Palais-Royal
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Demeure du régent

  • En 1692, le régent Philippe II d’Orléans (fils de Monsieur) en hérite. Sous la Régence, il habita le Palais et y mena une vie de débauche avec ses « roués ».

Sous la Restauration

En 1830, le Palais Royal se trouve au coeur des événements révolutionnaires. C'est l'arquebusier Le Page, située rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les...) de Richelieu qui donne ses premières armes aux insurgés des Trois Glorieuses.

Sous l’Empire

Le Palais-Royal (Le Palais-Royal est à l’origine un palais historique auquel a été adjoint un ensemble urbain, dans le premier arrondissement de Paris, au nord du palais du Louvre. Sa cour...) fut, après le 18 brumaire, affecté au Tribunat. Il prendra le nom de Palais du Tribunat, jusqu'en 1807, date de suppression de cette assemblée.

La Commune

  • En 1871, le palais est détruit. Il sera restauré deux ans plus tard pour recevoir le Conseil d’État.

La résidence des ducs d’Orléans

Le palais fut restitué à la famille d’Orléans en 1814 ; il demeura la résidence des ducs d’Orléans jusqu’en 1848. Dès le 24 décembre 1814, Pierre-François-Léonard Fontaine (Pierre-François-Léonard Fontaine (Pontoise, 10 septembre 1762 - Paris, 13 octobre 1853) est un architecte néoclassique et décorateur français. Avec son camarade d'études...) est nommé architecte du duc d’Orléans, il fera les aménagements nécessaires à l’usage et à la bienséance (grand escalier (L’escalier est une construction architecturale constituée d'une suite régulière de marches, les degrés, permettant d'accéder à un étage, de passer d'un niveau à un autre en montant et...) d’Honneur, galerie d’Orléans, etc.) pendant la Restauration et la Monarchie de Juillet. Avec l'accession du duc d'Orléans à la couronne de France, le Palais-Royal a été brièvement la résidence du chef de l'Etat, Louis-Philippe, roi des Français, du 9 août 1830 à son installation aux Tuileries (Les Tuileries étaient naguère un quartier de Paris, situé entre le palais du Louvre, la rue de Rivoli, la place de la Concorde et la Seine. Il doit son nom au fait que son emplacement était...), en septembre 1831.

Le Palais est pillé par les révoltés qui renversent la Monarchie de Juillet, le 22 février 1848.

Les fonctions actuelles

  • Le Conseil d’État s’y installa en 1875.
  • Le Conseil constitutionnel et le Ministère de la Culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de...) y siègent également.
  • La Comédie-Française.
  • Le Tribunal (Le tribunal ou juridiction (de jus dicere : littéralement, « dire le droit ») est un lieu où est rendue la justice. C'est là que les personnes en conflit viennent...) des conflits.

Scènes de films tournées au Palais-Royal

  • 1963 : Charade de Stanley Donen avec Audrey Hepburn et Cary Grant
  • 1992 : Le soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la...) naît derrière le Louvre (téléfilm, série "Nestor Burma") de Joyce Bunuel avec Guy Marchand
  • 1994 : Interview with the Vampire (Entretien avec un vampire) de Neil Jordan
  • 1996 : Hommes, femmes, mode d'emploi de Claude Lelouch
  • 2004 : Un fil à la patte de Michel Deville
  • 2005 : Da Vinci Code (Le Da Vinci code) de Ron Howard
  • 2006 : Marie Besnard, l'empoisonneuse de Christian Faure (téléfilm)
  • 2007 : La vie (La vie est le nom donné :) sera belle d'Edwin Baily (téléfilm)
  • 2007 : Nicolas Le Floch d'Edwin Baily (téléfilm)
  • 2007 : Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne...) de Cédric Klapisch
  • 2008 : Cash d'Eric Besnard
  • 2008 : Les Herbes folles d'Alain Resnais
  • 2009 : L'armée du crime de Robert Guédiguian

Les colonnes de Buren

En 1985, Jack Lang choisit l’artiste Daniel Buren pour installer dans la cour d’honneur du palais une de ses œuvres. L’artiste crée des colonnes de marbre (Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire, existant dans une grande diversité de coloris, pouvant présenter des veines, ou marbrures (veines et coloris sont dus à des...) noir et blanc (Le noir et blanc sont considérés ou non comme des couleurs selon la discipline qui en parle : imprimerie, photographie, physique, peinture, théorie de la perception. Dans le langage courant, elles sont appelées...) et éclairées la nuit d’une lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) verte fluorescente : Les Deux Plateaux. Celles-ci déclenchent une vive polémique sur le rapport de leur installation dans ce lieu et sur l’art contemporain.

Page générée en 0.164 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique