René Descartes - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

René Descartes
Philosophe et Scientifique
Époque Moderne
René Descartes, d'après Frans Hals.
René Descartes (René Descartes, né le 31 mars 1596 à La Haye en Touraine (localité rebaptisée Descartes par la suite) et mort à Stockholm dans le palais royal de Suède le...), d'après Frans Hals.

Naissance 31 mars 1596, La Haye en Touraine, Pavillon royal de la France.svg Royaume de France
Décès 11 février 1650, Stockholm,
Suède Suède
École/tradition Rationalisme, inspirateur du Cartésianisme
Principaux intérêts épistémologie, métaphysique, physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...), optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.), mathématiques, morale, psychologie, biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une...)
Idées remarquables Cogito, doute méthodique ou hyperbolique, morale par provision, dualisme de l'âme et du corps
Influencé par Platon (Platon (en grec ancien Πλάτων / Plátôn), Athènes, 428 - 427 av. J.-C., 347 - 346 av. J.-C., est un philosophe grec, contemporain de la démocratie...), Scepticisme, Anselme, Scolastique, Nicolas de Cues, Suárez, Bacon, Montaigne, Mersenne
A influencé Arnauld, Pascal, Nicole, Locke, Spinoza, Malebranche, Leibniz, La Mettrie, Kant, Fichte, Kierkegaard, Nietzsche, Husserl, Bergson, Guéroult, Sartre, Levinas, Alquié, Merleau-Ponty, Jean-Luc Marion

René Descartes, né le 31 mars 1596 à La Haye en Touraine (localité rebaptisée Descartes par la suite) et mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par...) à Stockholm dans le palais royal de Suède le 11 février 1650, est un mathématicien (Un mathématicien est au sens restreint un chercheur en mathématiques, par extension toute personne faisant des mathématiques la base de son...), physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui...) et philosophe français. Il est considéré comme l'un des fondateurs de la philosophie moderne : il théorise le cogito, fondant ainsi le système des sciences sur le sujet connaissant face au monde (Le mot monde peut désigner :) qu'il se représente. En physique, il est considéré comme le fondateur (Le Fondateur (titre original : Founding Father) est une nouvelle de science-fiction d'Isaac Asimov, parue en février 1965, et publiée en français dans...) du mécanisme, et en mathématiques, de la géométrie analytique (La géométrie analytique est une approche de la géométrie dans laquelle on représente les objets par des équations ou inéquations. Le plan ou l'espace est nécessairement muni d'un...). Toutefois, certaines de ses théories ont par la suite été contestées (théorie de l'animal-machine) ou abandonnées (théorie des tourbillons ou des esprits-animaux). Sa pensée a pu être rapprochée de la peinture de Nicolas Poussin pour son caractère clair et ordonné.

Sa méthode philosophique et scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.), exposée à partir de 1628 dans les Règles pour la direction de l'esprit, puis dans le Discours de la méthode en 1637, affirme constamment une rupture par rapport à la scolastique enseignée dans l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...). Elle se caractérise par sa simplicité (Descartes la résume en peu de règles, quatre en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) dans le Discours de la méthode) et prétend rompre avec les interminables raisonnements scolastiques. Elle prend pour modèle la méthode mathématique (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les transformations. Les...), cherchant à remplacer la syllogistique aristotélicienne utilisée pendant tout le Moyen Âge.

Descartes se rallie au système cosmologique copernicien qui a révolutionné la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances,...), à l'instar de Galilée ; mais, par peur de la censure, il « avance masqué » (larvatus prodeo), diluant ses idées nouvelles sur l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme »....) et le monde dans ses pensées métaphysiques, qui révolutionneront à leur tour la philosophie et la théologie. L'influence de Descartes sera déterminante sur tout son siècle : les grands philosophes qui lui succèderont développeront leur propre philosophie par rapport à la sienne (Sienne (Siena en italien) est une ville italienne, chef-lieu de la province du même nom, dans la région de Toscane. Elle compte...), soit en opposition (Hobbes, Pascal, Spinoza, Leibniz), soit en accord (Arnauld, Malebranche).

Descartes affirme un dualisme radical entre l'âme (la res cogitans, la pensée) et le corps (la res extensa, l'étendue). Il radicalise sa position en refusant d'accorder la pensée à l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe,...), le concevant comme une « machine », c'est-à-dire un corps dépourvu d'âme. Cette théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...) sera critiquée à l'époque des Lumières, notamment par Voltaire, Diderot et Rousseau.

Page générée en 0.422 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique