Organisation de la Luftwaffe (1933-1945) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Niveau stratégique - Oberkommando der Luftwaffe

Le ministre de la Guerre et commandant de l'OKW Blomberg suivi par les trois chefs des forces armées lors de l'inspection d'un défilé en l'honneur de l'anniversaire de Blomberg en 1937

L' Oberkommando Wehrmacht (OKW) est la plus élevée des institutions militaires dans la structure de commandement militaire. Elle a été responsable de la coordination des efforts des trois armes de guerre: Heer, Kriegsmarine et Luftwaffe (Le terme Luftwaffe (littéralement, arme de l'air) désigne les différentes armées de l'air de l'Allemagne au cours de son histoire. Composante aérienne de la Bundeswehr, elle s'appelle...). Elle a été dirigée par Wilhelm Keitel après avoir pris la suite du ministre de la guerre Werner von Blomberg en 1938. A la tête de la Luftwaffe, Göring, également ministre du Cabinet, a obtenu que les ordres opérationnels de la Luftwaffe viendraient d'Hitler à lui, qui les transmettra aux dirigeants de la Luftwaffe, en contournant l' OKW.

Le 5 février 1944, grâce aux efforts de Günther Korten et Karl Koller, le haut commandement de la Luftwaffe (en allemand : Oberkommando der Luftwaffe) (OKL), est formé. Le Général-Colonel (en allemand : Generaloberst) Hans Jeschonnek est nommé chef d'état-major de l' OKL. Cela a créé un commandement militaire de l' ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) englobant le ministère de l'Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines des...) du Reich ( RLM ), contrôlant tous les aspects de l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses...). L' OKL couvre tous les services ainsi que le personnel opérationnel de la Luftwaffe.

Les parties suivantes de la Luftwaffe étaient sous son commandement:

  • L'état-major
  • Le personnel opérationnel
  • Les armes d'inspection
  • Inspecteur des forces aériennes (en allemand : General der Jagdflieger)
  • L'approvisionnement et des équipements
  • Une division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la réciproque de la fonction "multiplication par ce...) des transmissions

Les autres composantes, telles que l'armement et la fabrication des avions sont restés sous le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la RLM.

L' OKL est dirigée par le chef d'état-major général. Il est stratégiquement divisé en huit commandements (en allemand : 'Abteilungen) numérotées consécutivement. Les commandements sont:

  • Commandements des opérations
  • Direction des organisations
  • Direction des formations
  • Direction des mouvements de troupes
  • Direction du renseignement
  • Direction Equipement et matériels
  • Direction des Archives historiques
  • Direction du personnel

Il y a aussi dix-sept services d'inspection :

  • Inspection de la Luftwaffe (en allemand : Luftwaffen Inspektion) 1 - Reconnaissance
  • Luftwaffen Inspektion 2 - Bombardiers et bombardiers en piqué (General der Kampfflieger)
  • Luftwaffen Inspektion 3 - Avions de combat et d'attaque au sol (General derJagdflieger)
  • Luftwaffen Inspektion 5 - La sécurité aérienne (La sécurité aérienne procède de l'ensemble des mesures visant à réduire le risque aérien. L'Organisation de l'aviation civile internationale...) et l'équipement
  • Luftwaffen Inspektion 6 - Véhicules à moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...)
  • Luftwaffen Inspektion 7 - Transmissions(General der Nachrichtentruppe)
  • Luftwaffen Inspektion 8 - Avions de la marine (dissoute en 1942)
  • Luftwaffen Inspektion 9 - Les écoles de formation de pilotes
  • Luftwaffen Inspektion 10 - Troupe de service et entraitement
  • Luftwaffen Inspektion 11 - Parachutisme (Le parachutisme naît le 22 octobre 1797, lors du saut de Garnerin au-dessus du parc Monceau à Paris d'une montgolfière. Il est depuis devenu un sport. Un saut consiste...) et forces aérotransportables
  • Luftwaffen Inspektion 12 - Navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :)
  • Luftwaffen Inspektion 13 - Défense aérienne (sous le contrôle du Secrétaire d'État à l'aviation )
  • Luftwaffen Inspektion 14 - Médical
  • Luftwaffen Inspektion 15 - Zones de défense de l'Air
  • Luftwaffen Inspektion 16 - Les services aériens de sauvetage en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.)
  • Luftwaffen Inspektion 17 - Les troupes de construction et prisonniers de guerre (sous le contrôle du Secrétaire d'État à l'aviation )
  • Luftwaffen Inspektion 18 - Unités de la Luftwaffe sur le terrain

Les niveaux de l'organisation de la Luftwaffe

Le Reichsluftfahrtministerium, ou le Ministère de l'Air du Reich sur Leipziger Strasse à Berlin en 1938

Tous les aspects de l'aviation, y compris la Luftwaffe, passe sous le contrôle de la Reichsluftfahrtministerium (RLM), le ministère de l'Air du Reich. Depuis que la Luftwaffe est l'une des trois forces armées, il est entré dans le cadre du commandant en chef des forces armées d'un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de commandement militaire (en allemand : Oberkommando der Wehrmacht) (OKW).

Göring est le ministre de l'aviation (en allemand : Reichsminister der Luftfahrt) pendant la majeure partie de cette période. Il occupe également le poste de commandant en chef de la Luftwaffe (en allemand : Oberbefehlshaber der Luftwaffe). En tant que ministre, il est le responsable de l'aviation civile (L'aviation civile désigne tout ce qui est relatif à l'aviation non militaire. Cela englobe donc le transport civil de passagers et de marchandises.) et de tous les aspects: de la fabrication d'avions à l'approvisionnement. Sur le plan opérationnel, le commandement de la Luftwaffe est partagé par l'Inspecteur de Combat aérien (en allemand : General der Kampfflieger) et l'Inspecteur des piloes (en allemand : General der Jagdflieger) ainsi que du Secrétaire d'Etat pour l'aviation.

La force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) aérienne allemande est divisée en trois directions opérationnelles :

  • Troupes aériennes
  • Artillerie anti-aérienne
  • Troupes de transmission de l'air

Ces trois branches ont été subdivisés en sous-secteurs, tels que parachutistes, génie de l'air, corps médical de l'air et équipage de l'air. La Luftwaffe est organisée de manière géographique plutôt que sur une base stratégique fonctionnel, avec une autorité administrative ainsi qu'une structure de commandement opérationnel. Chaque zone géographique a sa propre logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources correspondant aux besoins, aux conditions économiques...) et service e maintenance. Pour cette raison, toutes les unités volantes se déplaçant à l'intérieur de cette zone géographique n'ont pas besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes...) de transférer son propre personnel d'entretien. Cela permet à la Luftwaffe d'avoir beaucoup de mobilité.

Niveau stratégique

LA charte de l'organisation de la Luftwaffe

Stratégiquement, les trois forces militaires allemandes faisaient partie d'un service unique appelé les forces armées (en allemand : Die Wehrmacht), contrôlée par l'Oberkommando der Wehrmacht (OKW), le chef de l'OKW faisait partie du Cabinet. Dans l'OKW, chaque service est dirigée par son propre commandement opérationnel :

  • Commandant en chef de l'Armée de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la...) (en allemand : Oberkommando des Heeres)
  • Commandant en chef de la Force aérienne (en allemand : Oberkommando der Luftwaffe)
  • Commandant en chef de la marine (en allemand : Oberkommando der Marine)

Les hauts commandements de contrôle de la Luftwaffe résident avec le RLM, le ministère de l'Air allemande et sa branche opérationnelle, l'Oberkommando der Luftwaffe: Commandement de la Force aérienne (OKL). Ensemble, ces institutions sont responsables de la direction de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre...), la production et la maintenance globale de l'aviation.

En tant que chef de la Luftwaffe, Göring est chargé de l'effort de guerre globale et des ressources envoyées à une région particulière. En tant que ministre, il a été en mesure d'obtenir d'importantes ressources et du personnel affectés à la Luftwaffe par rapport à d'autres branches des forces armées. En 1945, vers la fin de la guerre, Robert Ritter von Greim remplace Göring en tant que commandant en chef.

Niveau opérationnel

L'OKL, comme la branche opérationnelle de la RLM, avait le contrôle total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total...) sur les mouvements de l'unité, la formation et de transferts de personnel. Il est constitué d'une force de 25 000 hommes en 1939. Au niveau opérationnel, la Luftwaffe est divisée en flottes aériennes (en allemand : Luftflotten). Chaque flotte aérienne est responsable d'une région géographique particulière. Elle est autonome sur tous les types d'aéronefs et leurs personnel de vol, du personnel d'entretien et d'administration et des services juridiques.

Au début de la guerre, la Luftwaffe avait quatre Luftflotten, chacune étant responsable d'environ un quart de l'Allemagne. Lorsque la guerre se développa sur l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...), trois autres Luftflotten ont été créés dans les zones sous domination allemande. La Luftflotte 5 a été créé en 1940 pour diriger les opérations en Norvège et Danemark. Le commandant de chaque Luftflotte était responsable de tous les chasseurs ainsi que des opérations de soutien au sein de cette région. Un chef de chasse (en allemand : Jagdführer) (Jafü) était responsable des opérations de combat dans cette région et reportait au commandant.

Chaque Luftflotte a son tour, est divisée en Districts Aériens (en allemand : Luftgaue) et en Corps Aériens (en allemand : Fliegerkorps). Le but d'un Luftgaue était de fournir un soutien administratif et logistique à chaque aérodrome (Un aérodrome est une surface (sur terre ou sur l'eau) destinée à être utilisée (en totalité ou en partie) pour...), alors que les Fliegerkorps contrôlaient toutes les questions opérationnelles. Le Commandement du Quartier général d'un Luftgau se composait d'un Generalmajor et un état-major de 50 à 100 personnes. Chaque Fliegerkorps a un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'unités sous son commandement. Ces dernières sont habituellement équipés de plusieurs avions (en allemand : Geschwader), mais parfois aussi d'escadrons spécialisés (en allemand : Staffeln) et de groupes de combats tactiques (en allemand : Kampfgruppen).

Niveau tactique

Chaque Geschwader dans un Fliegerkorps est à peu près la taille d'une unité de la Royal Air Force (La Royal Air Force (force aérienne royale en anglais, le plus souvent abrégée en RAF) est l'armée de l'air de l'armée britannique. Elle forme avec la...), avec environ 90 à 120 avions sous son commandement. Ces chiffres varient car des sous-unités peuvent être ajoutées ou supprimées. Chaque unité a une tâche particulière (comme les chasseurs, les bombardiers, ou des transports) et est pour la plupart des unités équipée d'aéronefs appropriés à cette tâche. D'atres types d'aéronefs peuvent parfois être rattachés à une unité.

Une Geschwader est commandée par un Geschwaderkommodore, avec le rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie le rang et la dimension du noyau...) soit d'un Major/Lieutenant-colonel (en allemand : Oberstleutnant) ou d'un Colonel (en allemand : Oberst). L'unité a également des dirigeants ayant des fonctions administratives telles que les adjudants (en allemand : adjutant), des agents techniques et des officiers d'opérations. Ces dernières sont habituellement (mais pas toujours), des membres d'équipage encore en activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.). Il y a encore d'autres personnels spécialisés dans le domaine de la navigation, des transmissions et des renseignement. Une état-major de vol (en allemand : Stabschwarm) est rattaché à chaque Geschwader.

Page générée en 6.751 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique