Hirondelle
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Hirondelles
 Hirondelle de fenêtre (Delichon urbica)
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Hirundinidae
Sous-famille
Hirundininae
— auteur incomplet —, date à préciser

Une des menaces pour l'hirondelle (Les hirondelles sont des oiseaux migrateurs familiers qui installent leurs nids près des habitations (traditionnellement dans les granges et étables). Ces oiseaux font partie de la famille des Hirundinidae, dont ils...) pourrait être la régression de ses proies induites par l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) généralisé des pesticides

Les hirondelles sont des oiseaux migrateurs familiers qui installent leurs nids près des habitations (traditionnellement dans les granges et étables). Ces oiseaux font partie de la famille des Hirundinidae, dont ils constituent la sous-famille des Hirundininae. Ils symbolisent traditionnellement l'arrivée du printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant...), car leur retour d'hivernage en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 %...) se fait dès les premiers beaux jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...), pour nicher et se reproduire en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...). Ce voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au cours du...) de retour représente un périple (Avant de désigner un voyage (agréable ou non, court ou long, sur mer ou non, effectif ou spirituel) et ce que celui-ci peut compter comme escales, rencontres et aventures, le...) qui peut dépasser les 10 000 km, avec pour seul carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) quelques grammes de graisse (La graisse est un corps gras se présentant à l'état solide à température ordinaire. Le terme s'oppose aux huiles qui se présentent sous forme liquide. On distingue les graisses des cires, de composition...). Dès que les petits sont autonomes, les hirondelles se mettent à préparer la migration suivante en accumulant les réserves de graisse nécessaires. Mais avant d'être autonome, chaque oisillon semble se résumer à un bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition des...) tant celui-ci est ouvert. Il attend que ses parents lui apportent de quoi se nourrir. Pour trouver toute cette nourriture, les parents parcourent en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...) 300 km par jour ; et ce, durant trois semaines.

Comme le pigeon et bien d'autres migrateurs, l'hirondelle retrouve le lieu où elle nichait l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) passée, lorsqu'elle revient d'Afrique. Ce qui explique peut-être qu'elle ne recolonise que difficilement les villes d'où elle a disparu, même quand les conditions de pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on...) ou de menaces pour elle semblent avoir diminué.

Ses effectifs connaissent une très forte régression depuis les années 1970 environ, qui tend à s'aggraver : une baisse de 84% sur 10 ans a été répertoriée pour l'hirondelle de fenêtre (En architecture et construction, une fenêtre est une baie, une ouverture dans un mur ou un pan incliné de toiture, avec ou sans vitres.) (source CRBPO, sujette à interprétation, en raison de variations naturelles de populations existant également, mais jugée préoccupante par les ornithologues). Cette régression pourrait s'expliquer par la raréfaction de sa nourriture unique, les insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et...) volants (voir l'article pesticides, mais il est curieux de constater que des villes qui se ressemblent en ont pour certaines conservé des populations importantes alors que d'autres ont perdu leurs hirondelles). La présence de nombreux espaces boisés et d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) dans les villes semblent des facteurs favorables.

Liste des hirondelles

Liste des genres

Les hirondelles sont réparties dans les genres suivants :

  • Atticora Boie, 1844
  • Cheramoeca Cabanis, 1850
  • Delichon Horsfield & Moore, 1854
  • Hirundo Linnaeus, 1758
  • Neochelidon P.L. Sclater, 1862
  • Notiochelidon S.F. Baird, 1865
  • Petrochelidon Cabanis, 1850
  • Phedina Bonaparte, 1855
  • Progne Boie, 1826
  • Psalidoprocne Cabanis, 1850
  • Riparia T. Forster, 1817
  • Stelgidopteryx S.F. Baird, 1858
  • Tachycineta Cabanis, 1850

Liste des hirondelles par nom vernaculaire

  • Hirondelle à ailes blanches — Tachycineta albiventer (Boddaert, 1783)
  • Hirondelle à ailes hérissées — Stelgidopteryx serripennis (Audubon, 1838)
  • Hirondelle à ailes tachetées — Hirundo leucosoma Swainson, 1837
  • Hirondelle des Andes — Hirundo andecola Orbigny & Lafresnaye, 1837
  • Hirondelle de l'Angola — Hirundo angolensis Bocage (On appelle bocage la région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles de tailles inégales...), 1868
  • Hirondelle des arbres — Hirundo nigricans Vieillot, 1817
  • Hirondelle ariel — Hirundo ariel (Gould, 1842)
  • Hirondelle des Bahamas (Les Bahamas, ou le Commonwealth des Bahamas pour les usages officiels, sont un pays anglophone, qui bien que situé largement au nord de la Mer des Caraïbes, est parfois considéré comme faisant partie de l'Espace...)Tachycineta cyaneoviridis (H. Bryant, 1859)
  • Hirondelle à bande rousse — Petrochelidon rufocollaris (Peale, 1848)
  • Hirondelle à bavette — Hirundo nigrita G.R. Gray, 1845
  • Hirondelle bicolore (Le bicolore est un lépidoptère appartenant à la famille des Notodontidae.)Tachycineta bicolor (Vieillot, 1808)
  • Hirondelle de Blanford — Psalidoprocne (antinorii) blanfordi
  • Hirondelle bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en luminosité du cyan à une teinte plus sombre...) et blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux...)Notiochelidon cyanoleuca (Vieillot, 1817)
  • Hirondelle bleue — Hirundo atrocaerulea Sundevall, 1850
  • Hirondelle de Bonaparte — Delichon dasypus (Bonaparte, 1850)
  • Hirondelle de Brazza — Phedina brazzae Oustalet, 1886
  • Hirondelle brune — Psalidoprocne fuliginosa Shelley, 1887
  • Hirondelle chalybée — Progne chalybea (Gmelin, 1789)
  • Hirondelle à ceinture blanche — Atticora fasciata (Gmelin, 1789)
  • Hirondelle de Chapman — Notiochelidon flavipes (Chapman, 1922)
  • Hirondelle de cheminée (Une cheminée (lat. caminus) est un conduit vertical aménagé dans un bâtiment, (un véhicule), pour évacuer les gaz et fumées...)Hirundo rustica Linnaeus, 1758
  • Hirondelle du Chili — Tachycineta meyeni (Cabanis, 1850)
  • Hirondelle à collier — Riparia cincta (Boddaert, 1783)
  • Hirondelle concolore — Hirundo concolor Sykes, 1832
  • Hirondelle du Congo — Riparia congica (Reichenow, 1887)
  • Hirondelle à croupion gris — Hirundo griseopyga Sundevall, 1850
  • Hirondelle de Cuba — Progne cryptoleuca S.F. Baird, 1865
  • Hirondelle à cuisses blanches — Neochelidon tibialis (Cassin, 1853)
  • Hirondelle du désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison du sol impropre, ou de la faiblesse des précipitations (moins de 250 mm par an).)Hirundo obsoleta (Cabanis, 1850)
  • Hirondelle à diadème — Tachycineta leucorrhoa (Vieillot, 1817)
  • Hirondelle dorée — Tachycineta euchrysea (Gosse, 1847)
  • Hirondelle à dos (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux...) blanc — Cheramoeca leucosterna (Gould, 1841)
  • Hirondelle d'Éthiopie — Hirundo aethiopica Blanford 1869
  • Hirondelle à face blanche — Tachycineta thalassina (Swainson, 1827)
  • Hirondelle fanti — Psalidoprocne obscura (Hartlaub, 1855)
  • Hirondelle fardée — Stelgidopteryx fucata (Temminck, 1822)
  • Hirondelle de fenêtre — Delichon urbicum (Linnaeus, 1758)
  • Hirondelle fluviatile — Hirundo fluvicola Blyth, 1856
  • Hirondelle de forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible étendue est...)Hirundo fuliginosa (Chapin 1925)
  • Hirondelle à front blanc — Petrochelidon pyrrhonota (Vieillot, 1817)
  • Hirondelle à front brun — Petrochelidon fulva (Vieillot, 1808)
  • Hirondelle à gorge blanche — Hirundo albigularis Strickland, 1849
  • Hirondelle à gorge fauve (Fauve se réfère au sens large aux Mammifères carnivores, et en particulier aux moyens à grands félins. Ce terme est également employé pour distinguer les grands félins — grand fauves — du...)Hirundo rufigula Bocage 1878
  • Hirondelle à gorge perlée — Hirundo dimidiata Sundevall, 1850
  • Hirondelle à gorge rousse — Stelgidopteryx ruficollis (Vieillot, 1817)
  • Hirondelle gracieuse — Progne modesta elegans
  • Hirondelle des granges — voir Hirondelle rustique
  • Hirondelle de Guinée — Hirundo lucida J Verreaux, 1858
  • Hirondelle hérissée — Psalidoprocne pristoptera (Ruppell, 1840)
  • Hirondelle isabelline — Hirundo fuligula Lichtenstein, 1842
  • Hirondelle de Kafa — Psalidoprocne oleaginea Neumann, 1904
  • Hirondelle à longs brins — Hirundo smithii Leach, 1818
  • Hirondelle des Mangbetu — Psalidoprocne mangbettorum Chapin, 1923
  • Hirondelle des mangroves — Tachycineta albilinea (Lawrence, 1863)
  • Hirondelle des Mascareignes (Les Mascareignes sont trois îles du sud-ouest de l'océan Indien situées au large de la côte est de Madagascar. Deux États exercent leur souveraineté sur cet archipel d'origine volcanique que le navigateur portugais Pedro de...)Phedina borbonica (Gmelin, 1789)
  • Hirondelle de la mer Rouge (La mer Rouge (arabe : ????? ?????? Bahr el-Ahmar) est une mer intra continentale de l'océan Indien entre l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient d'une superficie...)Hirundo perdita Fry & Smith, 1985
  • Hirondelle messagère — Hirundo neoxena Gould, 1842
  • Hirondelle des mosquées — Hirundo senegalensis Linnaeus, 1766
  • Hirondelle de Murphy — Progne modesta murphyi
  • Hirondelle du Népal — Delichon nipalense Moore, 1854
  • Hirondelle des Nilgiri — Hirundo domicola Jerdon, 1844
  • Hirondelle noire — Progne subis (Linnaeus, 1758)
  • Hirondelle ouest-africaineHirundo domicella Hartlaub & Finsch, 1870
  • Hirondelle paludicole — Riparia paludicola (Vieillot, 1817)
  • Hirondelle de Petit — Psalidoprocne petiti Sharpe & Bouvier, 1876
  • Hirondelle de Preuss — Hirundo preussi (Reichenow, 1898)
  • Hirondelle à queue blanche — Hirundo megaensis Benson, 1942
  • Hirondelle à queue courte — Psalidoprocne nitens (Cassin, 1857)
  • Hirondelle à queue fourchue — Psalidoprocne chalybea Reichenow, 1892
  • Hirondelle de Reichenow — Psalidoprocne orientalis Reichenow, 1889
  • Hirondelle de Ridgway — Stelgidopteryx ridgwayi
  • Hirondelle de rivage — Riparia riparia (Linnaeus, 1758)
  • Hirondelle de rochers — Hirundo rupestris Scopoli, 1769
  • Hirondelle rousseline — Hirundo daurica Linnaeus, 1771
  • Hirondelle roux et noir — Hirundo nigrorufa Bocage, 1877
  • Hirondelle rustique — Hirundo rustica Linnaeus, 1758
  • Hirondelle du Ruwenzori — Psalidoprocne holomelas (Sundevall, 1850)
  • Hirondelle de Salvadori — Psalidoprocne antinorii Salvadori, 1884
  • Hirondelle du Sinaloa — Progne sinaloae Nelson, 1898
  • Hirondelle sombre — Progne modesta Gould, 1839
  • Hirondelle de Stolzmann — Tachycineta stolzmanni (Philippi, 1902)
  • Hirondelle striée — Hirundo abyssinica Guerin-Meneville, 1843
  • Hirondelle striolée — Hirundo striolata Schlegel, 1844
  • Hirondelle sud-africaine — Hirundo spilodera Sundevall, 1850
  • Hirondelle de Tahiti (Tahiti est une île de la Polynésie française (collectivité d’outre-mer) située dans le sud de l’Océan Pacifique. Elle fait...)Hirundo tahitica Gmelin, 1789
  • Hirondelle tapère — Progne (Phaeoprogne) tapera (Linnaeus, 1766)
  • Hirondelle à tête blanche — Psalidoprocne albiceps PL Sclater, 1864
  • Hirondelle à tête noire — Notiochelidon pileata (Gould, 1858)
  • Hirondelle à tête rousse — Hirundo cucullata Boddaert, 1783
  • Hirondelle des torrents — Atticora melanoleuca (Wied-Neuwied, 1820)
  • Hirondelle à ventre blanc — Progne dominicensis (Gmelin, 1789)
  • Hirondelle à ventre brun — Notiochelidon murina (Cassin, 1853)
  • Hirondelle à ventre roux — Hirundo semirufa Sundevall, 1850
Page générée en 0.163 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique