Hamster - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Hamster
 Hamster d'Europe (Cricetus cricetus)
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Rodentia
Sous-ordre Myomorpha
Famille Muridae ITIS
Cricetidae MSW
Sous-famille
Cricetinae
Fischer, 1817

Le hamster (prononcer /ams.tɛr/ ; de l'allemand hamstern, « faire des réserves ») est un petit rongeur de la famille des Muridés. Il forme pour les scientifiques la sous-famille des Cricetinae. Il en existe 19 espèces, réparties dans plusieurs genres. 5 espèces sont élevées en captivité : le Roborovski, le Russe, le Campbell, le Chinois et le Syrien (ou Doré).

On ne doit pas les confondre avec les hamsters-taupes qui appartiennent quant à eux à la sous-famille des Myospalacinae.

Liste de genres

Cette sous-famille se répartit en 7 genres selon les classifications classiques :

  • genre Allocricetulus Argyropulo, 1933 - 2 espèces
  • genre Cansumys Allen, 1928 - 1 espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique....)
  • genre Cricetulus Milne-Edwards, 1867 - 7 espèces, dont le hamster de Chine
  • genre Cricetus Leske, 1779 - 1 espèce, le hamster d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...)
  • genre Mesocricetus Nehring, 1898 - 4 espèces, dont le hamster doré
  • genre Phodopus Miller, 1910 - 3 espèces, hamster de Campbell, hamster de Roborovski et hamster russe
  • genre Tscherskia Ognev, 1914 - 1 espèce.

Le classement des genres Allocricetulus et Tscherskia n'est pas encore définitif.

Autrefois, avant les recherches phylogénétiques, on classait aussi par erreur dans cette sous-famille les genres sigmodontinae (Miller and Gidley 1918), nesomyinae (Miller and Gidley 1918, Ellerman 1941), calomyscidae (Ellerman 1941), mystromyinae (Vorontsov 1966), et myospalacinea (Michaux et al. 2001).

Rôle écologique

Les hamsters consomment des plantes et des graines, et ils sont à leur tour une source de nourriture pour de nombreux animaux carnivores.

Leur habitude d'emporter les graines dans leur terrier sous terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la...) joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement...) certainement un rôle dans la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les...) des semences.

Pour les humains les hamsters sont souvent considérés comme nuisibles lorsqu'ils ravagent les cultures de haricots, de maïs (Le maïs (aussi appelé blé d’Inde au Canada) est une plante tropicale herbacée annuelle de la famille des Poacées, largement cultivée comme céréale pour ses grains riches en amidon, mais...) ou de lentilles. On les chasse aussi parfois pour leur fourrure. Certaines espèces de hamsters, élevées en captivité, sont appréciées comme animal de compagnie (Un animal de compagnie est un animal recevant la protection de l'homme en échange de sa présence, sa beauté, sa jovialité, ou pour ses talents (oiseaux chanteurs, pigeons voyageurs...), par opposition aux animaux de...) ou dans les laboratoires pour les recherches comportementales ou physiologiques.

Dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de...) où l'équilibre écologique est fragile, comme par exemple dans l'État du Queensland en Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de...), les hamsters sont interdits, même en tant qu'animaux de compagnie afin de préserver la faune et la végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui poussent sur une surface donnée de sol, ou dans un...) locale.

Pourchassés et piégés par les agriculteurs, parfois jusqu'à l'éradication totale sur certains territoires, certaines populations de hamsters bénéficient à l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1 désigne...) d'un statut de protection juridique. C'est le cas par exemple du hamster d'Europe en Alsace ou du Hamster doré en Syrie.

Caractéristiques communes

Chaque espèce de hamster a des caractéristiques particulières. Elles présentent chacune des différences physiques, de taille, de comportement, d'habitat naturel, etc.

Morphologie

Les cricétidés sont différenciés physiquement par une queue très épaisse et courte (moins de 45% de la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de...) du corps), un corps compact, des pattes courtes et larges, des oreilles petites et velues, un estomac (L’estomac (en grec ancien στόμαχος) est la portion du tube digestif en forme de poche, située entre l’œsophage et le duodénum. L’estomac...) à deux compartiments, des particularités dentaires avec une formule dentaire 1/1, 0/0, 0/0, 3/3 = 16, des spécificités génétiques, etc. Leur taille est très variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un...) selon les espèces avec un corps de 5 à 34 cm et une queue de 0,7 à 10,6 cm..

Les hamsters ont surtout la particularité de posséder des poches extensibles à l'intérieur des joues, appelées abajoues. Ces poches servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) essentiellement à transporter la nourriture. Certaines espèces sont connues pour cacher leurs petits dans leurs abajoues quand elles ont peur d'un danger, afin de les transporter ailleurs. Quelques espèces de hamsters peuvent aussi nager parfaitement en remplissant ces poches avec de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) pour mieux flotter.

Distribution

Ils occupent une distribution géographique naturelle en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), dans certaines parties d'Europe, au Moyen-Orient, à l'est de la Sibérie jusqu'en Chine.
Tous les hamsters ont en commun de vivre dans la nature dans des zones terrestres dégagées et sur des terrains secs : déserts, steppes, champs, zones rocheuses, etc.

Alimentation

Les cricétidés sont avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) des granivores, mais ils varient volontiers leur alimentation par des compléments végétaux comme des fruits, légumes, tiges, feuilles ou racines. Certaines espèces sont cependant omnivores et dévorent des insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur environnement...) ou de petits vertébrés (Les vertébrés forment un sous-embranchement du règne animal. Ce taxon, qui dans sa version moderne exclut les myxines, est...), comme par exemple des grenouilles. Ils remplissent alors leurs abajoues pour rapporter la nourriture dans leur terrier. On a découvert des terriers contenant près de 90 kg de réserves alimentaires.

Les hamsters ne connaissent pas de véritable hibernation (L’hibernation est un état d’hypothermie régulée, durant plusieurs jours ou semaines qui permet aux animaux de conserver leur énergie pendant l’hiver. Durant l’hibernation les animaux ralentissent...), mais plutôt de longs moments de torpeur pouvant durer plusieurs semaines en hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.)..

Mœurs

au moins 8 jeunes hamsters de quelques jours dans un cage. Sans poils et les yeux fermés on voit pourtant des nuances de couleur apparaître
Une portée de hamsters domestiques

Les hamsters sont polygames, c'est-à-dire que les mâles et les femelles n'ont pas de partenaire précis. À la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous),...) des amours les mâles hamsters vont d'un terrier à l'autre à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) de femelles réceptives. Un opercule empêche la fécondation (La fécondation, pour les êtres vivants organisés, est le stade de la reproduction sexuée consistant en une fusion des gamètes mâle et femelle en une cellule unique nommée zygote. Elle...) des œufs par les mâles suivants et la femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction...) chasse alors le plus souvent les prétendants de son territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...). La saison de reproduction se situe entre février et novembre. Les femelles auront deux à trois portées par an après une courte gestation (La gestation est un état fonctionnel particulier propre à la femelle de vivipare qui porte son ou ses petits dans son utérus, entre la nidation de...) de 15 à 22 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...). Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de petits par portée est très variable, pouvant aller jusqu'à 13, avec une moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...) de 5 à 7 petits. Les petits sont allaités 3 semaines environ et deviennent adultes à 6 ou 8 semaines.

Le record de longévité (La longévité d'un être vivant est la durée de vie pour laquelle il est biologiquement programmé, dans des conditions idéales et en l'absence de maladie ou d'accident. Elle correspond à la durée de vie...) connu pour un hamster sauvage est de 10 ans, mais la plupart des hamsters, sauvages ou en captivité, ne dépassent pas 2 ou 3 ans. Dans la nature leurs principaux ennemis sont les prédateurs : rapaces, serpents, mammifères carnivores et même des hérons ou des corbeaux qui capturent les plus jeunes. Ils craignent également les hivers trop froids, les maladies et les machines agricoles qui détruisent leur terrier.

Ils creusent en effet des terriers complexes à entrées multiples, avec tout un jeu de chambres, de greniers et de latrines reliés par un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) de tunnels qui peuvent plonger à plus de 2m sous la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) du sol en hiver. Le terrier s'agrandit au cours de la vie (La vie est le nom donné :) de l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de...), qui y vit en solitaire. Le hamster en sortira généralement au crépuscule ou à la nuit tombée, bien que certaines espèces soient également diurnes.

Hamster de Roborovski à l'entrée de son nid (Le nid désigne généralement la structure construite par les oiseaux pour contenir leurs œufs et fournir un premier abri à leur progéniture. Les...).

Certaines espèces sont particulièrement agressives vis-à-vis de leurs congénères, et des règles hiérarchiques strictes règlent ces rencontres. Les femelles sont souvent dominantes. Les cricétinés se défendent âprement avec leurs incisives quand ils sont attaqués. Ils attaquent aussi quand ils se font capturer malgré leur fourrure propice au camouflage. Celle-ci est généralement dans des tons gris, noir, brun et roux, avec souvent des flancs plus clairs ou une rayure dorsale.

Les hamsters bénéficient d'une bonne vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) pour trouver leurs proies, mais leur ouïe (L’ouïe ou l’audition est la capacité de percevoir des sons. Elle est l’un des cinq sens.) et leur odorat sont également bien développés. Pour communiquer entre eux les mâles surtout utilisent un marquage olfactif du territoire. Plus l'animal est dominant, plus ses glandes sébacées seront développées.

Page générée en 0.076 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique