulence désigne l'état d'un fluide, liquide ou gaz, dans lequel la vitesse présente en tout point un caractère tourbillonnaire : tourbillons dont la taille, la localisation et...) naturelle de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les...), qui perturbe le cheminement des photons (En physique des particules, le photon est la particule élémentaire médiatrice de l'interaction électromagnétique. Autrement dit, lorsque deux particules chargées électriquement...) et réduit la qualité de l'image, limite la résolution aux environs d'une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La...) d'arc même si certains télescopes terrestres (tel que le Very Large Telescope) peuvent contrebalancer les turbulences grâce à leur optique adaptative (L'optique adaptative est une technique qui permet de corriger en temps réel les déformations évolutives et non-prédictives d'un front d'onde grâce à un miroir déformable.). Dans le domaine du rayonnement visible, un télescope spatial peut observer un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une...) cent fois moins lumineux que ce qui peut être techniquement observable (Dans le formalisme de la mécanique quantique, une opération de mesure (c'est-à-dire obtenir la valeur ou un intervalle de valeurs d'un paramètre physique, ou plus...) depuis le sol. En outre, une grande partie du spectre électromagnétique est complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la quantité...) (Gamma, X, etc.) ou partiellement (infrarouge et ultraviolet) absorbée par l'atmosphère et ne peuvent donc être observés que depuis l'espace. L'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...) lumineuse depuis le sol est également de plus en plus handicapée par la pollution lumineuse (L’expression pollution lumineuse (light pollution, ou photopollution pour les anglophones) désigne à la fois la présence nocturne anormale ou gênante de lumière et les conséquences de l'éclairage artificiel...) due aux nombreuses sources de lumière artificielles.

Seuls le rayonnement visible et les fréquences radios ne pas atténués par l’atmosphère terrestre. L'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés...) spatiale joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement...) un rôle essentiel pour les autres longueurs d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Elle transporte de...). Elle a pris aujourd'hui une grande importance grâce à des télescopes comme Chandra (Le satellite Chandra est un télescope à rayons X. Il a été lancé en 1999 par la navette spatiale Columbia lors de la mission STS-93.) ou XMM-Nexton.

Satellites astronomiques

On peut classer les satellites astronomiques spatiaux en fonction des longueurs d'ondes qu'ils observent : rayonnement gamma, rayonnement X, ultraviolet (Le rayonnement ultraviolet (UV) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde intermédiaire entre celle de la lumière visible et celle des rayons X.), lumière visible (La lumière visible, appelée aussi spectre visible ou spectre optique est la partie du spectre électromagnétique qui est visible pour l'œil humain.), infra rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.), radio (A supprimer) millimétrique et radio. Le terme de télescope est généralement réservé aux instruments qui utilisent une optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) ce qui n'est pas le cas des satellites astronomiques observant le rayonnement Gamma, X et radio. Certains satellites peuvent observer plusieurs plages (ils apparaissent plusieurs fois dans le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) ci-dessous). On intègre dans la catégorie des satellites astronomiques les instruments qui étudient les noyaux et/ou les électrons du rayonnement cosmique ainsi que ceux qui détectent les ondes gravitationnelles.

Observatoire de rayonnement gamma

Les télescopes gamma collectent et mesurent le rayonnement gamma à haute énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) émis par les sources célestes. Ce rayonnement est absorbé par l'atmosphère et doit être observé depuis des ballons à haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) ou depuis l'espace. Le rayonnement gamma peut être généré par les supernovae, les étoiles à neutrons, les pulsars et les trous noirs. Les éruptions gamma, qui dégagent des énergies élevées, ont été également détectées sans qu'on en identifie la provenance.

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
High Energy Astronomy Observatory 3 (HEAO 3) NASA 1979-09-2020 septembre 1979 1981-05-2929 mai 1981 eo00486.4Orbite terrestre (Une orbite terrestre est une orbite située autour de la Terre. La Lune, le seul satellite naturel de la Terre, est située sur une orbite terrestre. Les satellites artificiels sont...) (486,4–504,9 km)
Astrorivelatore Gamma ad Immagini LEggero (AGILE) ISA 2007-04-2323 avril 2007 eo00524Orbite terrestre (524–553 km)
Compton Gamma Ray Observatory (CGRO) NASA 1991-04-055 avril 1991 2000-06-044 juin 2000 eo00362Orbite terrestre (362–457 km)
COS-B ESA 1975-08-099 août 1975 1982-04-2525 avril 1982 eo00339Orbite terrestre (339,6–99,876 km)
Gamma RSA 1990-07-011 juillet 1990 1992-00-001992 eo00375Orbite terrestre (375 km)
Fermi Gamma-ray Space Telescope NASA 2008-05-1411 juin 2008 eo00550Orbite terrestre (555 km)
Granat CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) & IKI 1989-12-011 décembre 1989 1999-05-2525 mai 1999 eo02000Orbite terrestre (2 000–200 000 km)
High Energy Transient Explorer NASA 2000-10-099 octobre 2000 eo00590Orbite terrestre (590–650 km)
International Gamma-Ray Astrophysics Laboratory (INTEGRAL) ESA 2002-10-1717 octobre 2002 eo00639Orbite terrestre (639–153 000 km)
Low Energy Gamma Ray Imager (LEGRI) INTA 1997-05-1919 mai 1997 eo00600Orbite terrestre (600 km)
Second Small Astronomy Satellite (Satellite peut faire référence à :) ((SAS 2) NASA 1972-11-1515 novembre 1972 1973-06-088 juin 1973 eo00443Orbite terrestre (443–632 km)
Swift Gamma Ray Burst Explorer (SWIFT) NASA 2004-11-2020 novembre 2004 eo00585Orbite terrestre (585–604 km)

Observatoire spatial de rayonnement X

Les télescopes à rayons X mesurent le rayonnement X émis par les photons à haute énergie. Ceux-ci ne peuvent pas traverser l'atmosphère et doivent donc être observés soit depuis la haute atmosphère soit depuis l'espace. Plus types d'objets célestes émettent des rayons X depuis les amas de galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois au singulier.) en passante par les trous noirs ou les noyaux galactiques actifs jusqu'au objets galeactiques tels que les restes de supernovae ou les étoiles et les étoiles doubles comportant une naine blanche,... Certains corps du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit,...) émettent des rayons X, le plus notable étant la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne...), bien que la majorité du rayonnement X de la Lune provienne de la réflexion de rayons X du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...). On considère que la combinaison (Une combinaison peut être :) de nombreuses sources de rayonnement X non identifiées est à l'origine du rayonnement X de fond

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
A Broadband Imaging X-ray All-sky Survey (ABRIXAS) DLR 1999-04-2828 avril 1999 1999-07-011 juillet 1999 eo00549Orbite terrestre (549–598 km)
Advanced Satellite for Cosmology and Astrophysics (ASCA) NASA & ISAS 1993-02-2020 février 1993 2001-03-22 mars 2001 eo00523.6Orbite terrestre (523,6–615,3 km)
AGILE ISA 2007-04-2323 avril 2007 eo00524Orbite terrestre (524–553 km)
Ariel V SRC & NASA 1974-10-1515 octobre 1974 1980-03-1414 mars 1980 eo00520Orbite terrestre (520 km)
Array of Low Energy X-ray Imaging Sensors (Alexis) LANL 1993-03-2525 avril 1993 2005-00-002005 eo00749Orbite terrestre (749–844 km)
Aryabhata ISRO 1975-04-1919 avril 1975 1975-04-2323 avril 1975 eo00563Orbite terrestre (563–619 km)
Astron IKI 1983-03-2323 mars 1983 1989-06-00juin 1989 eo02000Orbite terrestre (2 000—200 000 km)
Astronomische Nederlandse Satelliet (ANS) SRON 1974-08-3030 août 1974 1976-06-00juin 1976 eo00266Orbite terrestre (266–1 176 km)
Astrosat ISRO 2009-04-00avril 2009 eo00650Orbite terrestre (650 km)
Beppo-SAX ASI (agence) 1996-04-3030 avril 1996 2002-04-3030 avril 2002 eo00575Orbite terrestre (575–594 km)
Broad Band X-ray Telescope (Astro 1) NASA 1990-12-22 décembre 1990 1990-12-1111 décembre 1990 eo00500Orbite terrestre (500 km)
Chandra NASA 1999-06-2323 juillet 1999 eo09942Orbite terrestre (9 942–140 000 km)
Constellation-X Observatory NASA TBA
COS-B ESA 1975-08-099 août 1975 1982-04-2525 avril 1982 eo00339.6Orbite terrestre (339,6–99,876 km)
Cosmic Radiation (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement électromagnétique (par exemple : infrarouge) ou par une désintégration (par...) Satellite (CORSA) ISAS 1976-02-066 février 1976 1976-02-066 février 1976 Echec au lancement
Dark Universe Observatory NASA TBA eo00600Orbite terrestre (600 km)
Einstein Observatory (HEAO 2) NASA 1978-11-1313 novembre 1978 1981-04-2626 avril 1981 eo00465Orbite terrestre (465–476 km)
EXOSAT ESA 1983-05-2626 mai 1983 1986-04-088 avril 1986 eo00347Orbite terrestre (347–191 709 km)
Ginga (Astro-C) ISAS 1987-02-055 février 1987 1991-11-011 novembre 1991 eo00517Orbite terrestre (517–708 km)
Granat CNRS & IKI 1989-12-011 décembre 1989 1999-05-2525 mai 1999 eo02000Orbite terrestre (2 000–200 000 km)
Hakucho ISAS 1979-02-2121 février 1979 1985-04-1616 avril 1985 eo00421Orbite terrestre (421–433 km)
High Energy Astronomy Observatory 1 (HEAO 1) NASA 1977-08-1212 août 1977 1979-01-099 janvier 1979 eo00445Orbite terrestre (445 km)
High Energy Astronomy Observatory 3 (HEAO 3) NASA 1979-09-2020 septembre 1979 1981-05-2929 mai 1981 eo00486.4Orbite terrestre (486,4–504,9 km)
High Energy Transient Explorer 2 (HETE 2) NASA 2000-10-099 octobre 2000 eo00590Orbite terrestre (590–650 km)
International Gamma Ray Astrophysics Laboratory (INTEGRAL) ESA 2002-10-1717 octobre 2002 eo00639Orbite terrestre (639–153 000 km)
Nuclear Spectroscopic Telescope Array (NuSTAR) NASA 2010-08-00août 2010 eo00525Orbite terrestre (525 km)
ROSAT NASA & DLR 1990-06-011 juin 1990 1999-02-1212 février 1999 eo00580Orbite terrestre (580 km)
Rossi X-ray Timing Explorer NASA 1995-12-3030 décembre 1995 eo00409Orbite terrestre (409 km)
Spectrum-X-Gamma IKI & NASA 2010-00-002010
Suzaku (ASTRO-E2) JAXA (L'agence d'exploration aérospatiale japonaise (en japonais ?????????? — uch? k?k? kenky? kaihatsu kik? —, souvent dénommée par sa traduction anglaise Japan Aerospace eXploration Agency, abrégée en JAXA) est l'agence...) & NASA 2005-06-1010 juillet 2005 eo00550Orbite terrestre (550 km)
Swift Gamma Ray Burst Explorer NASA 2004-11-2020 novembre 2004 eo00585Orbite terrestre (585–604 km)
Tenma ISAS 1983-02-2020 février 1983 1989-01-1919 janvier 1989 eo00489Orbite terrestre (489–503 km)
Third Small Astronomy Satellite (SAS-C) NASA 1975-05-077 mai 1975 1979-04-00avril 1979 eo00509Orbite terrestre (509–516 km)
Uhuru NASA 1970-12-1212 décembre 1970 1973-03-00mars 1973 eo00531Orbite terrestre (531–572 km)
X-Ray Evolving Universe Spectroscopy Mission (XEUS) ESA 2018-00-002018
XMM-Newton ESA 1999-12-1010 décembre 1999 eo07365Orbite terrestre (7 365–114 000 km)

Télescope ultraviolet

Les télescopes ultraviolet effectuent leurs observations dans la gamme des ondes ultraviolet c'est-à-dire entre 100 et 3 200 Å. La lumière dans ces longueurs d'onde est absorbée par l'atmosphère terrestre aussi les observations doivent être réalisé dans la haute atmosphère ou depuis l'espace. Les objets célestes émettant un rayonnement ultraviolet comprennent le Soleil, les autres étoiles et les galaxies.

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
Astro-2 NASA 1993-04-022 mars 1993 1993-03-1818 mars 1993 eo00349Orbite terrestre (349–363 km)
Astron IKI 1983-03-2323 mars 1983 1989-06-00juin 1989 eo02000Orbite terrestre (2 000–200 000 km)
Astronomische Nederlandse Satelliet (ANS) SRON 1974-08-3030 août 1974 1976-06-00juin 1976 eo00266Orbite terrestre (266–1 176 km)
Astrosat ISRO 2009-04-00avril 2009 eo00650Orbite terrestre (650 km)
Broad Band X-ray Telescope / Astro 1 NASA 1990-12-022 décembre 1990 1990-12-1111 décembre 1990 eo00500Orbite terrestre (500 km)
Copernicus Observatory NASA 1972-08-2121 août 1972 1980-00-001980 eo00713Orbite terrestre (713–724 km)
Cosmic Hot Interstellar Spectrometer (CHIPS) NASA 2003-01-1313 janvier 2003 eo00578Orbite terrestre (578–594 km)
Extreme Ultraviolet Explorer (EUVE) NASA 1992-06-077 juin 1992 2002-01-3030 janvier 2002 eo00515Orbite terrestre (515–527 km)
Far Ultraviolet Spectroscopic Explorer (FUSE) NASA & CNES & CSA 1999-06-2424 juin 1999 2007-07-1212 juillet 2007 eo00752Orbite terrestre (752–767 km)
Galaxy Evolution Explorer (GALEX) NASA 2003-04-2828 avril 2003 eo00691Orbite terrestre (691–697 km)
Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un...) Space Telescope NASA 1990-04-2424 avril 1990 eo00586.47Orbite terrestre (586,47–610,44 km)
International Ultraviolet Explorer (IUE) ESA & NASA & SERC 1978-01-2626 janvier 1978 1996-09-3030 septembre 1996 eo32050Orbite terrestre (32 050–52 254 km)
Korea Advanced Institute of Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on...) and Technology Satellite 4 (Kaistsat 4) KARI 2003-09-2727 septembre 2003 eo00675Orbite terrestre (675–695 km)
OAO-2 NASA 1968-12-077 décembre 1968 1973-01-00janvier 1973 eo00749Orbite terrestre (749–758 km)
Swift Gamma Ray Burst Explorer (SWIFT) NASA 2004-11-2020 novembre 2004 eo00585Orbite terrestre (585–604 km)
Tel Aviv University Ultraviolet Explorer (TAUVEX) Agence spatiale israélienne (L'agence spatiale israélienne (?????? ???? ???????? en hébreu), fondée le 19 septembre 1983, est l'organisme gouvernemental qui coordonne tous les programmes spatiaux d'Israël à but scientifique, militaire ou...) 2009-10-00octobre 2009

Télescope en lumière visible

L'astronomie en lumière visible est la forme la plus ancienne de l'observation des astres. Elle porte sur le rayonnement visible (entre 4 000 et 8 000 Å. Un télescope optique placé dans l'espace ne subit pas les déformations liées à la présence de l'atmosphère terrestre ce qui lui permet de fournir des images avec une résolution plus importante. Les télescopes optiques sont utilisés pour étudier, entre autres, les étoiles, les galaxies, les nébuleuses et les disques protoplanétaires.

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
Astrosat ISRO 2009-04-00avril 2009 eo00650Orbite terrestre (650 km)
COROT CNES & ESA 2006-12-2727 décembre 2006 eo00872Orbite terrestre (872–884 km)
Dark Energy Space Telescope NASA & DOE non défini
Gaia ESA 2011-00-002011 lagrange orbite terrestre
Hipparcos ESA 1989-08-088 août 1989 1993-04-00mars 1993 eo00223Orbite terrestre (223–35 632 km)
Hubble Space Telescope NASA 1990-04-2424 avril 1990 eo00586.47Orbite terrestre (586,47–610,44 km)
Kepler NASA 2009-03-066 mars 2009 Earth-trailing heliocentric orbit (Orbit est une maison d'édition internationale, spécialisée en fantasy et en science-fiction, fondée en 1974. En 1992, sa société mère a été...)
MOST CSA 2003-06-3030 juin 2003 eo00819Orbite terrestre (819–832 km)
SIM Lite Astrometric Observatory NASA 2015
Swift Gamma Ray Burst Explorer NASA 2004-11-2020 novembre 2004 eo00585Orbite terrestre (585–604 km)
Terrestrial Planet Finder (Le Terrestrial Planet Finder (TPF, « Chercheur de planète terrestre ») est un projet de système de télescope de la NASA pour l'horizon 2015-2020.) NASA non défini

Télescope infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des...)

Le rayonnement infrarouge a une énergie plus faible que la lumière visible et est donc émis par des objets plus froids. Ce rayonnement permet d'observer les objets suivants : les étoiles froides dont les naines brunes, les nébuleuses et les galaxies avec un important décalage vers le rouge (Le décalage vers le rouge ou redshift est un phénomène astronomique de décalage vers les grandes longueurs d'onde des raies spectrales et de l'ensemble du spectre...).

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
Akari (ASTRO-F) JAXA 2006-02-21février 21, 2006 eo00586.47Orbite terrestre (586,47–610,44 km)
Darwin ESA 2015-00-002015 lagrangePoint de Lagrange (Un point de Lagrange (noté Li), ou point de libration, est une position de l'espace où les champs de gravité de deux corps en orbite l'un autour de l'autre, et de masses substantielles, se combinent de manière à...) L2
Herschel ESA & NASA 2009-05-0614 mai 2009 lagrangePoint (Graphie) de Lagrange L2
IRAS NASA 1983-01-2525 janvier 1983 1983-11-2121 novembre 1983 eo00889Orbite terrestre (889–903 km)
Infrared Space Observatory (ISO) ESA 1995-11-1717 novembre 1995 1998-05-1616 mai 1998 eo01000Orbite terrestre (1 000–70 500 km)
Infrared Telescope in Space ISAS & NASDA 1995-03-1818 mars 1995 1995-03-2525 avril 1995 eo00486Orbite terrestre (486 km)
James Webb Space Telescope NASA 2013-00-002013
Midcourse Space Experiment (MSX) USN 1996-04-2424 avril 1996 1997-02-2626 février 1997 eo00900Orbite terrestre (900 km)
Spitzer Space Telescope NASA 2003-08-2525 août 2003 so0.98Orbite solaire (0,98–1,02 AU)
Submillimeter Wave Astronomy Satellite (SWAS) NASA 1998-12-066 décembre 1998 eo00638Orbite terrestre (638–651 km)
Terrestrial Planet Finder NASA TBA
Wide Field Infrared Explorer (WIRE) NASA 1999-03-055 mars 1999
Wide-field Infrared Survey Explorer (WISE) NASA 2009 eo00500Orbite terrestre (500 km)

Ondes millimétriques et submillimétriques

Aux fréquences millimétriques, les photons sont très nombreux mais ont très peu d'énergie. Il faut donc en collecter beaucoup. Ce rayonnement permet de mesurer le fond diffus cosmologique (Le fond diffus cosmologique est un rayonnement électromagnétique provenant de l'Univers, et qui frappe la Terre de façon quasi uniforme dans toutes les directions.), la distribution des radio-sources, ainsi que l'Effet Sunyaev-Zel'dovich, ainsi que le rayonnement synchrotron (Synchrotrons, synchro-cyclotrons et cyclotrons réfèrent à différents types d'accélérateurs circulaires.) et le rayonnement continu de freinage (Le rayonnement continu de freinage, ou Bremsstrahlung (aussi appelé free-free emission en anglais), est un rayonnement électromagnétique à spectre large créé par le ralentissement...) de notre galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.).

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
COBE NASA 1989-11-1818 novembre 1989 1993-12-2323 décembre 1993 eo00900Orbite terrestre (900 km)
Odin SSC 2001-02-2020 février 2001 eo00622Orbite terrestre (622 km)
Planck ESA 2009-05-06 14 mai 2009 lagrangePoint de Lagrange L2
WMAP NASA 2001-06-3030 juin 2001 lagrangePoint de Lagrange L2

Radio-télescopes spatiaux

L'atmosphère est transparente pour les ondes radio aussi les radio-télescopes placés dans l'espace sont utilisés généralement pour réaliser de l'interférométrie (L'interférométrie est une méthode de mesure qui exploite les interférences intervenant entre plusieurs ondes cohérentes entre elles.) à très longue base. Un télescope est basé sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus...) tandis qu'un observatoire est placé dans l'espace : en synchronisant les signaux collectés par ces deux sources on simule un radio-télescope dont la taille serait la distance existant entre les deux instruments. Les observations effectuées avec ce type d'instrument portent sur les restes de supernovae, les lentilles gravitationnelles, les masers, les galaxies à sursaut de formation d'étoiles ainsi que beaucoup d'autres objets célestes.

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
Highly Advanced Laboratory for Communications and Astronomy (HALCA, or VSOP) ISAS 1997-02-1212 février 1997 2005-11-3030 novembre 2005 eo00560Orbite terrestre (560–21 400 km)
RadioAstron IKI 2008-10-00octobre 2008 eo10000Orbite terrestre (10 000–390 000 km)
VSOP-2 JAXA 2012-00-002012

Détection de particules

Certains observatoires spatiaux sont spécialisés dans la détection du rayonnement cosmique et des électrons. Ceux-ci peut être émis par le Soleil, notre galaxie (rayonnement cosmique) et des souces extra-galactiques (rayonnement cosmique extra-galactique). Il existe également un rayonnement cosmique à haute énergie émis par les noyaux des galaxies actives.

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
High Energy Astrophysics Observatory 3 (HEAO 3) NASA 1979-09-2020 septembre 1979 1981-05-2929 mai 1981 eo0046.4Orbite terrestre (486,4–504,9 km)
Astromag Free-Flyer NASA 2005-01-011 janvier 2005 eo00500Orbite terrestre (500 km)
Payload for Antimatter Matter Exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) and Light-nuclei Astrophysics (PAMELA) ISA, INFN, RSA, DLR & SNSB 2006-05-1515 mai 2006 eo00350Orbite terrestre (350–610 km)

Ondes gravitationnelles

L’observation des ondes gravitationnelles, prédites par la Relativité Générale (La relativité générale, fondée sur le principe de covariance générale qui étend le principe de relativité aux référentiels non-inertiels, est une théorie relativiste de la gravitation,...), est un nouveau domaine. Le premier observatoire spatial, LISA (Laser Interferometer Space Antenna), doit être lance par l’Agence Spatiale Européenne et la NASA en 2017. Les ondes gravitationnelles n'ont jamais pu être observées directement par les observatoires dédiés créés au sol du fait de sa très faible intensité. Le télescope utilise la technique de l'interférométrie.

Nom Agence spatiale Date de lancement Fin de mission Emplacement Ref(s)
Laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme anglo-américain « light...) Interferometer Space Antenna (LISA) NASA 2018 so1Orbite solaire (environ 1 UA ; sur l'orbite terrestre)
Page générée en 0.322 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique