Insuline - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Découverte

Le rôle du pancréas dans le diabète a été découvert par Oskar von Minkowski, en 1889 à Strasbourg, lorsque son assistant lui a signalé que les chiens opérés la veille avaient soif et que leurs urines attiraient les mouches... Les travaux des physiologistes du début du vingtième siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...), influencés par Claude Bernard (Claude Bernard, né le 12 juillet 1813 à Saint-Julien (Rhône) et mort le 10 février 1878 à Paris, est un médecin et physiologiste...), ont permis d'établir le concept de sécrétion par le pancréas (Le pancréas est un organe abdominal, une glande annexée au tube digestif. Il est rétropéritonéal, situé derrière l'estomac, devant et au-dessus des reins. Ses fonctions...) d'une substance permettant de réguler l'utilisation du glucose (Le glucose est un aldohexose, principal représentant des oses (sucres). Par convention, il est symbolisé par Glc. Il est directement assimilable par l'organisme.). Plusieurs chercheurs ont préparé des extraits de pancréas dans le but de purifier un extrait qui pourrait avoir une utilité thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.) chez les diabétiques. Nicolae Paulescu a été un précurseur important, mais ses préparations peu purifiées n'étaient pas utilisables. Les meilleurs extraits ont été préparés par Frederick Grant Banting avec l'aide de Charles Best, un étudiant en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...), dans le laboratoire de John James Richard Macleod au cours de l'été 1921 à Toronto. Le premier produit préparé par Banting et Best, peu actif et très impur a ouvert la voie au traitement du diabète (Le diabète présente plusieurs formes, qui ont toutes en commun des urines abondantes (polyurie). Le mot « diabète » vient du grec ancien dia-baïno, qui signifie...) grâce au travail magistral et ultra-rapide de J. B. Collip, un chimiste (Un chimiste est un scientifique qui étudie la chimie, c'est-à-dire la science de la matière à l'échelle moléculaire ou atomique ("supra-atomique"). Le mot chimiste est dérivé d'alchimiste mais prend un sens...), qui a en quelques semaines préparé un extrait relativement pur et utilisable en thérapeutique. Banting et MacLeod ont été les lauréats du Prix Nobel de physiologie (La physiologie (du grec φύσις, phusis, la nature, et λόγος, logos, l'étude, la science)...) et de médecine en 1923 récompensant leurs travaux.

L'histoire a retenu le nom du premier diabétique ayant reçu les préparations de Banting et Best puis celle purifiée par Collip : Leonard Thompson a reçu le 11 janvier 1922, une première injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) qui fera baisser un peu et très transitoirement la glycémie (La glycémie (du grec glukus = doux et haima = sang) désigne la concentration de glucose dans le sang ou plus exactement dans le plasma.), et sera suivie d'un abcès (Un abcès est une accumulation locale de pus après nécrose dans une cavité néoformée. Un abcès superficiel peut présenter des symptômes comme rougeur, douleur et chaleur...) au point (Graphie) d'injection, dû aux impuretés de la préparation. Quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) plus tard, l'injection d'un produit plus pur a des effets indiscutables sur la glycémie et les symptômes : l'efficacité de l'hormone (Une hormone est un messager chimique véhiculé par le système circulatoire qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs...) venait d'être prouvée chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon,...).

Les premières insulines étaient purifiées à partir de pancréas de bœuf et de porc (Le porc (du latin porcus) qui se dit aussi cochon domestique (Sus scrofa domesticus) ou cochon des villes est un mammifère domestique omnivore de la famille des porcins, ou suidés proche du...). Dans les années 1930, divers préparations ont permis d'obtenir des formes d'action prolongée de l'insuline (L'insuline (du latin insula, île) est une hormone peptidique sécrétée par les cellules β des îlots de Langerhans du pancréas. Elle a, avec le glucagon, un rôle majeur dans la régulation des...) par cristallisation en présence de Zinc (Le zinc (prononciation /zɛ̃k/ ou /zɛ̃ɡ/) est un élément chimique, de symbole Zn et de numéro atomique 30.) ou prolongation de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de résorption sous la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) par l'adjonction de protamine (insuline NPH, préparée par Hagedorn).

Depuis le début des années 1980, les insulines sont synthétisées par des organismes génétiquement modifiés. La plupart des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) ont ainsi abandonné la préparation d'insuline à partir de pancréas de boeuf dans les suites de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) de la vache (La vache est la femelle d'un mammifère domestique ruminant, généralement porteur de cornes sur le front, appartenant à l'espèce Bos taurus de la famille des bovidés. C'est la...) folle, quoiqu'aucun cas de transmission de virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus...) ou prion par l'insuline n'ait jamais été observé.

En tant que médication

Cristaux d'insuline

Modes d'administration

Elle est faite soit en perfusion (La perfusion (du latin perfundere) est le processus physiologique qui permet d'alimenter un organe en composés chimiques (nutriments et...) continue intraveineuse ou sous cutanée (par l'intermédiaire d'une pompe (Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide.) à insuline) soit en discontinu, par une ou plusieurs injections en sous-cutanée.

ampoule d'insuline

Dosage (En chimie analytique, le dosage est l'action qui consiste à déterminer la quantité d'une substance précise (l'analyte) présente dans une autre ou dans un mélange (la matrice).) et délais

Cela dépend de la personne, de son poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du...), sa taille et d'autres éléments.

Types

On distingue classiquement les insulines suivant leur délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose.  ».) et leur durée d'action : ultra-rapide, rapide, lente et semi-lente ou des mix rapides et semi lentes.

L'allongement du délai d'action se fait essentiellement par adjonction de zinc ou de protamine dans la solution d'insuline, permettant la formation de cristaux ou de précipités dont la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion...) vers le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté...) est beaucoup plus lente. Les préparations modernes d'insuline font appel à des molécules analogues de l'insuline, dont l'efficacité a été conservée, mais dont la cinétique (Le mot cinétique fait référence à la vitesse.) de résorption est modifié. On dispose ainsi d'analogues dont la vitesse (On distingue :) de passage du tissu sous-cutané vers le sang est accélérée (analogue "ultrarapide", dont la lispro, l'aspart et la glulisine), et d'analogue dont la vitesse de résorption est réduite, par précipitation (En météorologie, le terme précipitation désigne des cristaux de glace ou des gouttelettes d'eau qui, ayant été soumis à des...) dans le tissu sous cutané, que ce soit en présence de zinc (analogue détémir) ou par modification du point isoélectrique (analogue glargine)

Abus

  • Dopage : L'insuline paraît être utilisé par des sportifs de disciplines diverses dont les cyclistes et les culturistes. Cette technique est cependant hautement dangereuse car peut exposer à une hypoglycémie (La définition de l'hypoglycémie ne saurait se limiter à la seule constatation d'une glycémie "trop" basse. La valeur de la...) dont les conséquences peuvent être sévères voir l'article hypoglycémie.
Page générée en 0.060 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique