Opéra Bastille
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Opéra Bastille
Opéra national de Paris
Type Salle d’opéra
Lieu Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de...) France France
Architecte(s) Carlos Ott
Inauguration 13 juillet 1989
Capacité 2 703 places
Statut juridique établissement public (En droit français, un établissement public est une personne morale de droit public, disposant d'une certaine autonomie administrative et financière (contrairement à une...) à caractère industriel et commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.)
Direction Nicolas Joel
Site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) [1]
Résidence
Opéra national de Paris (L'Opéra national de Paris est un établissement public industriel et commercial français placé sous la tutelle du ministère de la Culture. Il a pour mission de rendre...), Orchestre de l'Opéra de Paris (L’Opéra de Paris désigne une institution publique parisienne produisant et représentant des œuvres lyriques et des ballets dans ses deux salles : l'Opéra Garnier et l'Opéra Bastille. Dans le langage...)

L’opéra Bastille est une salle d’opéra située sur la place de la Bastille à Paris, conçue par Carlos Ott et inaugurée en 1989. C’est avec l’opéra Garnier l’une des deux salles affectées à Paris.

(M) Ce site est desservi par la station de métro Bastille.

Histoire

Le président François Mitterrand décide en 1982 la construction d’un nouvel opéra dans Paris afin de décharger l’Opéra Garnier. Il veut un Opéra « moderne et populaire ». Pour les besoins de l’époque, on crée en 1983 l’Établissement public Opéra-Bastille (EPOB).

L’emplacement de la gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) de Paris-Bastille, située entre la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un réseau de...) de Lyon et la rue de Charenton et au niveau de la place de la Bastille, est choisi.

Un concours pour désigner l’architecte de ce nouvel opéra est lancé en 1983 et c'est Carlos Ott, un architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un particulier, une...) uruguayen qui l’emporte le 10 novembre 1984.

Les travaux débutent en 1984 avec la démolition de la gare de Paris-Bastille, ouverte en 1859 et fermée le 14 décembre 1969. Elle sert jusqu’à sa démolition pour des expositions diverses.

L’Opéra est inauguré le 13 juillet 1989 pour le deux centième anniversaire de la prise de la Bastille, avec un spectacle mis en scène par Bob Wilson, La Nuit avant le jour, mais les représentations régulières ne débutent que le 17 mars 1990, avec Les Troyens de Berlioz.

En 1993, l’Établissement public Opéra-Bastille (EPOB) est dissout. L’année suivante, l’Opéra de Paris devient Opéra national de Paris et devient un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).

Les premières années de fonctionnement de la salle ont été marqués par des difficultés persistantes dans la gestion automatisée de la machinerie scénique, défaut fréquent des nouveaux théâtres qui a cependant occasionné plusieurs scandales à Paris. Des travaux réalisés sans fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) du théâtre ont permis de parvenir à un fonctionnement satisfaisant de l’ensemble de l’équipement.

L’État a par ailleurs engagé un procès pour malfaçon en 1991 contre les entrepreneurs en raison de la dégradation très rapide de la façade du bâtiment. Une dalle était tombée en 1990 et avait nécessité la pose de 5 000 m2 de filets de sécurité pour 530 000 euros. Une polémique, de nombreux audits et études vont faire durer pendant de nombreuses années la détermination des torts, la part des assureurs et les montants financiers d’autant plus que les études vont révéler de nouveaux problèmes. Cependant la seule pierre qui soit tombée était collée et non attachée. L’urgence de la livraison pour être prêt pour le bicentenaire de la révolution a conduit à des raccourcis coûteux pour la suite. L’État va finalement gagner ce long procès en 2007 : les constructeurs ont été condamnés à payer 9 millions d’euros pour le remplacement des 36 000 dalles en pierre calcaire de 90 cm × 90 cm. Les études ayant été faites en 2005-2006, les travaux ont pu commencer durant l’été 2007 et sont prévus pour durer 2 ans.

Le bâtiment a aujourd’hui 20 ans. Le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) et les besoins de mise aux normes, notamment incendie, vont nécessiter 12 millions d’euros.

Page générée en 0.145 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique