Gratte-ciel - Définition et Explications

Nombre de gratte-ciel

La société Emporis spécialisée dans le recensement des gratte-ciel, indique les chiffres suivants pour le nombre de gratte-ciel dans le monde le 9 février 2010, gratte-ciel que cette société définît comme immeuble d'une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) supérieure ou égale à 100 mètres:

Total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le...) mondial : 7 371 dont

  • Asie : 3 706 soit 50%
  • Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par...) du Nord : 2 541 soit 34,5 %
  • Europe : 476 soit 6,5%
  • Amérique du Sud : 281 soit 4%
  • Océanie : 275 soit 4%
  • Afrique : 75 soit 1%

Les villes (villes sans agglomération) qui en comportent le plus sont:

  1. Hong-kong, 1 212
  2. New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule 8 143 200...), 558
  3. Tōkyō, 343
  4. Chicago (Chicago est une mégapole des États-Unis, située dans la partie nord du Middle West, à 1 280 kilomètres à l'ouest de New York et à plus de 3 200 kilomètres au nord-est de Los Angeles. C'est la plus grande...), 277
  5. Shanghai (Shanghai (chinois : 上海 ; en pinyin shànghǎi prononciation ; shanghaïen : zanhe ; littéralement « sur la mer ») est la ville la plus peuplée de...), 218
  6. Dubaï, 202
  7. Toronto, 129
  8. Singapour, 111
  9. Bangkok (Bangkok (en thaï ???????? Krung Thep    écouter , voir ci-dessous) est la capitale de la Thaïlande. C'est à la fois une ville et une province.), 106
  10. Guangzhou, Chine, 103
  11. Seoul, 101

Cependant il faut prendre ces chiffres avec prudence. Emporis ne recense pas tous les gratte-ciel (Un gratte-ciel (calque de l'anglais skyscraper) est un immeuble de très grande hauteur. Il n'existe pas de définition officielle ni de hauteur minimale à partir de laquelle on pourrait qualifier un immeuble de gratte-ciel, la...) notamment pour les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de...) d'Amérique du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) et d'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres...). Pour les villes asiatiques, les chiffres d'Emporis ne sont pas cohérents avec les chiffres de sa base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un...). Il faut donc considérer ces chiffres comme un minimum, les chiffres pour l'Asie étant probablement beaucoup plus élevés, au minimum deux fois plus élevés pour la Chine.

Dans l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...), depuis le début du siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération...) , il se construit environ 500 à 800 immeubles de plus de 99 mètres de hauteur chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). Suivant ce critère, Dubaï était en 2009 la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à...) où les constructions étaient les plus nombreuses (et aussi les plus ambitieuses), suivie de Hong-Kong.

Les perspectives de construction sont un peu assombries par la crise de l'immobilier (août 2008), mais elles sont très favorables en Chine et surtout en Inde où il y a encore très peu de gratte-ciel vu la taille du pays. En Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...), les pays situés à l'est doivent rapidement s'équiper en immeubles de bureaux modernes et les pays de la moitié ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), comme la France, développent de nouveaux centres urbains tels que La Défense. Par ailleurs, l'évolution des techniques de conception et de construction facilite les constructions en hauteur.

Variations géographiques

L’Aon Center et la Willis Tower (La Willis Tower (appelée Sears Tower jusqu'à l'été 2009) est un gratte-ciel de Chicago (Illinois, États-Unis), achevé en 1974 et œuvre de l'architecte Bruce Graham. Il fut le plus haut gratte-ciel...), vues du John Hancock Center (Le John Hancock Center est un gratte-ciel situé au 875 N. Michigan Ave. dans la ville de Chicago, aux États-Unis. Il atteint 344 mètres de hauteur (100...) à Chicago.

Amérique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.)

Le gratte-ciel était devenu un symbole des États-Unis, son pays d’origine. C’est là que se trouvaient la majorité des plus hauts immeubles mondiaux jusqu’aux années 1980. Chicago et New York, sont aujourd’hui comme hier les deux villes du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme...) où la densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme...) de gratte-ciel est la plus élevée, mais la plupart des grandes villes possèdent désormais un CBD comprenant plusieurs tours relativement hautes.

Les constructions, qui avaient connu une éclipse (Une éclipse correspond à l'occultation d'une source de lumière par un objet physique. En astronomie, une éclipse se produit lorsqu'un objet (comme une planète ou un satellite naturel) occulte une source de lumière (comme une étoile...) durant les années 1940 et 1950, sont vigoureusement reparties dans les années 1960 et ont connu leur apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le...) dans les années 1980, notamment dans les États du Sud. Le rythme des constructions a diminué dans les années 1990 avant de repartir aujourd'hui. Le rythme de constructions nouvelles est actuellement bien inférieur à celui de l’Asie, mais assez soutenu tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même, et ce, en dépit du traumatisme (Un traumatisme est un dommage de la structure ou du fonctionnement du corps ou du psychisme. Il peut être dû à un agent ou à une force extérieure, de nature physique ou chimique. Il est donc à ce titre la...) qu’a représenté la destruction du World Trade Center.

Les constructions se concentrent aujourd'hui dans les agglomérations de New York, Chicago, Las Vegas et en Floride. Depuis le début des années 1990, l'agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération est définie...) de Miami (Miami est une ville importante située au sud-est de la Floride, aux États-Unis d'Amérique. Chef-lieu du comté de Miami-Dade, c'est, par sa population de 392 417...) (Floride) connaît ainsi un important renouvellement urbain. Beaucoup d'immeubles de grand luxe donnant sur la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) y sont construits pour accueillir notamment les retraités du Nord des États-Unis, mais aussi des investisseurs étrangers. Parmi les gratte-ciel de Miami on peut noter les tours Blue Diamond et Green Diamond à Miami Beach, le Trump palace à Sunny Isle, le Jade (Le jade est une pierre gemme très dure et tenace employée en ornementation et en joaillerie.) at Brickell bay, le Portofino à Miami Beach, le Trump international Sonesta Beach Resort à Sunny Isle Beach. Le grand magnat de l'immobilier, Donald Trump est assez présent dans ces constructions avec des associés locaux. Miami est désormais l'agglomération américaine qui comprend le plus de gratte-ciel après New York et Chicago et devant Houston (Houston est une ville du Texas au sud des États-Unis. Avec une population de plus de 2 000 000 habitants (Houstoniens) et 5 280 661 dans...). Les gratte-ciel de l'agglomération de Miami sont souvent très récents, sur les 50 immeubles les plus hauts de l'agglomération, 43 ont été construits depuis l'an 2000. Cependant la crise immobilière (décembre 2008) fait apparaître que trop d'immeubles ont été construits. Le prix des appartements baisse, la spéculation sur la hausse constante des prix a cessé.

De nombreux gratte-ciel sont également en construction ou en projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) à Las Vegas, une ville en plein boom. Ces immeubles sont souvent associés à des casinos et sont de taille gigantesque. Le plus haut immeuble de la ville est The Palazzo inauguré en 2007 et qui mesure près de 200 mètres. Des tours impressionnantes sont en construction, telle que la Planet (Un Planet est un site Web dynamique qui agrège le plus souvent sur une seule page, le contenu de notes, d'articles ou de billets publiés sur des...) Hollywood Tower

Au Texas, il y a de très grands gratte-ciel à Houston et dans l'agglomération de Dallas (Pour le feuilleton, voir Dallas (feuilleton télévisé).). Ils remontent dans une large mesure au début des années 1980 et au boom du pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine,...). Certains approchent ou dépassent les 300 mètres de hauteur comme c'est le cas de la JPMorgan Chase (CHASE, acronyme anglais de CHilean Automatic Supernova sEarch est un programme de recherche de supernovae visibles depuis les observatoires astronomiques de l'hémisphère sud. Entamé en 2007, il a...) Tower (Houston). À l'époque, un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) excessif de tours ont été construites ce qui a provoqué la faillite de nombreuses banques qui les ont financés et un faible nombre de constructions pendant de longues années.

À un moment Federal Aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent...) Administration, l’autorité fédérale américaine de l’aviation civile, a interdit la construction d’immeubles de plus de 600 mètres. Donald Trump l'un des plus grands promoteurs mondiaux de gratte-ciel qui envisageait la construction d’un immeuble de cette hauteur avant les attentats du 11 septembre a abandonné de peur que cette nouvelle tour ne devienne une cible.

Dans l'ensemble beaucoup de gratte-ciel américains se caractérisent par une très grande recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) esthétique comme c'est par exemple le cas de la Hearst Tower (Charlotte), et des représentants du style de toutes les époques.

En décembre 2009 les agglomérations des États-Unis ou il y avait le plus de gratte-ciel d'une hauteur supérieure ou égale à 150 mètres sont ;

  1. New York 247
  2. Chicago 107
  3. Miami 46
  4. Houston 31
  5. Los Angeles (Los Angeles est une ville des États-Unis située au sud de la Californie, sur la côte pacifique. Les Américains l'appellent souvent par son diminutif L.A. prononcé « él...) 24
  6. San Francisco 21
  7. Atlanta (La ville d'Atlanta est la capitale de l'État de la Géorgie, au sud-est des États-Unis. En 2007, Atlanta est une agglomération de 5 250 000 habitants,...) 18
  8. Boston 18
  9. Dallas 18
  10. Las Vegas 16

Au Canada, bien que l'espace ne manque pas, de nombreuses villes ont choisi de se développer verticalement. C'est le cas de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des...), Vancouver, Calgary, Edmonton et surtout Toronto, une agglomération qui compte plus de 200 tours dépassant les 100 m avec des gratte-ciel tels que la Scotia Plaza, le One King West.

Au Mexique, malgré le risque sismique de nombreux gratte-ciel ont été construits récemment dans la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel,...) Mexico (Mexico (en espagnol Ciudad de México) est la capitale du Mexique ; elle est située dans les hauteurs du centre du pays à une altitude de 2200 m. Elle est souvent désignée par l'appellation officielle distrito federal (D.F., district...) ainsi qu'à Acapulco. Le plus haut gratte-ciel du Mexique est la Torre Mayor haute de 225 mètres. Parmi les gratte-ciel notables de la capitale du Mexique, il y a la Corporativo Santa Fe 505, la Torre Empresarial Altiva.

Amérique du Sud

En Amérique du Sud, la construction de gratte-ciel est en plein essor au Brésil surtout depuis les années 1990 ainsi qu'à Panama.

Les gratte-ciel brésiliens se caractérisent par leur faible hauteur. Aucun d'entre eux ne dépasse les 200 mètres. São Paulo est l'une des villes qui comportent le plus de gratte-ciel au monde (Le mot monde peut désigner :). Comme les gratte-ciel brésiliens sont souvent de construction récente leur conception est souvent originale comme c'est par exemple le cas de l'Olavo Bilac à Brasilia (Brasilia (Brasília en portugais) est la capitale du Brésil. Elle est située dans la région Centre-Ouest, et contrairement aux autres villes, Brasilia ne fait pas partie d'un État mais du District fédéral (DF, pour Distrito...).

À Panama, il y a une extraordinaire frénésie de construction. La ville de Panama accueille en effet des retraités d'Amérique du Nord qui veulent profiter du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la...) et d'une monnaie indexée sur le dollar. Fin 2008, la capitale du pays comptait près d'une quarantaine (La quarantaine (venant de l'italien : quaranta giorni, qui signifie 40 jours, ou bien du français : quarantaine de jours) est le fait de mettre à l'écart des personnes ou des animaux durant une certaine...) de tours dépassant les 150 mètres de hauteur, soit en service, soit en construction. Leur conception est souvent audacieuse comme c'est le cas de la Trump Ocean Club International Hotel & Tower qui sera haute de 293 mètres ou de la Bahia Pacifica. Deux tours de 300 mètres de hauteur et plus sont même en construction, la Torre Planetarium qui devrait être achevée en 2009 et le Faros Del Panama qui en 2010 culminera à 346 mètres.

Au Chili est en construction ce qui sera la plus haute tour d'Amérique du Sud, la Torre Gran Costanera (Torre Gran Costanera est un gratte-ciel de bureaux en construction à Santiago du Chili.) de 300 mètres de hauteur. À noter que son concepteur (Un concepteur est une personne qui imagine et réalise quelque chose. Ce mot vient du verbe concevoir.) est César Pelli, l'un des plus grands architectes de la planète, qui est d'origine argentine. La plupart des gratte-ciel se situent dans la capitale Santiago.

En Argentine de nombreux gratte-ciel ont été construits depuis les années 1990 essentiellement à Buenos Aires (Buenos Aires est la capitale fédérale de l'Argentine, dont elle est la plus grande ville et le port le plus important. Avec ses 12 millions d'habitants, c'est même l'une des villes les plus peuplées d'Amérique du Sud et du...) où se trouvent les plus hautes tours du pays, le complexe des Torres El Faro hautes de 170 mètres.

Caractéristique rare, on trouve en Amérique du Sud des gratte-ciel très anciens, construits dans les années 1940 tel le Altino Arantes à São Paulo et même dans les années 1920 (Palacio Barolo à Buenos Aires).

Asie de l’Est

Le Pudong nouveau quartier d’affaires de Shanghai, en développement depuis les années 1990

Le développement des gratte-ciel y est, sauf dans quelques villes, assez récent, mais de grande ampleur.

C’est à Hong Kong (Devise nationale : Sapientia et Virtus) et au Japon que furent créés les premiers très hauts immeubles de la région. Au Japon, le manque de place a poussé à la construction en hauteur, mais les risques sismiques imposaient d’importantes contraintes techniques. De ce fait la construction de gratte-ciel y était très limitée jusque dans les années 1980. Mais l'explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement,...) du prix des terrains durant la décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année.) et la libéralisation des règles de l'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de la ville et de ses...) à entraîné une très grande vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les vagues sont générées par le vent et ont une amplitude crête-à-crête allant de quelques centimètres à 34 m (112...) de constructions depuis les années 1990 avec des immeubles tels que la Landmark Tower, de 293 m de hauteur, située dans la banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement distinct.) de Tokyo à Yokohama ce qui en fait l'immeuble le plus haut du Japon.

Hong Kong est historiquement la ville du gratte-ciel dans le monde chinois, et est la ville comptant le plus d’immeubles de très grande hauteur dans le monde. On y compte près de 3 000 immeubles d'une hauteur supérieure ou égale à 30 étages. Le plus haut gratte-ciel de la ville est le Two International Finance Center (Le Two International Finance Center ou IFC (??????) est un des 10 plus hauts gratte-ciel au monde. Il est situé à Hong Kong, en Chine, mesure 416 m de...) de 415 m de hauteur. Les constructions se sont surtout multipliées à partir des années 1980. La prospérité et le manque d’espace peuvent expliquer ce phénomène. 7 millions de personnes vivent sur 1 000 km2. Parmi les gratte-ciel emblématiques de la ville, outre le Two International Finance Center, la Tour de la Banque de Chine, la Cosco (Le groupe COSCO aussi connu sous le nom officiel de China Ocean Shipping Company, est le premier armateur chinois et serait le 6ème armateur mondial de conteneur par le nombre conteneurs transportés. COSCO...) Tower, le United Centre, le Ho Man tin Hill Road, le Ho Man Street Project.

Le mouvement de construction continue à Hong Kong, mais il s’est surtout étendu à d’autres villes chinoises, où il est stimulé par forte croissance urbaine et l’expansion économique. Le gratte-ciel représente un symbole de la réussite économique de villes telles que Shenzhen, Shanghai, Canton, Pékin (Pékin (ou Beijing) (?? ; pinyin : B?ij?ng   Écouter la prononciation en mandarin , « la capitale du nord ») est la capitale et l'un des...), Chongqing (Chongqing (sinogrammes simplifiés : ?? ; sinogrammes traditionnels : ?? ; hanyu pinyin : Chóngqìng) est la plus vaste et la plus...) et beaucoup ont une esthétique spectaculaire comme c'est par exemple le cas de la Tianjin World Trade Center à Tianjin près de Pékin, du Porte de l'Orient (L'orient correspond au point cardinal est, et s'oppose à l'occident (l'ouest).) à Suzhou près de Shanghai, du Wuhan World Trade Center dans le centre du pays ou encore du Moresky 360 à Wuxi. Les gratte-ciel chinois sont pour la plupart très récents. À l'exception de ceux situés à Hong-Kong aucun d'entre eux n'a plus de 30 ans d'âge.

Certains projets importants sont actuellement à l’étude en Corée du Sud où la plupart des gratte-ciel se concentrent à Séoul une des villes de la planète qui en comporte le plus. Cependant pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) aucun d'entre eux n'atteint les 300 mètres. En Corée du Nord se trouve l'un des bâtiments les plus hauts de la planète, l'Hôtel Ryugyong (L'hôtel Ryugyong (류경 호텔, « Ryugyeong Hotel », en coréen) est un gratte-ciel situé dans le quartier de...) haut de 330 mètres sur 105 étages, mais qui n'a jamais été achevé.

À Taïwan (Taïwan ou Taiwan (en sinogrammes traditionnels 臺灣 et plus souvent en sinogrammes traditionnels 台灣 ; en sinogrammes simplifiés...), les gratte-ciel se concentrent essentiellement dans les deux plus grandes villes du pays ; la capitale Taipei et Kaohsiung dans le sud du pays. À Taipei se trouve le Taipei 101 (Le Taipei 101, inauguré à Taïwan en début 2004, est un gratte-ciel de la ville de Taipei ayant été le plus haut édifice du monde jusqu'au 21 juillet 2007, date à...) qui a son inauguration en 2004 était le plus haut gratte-ciel du monde. Ses ascenseurs sont les plus rapides du monde. À Kaohsiung figure un gratte-ciel exceptionnel la Tuntex Sky Tower (La Tuntex Sky Tower est un gratte-ciel situé à Kaohsiung (Taïwan), achevé en 1996.) de 348 m de hauteur.

Aux Philippines (La République des Philippines est un pays constituée d'un archipel de 7 107 îles dont onze d'entre elles totalisent plus de 90 % des terres et un...), la quasi-totalité des nombreux gratte-ciel se concentre dans la capitale Manille (Manille (en tagalog, Lungsod ng Maynila ; en anglais, Manila) est la capitale des Philippines.) et notamment le quartier d'affaires de Makati.

Au Vietnam, il y a plusieurs dizaines de gratte-ciel tous très récents qui se concentrent essentiellement à Saigon et à Hanoi. C'est dans cette ville que se trouve la Tour de Keangnam Hanoï Landmark actuellement en construction et qui avec ses 336 mètres sera la tour la plus haute du pays.

En Thaïlande, la plupart des gratte-ciel se concentrent à Bangkok où ils sont particulièrement nombreux. La tour la plus haute du pays est la Baiyoke Tower II haute de 304 mètres (hors antenne). Elle a été achevée durant les années 1990, période de croissance économique record, pendant laquelle de très (voire trop) nombreuses tours ont été construites.

La Malaisie a détenu pendant plusieurs années le titre du plus grand gratte-ciel, avec ses tours jumelles (On désigne par le terme jumelles un dispositif optique binoculaire grossissant destiné à l'observation d'objets à distance, constitué de deux lunettes symétriques montées en parallèle.), les Petronas (Petronas, acronyme de Petroliam Nasional Berhad, est une entreprise malaisienne créée le 17 août 1974 dans le cadre de la Loi de 1965 sur les Sociétés. A l'époque...) Twin Towers à Kuala Lumpur (La ville de Kuala Lumpur, qui signifie "confluent vaseux" en malais, est une métropole de 4 millions d'habitants. C'est la capitale de la Malaisie. Comme...), construites en 1998. Le toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries et l'humidité.) n’atteint que 378 mètres, mais le mât (Le mât est un espar vertical (mis à part le beaupré) servant à soutenir les voiles sur un bateau à voiles. De manière générale, c'est un pylône vertical.) culmine à 452 mètres. Les gratte-ciel se concentrent à Kuala Lumpur, la capitale, et dans l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi...) de Penang où sont présentes de très nombreuses sociétés étrangères.

À Singapour, comme à Hong-Kong, la forte densité de population a imposé la construction d'immeubles de grande hauteur. Il y a en effet plus de 4 millions d'habitants sur moins de 700 km2. Cependant, les autorités de la ville n'ont pas autorisé la construction de tours géantes et les bâtiments les plus hauts de la ville ne dépassent pas les 280 m.

En Indonésie (L'Indonésie, officiellement la République d'Indonésie (en indonésien Republik Indonesia), est un pays transcontinental d'Asie du Sud-Est et d'Océanie. Avec plus de 17 500 îles, il s'agit du plus grand...), l'écrasante majorité des gratte-ciel se concentrent à Jakarta (Jakarta (que certains écrivent Djakarta en français, à prononcer [dʒa'karta]) est la capitale de la République d'Indonésie. Située sur l'île de Java, la ville couvre 650 km²...) où ils se comptent par dizaines. La plus haute tour du pays est la Wisma 46, haute de 250 mètres.

Moyen-Orient

Dans le domaine des gratte-ciel, l’essor du Moyen-Orient est plus récent encore que celui de l’Asie, mais particulièrement marqué. Dans ces régions peu densément peuplées, la construction de gratte-ciel se justifie essentiellement par une volonté de prestige, de développement architectural et touristique. On y trouve donc des tours particulièrement hautes et spectaculaires.

Ce sont les Émirats arabes unis (L'UNIS, pour UNIversité du Svalbard, est une université norvégienne implantée en 1993, à Longyearbyen (2000 habitants), principale cité du Spitzberg (en francais, Spitzberg désigne l'île principale...), et notamment Dubaï, qui ont le plus retenu l’attention. À Dubaï, la construction de gratte-ciel à vraiment commencé à partir du milieu des années 1990 avec par exemple la construction de la tour Dubaï Creek et surtout de l'hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. ...) Burj-Al-Arab (Le Burj al-BUTT (برج العرب « tour des Arabes » en arabe) est l'hôtel le plus luxueux au monde, auto-proclamé sept étoiles,...) inauguré en 1999 et qui est l'un des hôtels les plus luxueux du monde. La construction de gratte-ciel n’est qu’un volet de grands projets visant à faire de l’émirat un centre de tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la...) et d’affaires de premier plan. Fin 2009 Dubaï comptera 15 immeubles de plus de 300 mètres plus 7 en construction. Parmi ceux-ci se trouve le Burj Khalifa (La Burj Khalifa (en arabe : برج خليفة, tour de Khalifa), appelée Burj Dubaï jusqu'à son inauguration, est un...) qui est le plus haut édifice du monde du haut de ses 828 m.

Beaucoup de gratte-ciel de Dubaï se caractérisent par une très grande recherche esthétique et certains seront très originaux. Par exemple sera construite une tour de 30 étages qui tournera sur sa base, une première mondiale. L'immeuble utilisera l'énergie solaire (L'énergie solaire est l'énergie que dispense le soleil par son rayonnement, directement ou de manière diffuse à travers l'atmosphère. Sur Terre, l'énergie solaire est à l'origine du cycle de...) pour effectuer une lente (La Lente est une rivière de la Toscane.) rotation, qui lui permettra d'accomplir un tour complet par semaine de sorte que tout le monde aura les mêmes vues pendant une durée identique. Surtout il y a un projet pour construire une tour de plus de 1 000 mètres de hauteur ! Nakheel, une compagnie immobilière contrôlée par les autorités, a dévoilé ce projet hors du commun, le 4 octobre 2008. Selon le PDG de Nakheel, Chris O'Donnell, le coût en serait de quelque 38 milliards de dollars.

Dubaï a servi d'exemple aux autres émirats tels que Abou Dabi, Sharjah, Ajman, Ras el Khaïmah, Fujaïrah qui, eux aussi, se sont lancés dans la construction d'immeubles de grandes hauteurs, bien qu'aucun d'entre eux n'atteigne les dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son...) spectaculaires des plus hauts bâtiments de Dubaï. La construction de ces gratte-ciel se fait dans une large mesure avec des travailleurs venant d'Inde, du Pakistan et du Bangladesh. Leurs conditions de vie (La vie est le nom donné :) et de travail sont très dures (chaleur, soleil) et les suicides sont nombreux.

Cependant les constructions à Dubaï ont été beaucoup trop nombreuses ces dernières années. La densité de gratte-ciel par habitant à Dubaï est aujourd'hui la plus élevée du monde après Hong-Kong. (environ 400 tours de plus de 100 mètres de hauteur pour une agglomération de 1,5 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un...) d'habitants). D'après la société Emporis en décembre 2009, sur les 100 plus hauts immeubles en construction dans le monde, 27 le sont à Dubaï ce qui est beaucoup pour une ville de moins de 2 millions d'habitants. Du fait de la crise financière qu'a connu Dubaï en décembre 2009 la construction de beaucoup de tours s'est interrompue, le taux de vacance des immeubles atteint un niveau très élevé, le prix des appartements a très fortement chuté. Dans ces conditions il y a peu de chance que soit lancée la construction de beaucoup de nouvelles tours à Dubaï.

Les autres États du Golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) se sont également lancés dans la construction d'immeubles de très grande hauteur sur une échelle plus modeste qu'à Dubaï. Au Qatar à Doha, une tour de 112 étages est en construction, la Doha Convention Center. Doha est la ville du golfe qui a le plus de gratte-ciel après Dubaï.

D'autres très grands gratte-ciel ont été construits ou sont en construction à Manama capitale de l'État de Bahrein ou à Koweit City. Dans cette ville la tour Al Hamra de 412 mètres de hauteur sera achevée en 2009.

En Arabie Séoudite, des gratte-ciel d'une beauté spectaculaire ont été construits ou sont en construction tels que le Kingdom Centre (Le Kingdom Centre (en français : le Centre du Royaume, en arabe : برج المملكة) à...) à Riyadh ou l'Abraj Al Bait hotel à La Mecque.

En Israël, la forte densité d'habitants a imposé la construction de plusieurs dizaines d'immeubles de très grande hauteur. La plupart se situent dans l'agglomération de Tel Aviv où se trouve, à Ramat Gan, la plus haute tour du pays, la City Gate Ramat Gan, haute de 244 mètres. La plupart de ces édifices ont été construits depuis les années 1990. Certains sont assez originaux comme c'est le cas de la tour The Sail à Haïfa.

Au Liban, à Beyrouth les très nombreuses destructions durant la guerre civile ont imposé la reconstruction de la capitale. Beaucoup d'immeubles de grande hauteur ont été construits depuis le début du siècle,tels que par exemple la Marina Tower.

Europe

Francfort-sur-le-Main

Le gratte-ciel n’est pas vraiment dans la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de...) européenne. L’Europe ne compte que deux des cinquante plus hauts gratte-ciel mondiaux (tous deux situés a Moscou). Les premiers immeubles de plus de 100 mètres de hauteur en Europe ont été construits dans l'Italie mussolinienne, avec en 1933 la Torre Littoria à Turin (Turin (Türìn en piémontais - Torino en italien) est une ville, chef-lieu de la province de même nom et capitale du Piémont en Italie.) et en 1940 la Torre Piacentini à Gênes (Gênes (Genova en italien, Zena en ligurien) est une ville italienne, capitale de la Ligurie, deuxième port de la Méditerranée derrière Marseille. Elle compte 615 686 habitants et...).

Mais c'est dans les années 1950 que commence vraiment la construction de tours de grande hauteur en Europe, en Italie (Milan, Naples), France (Amiens), Espagne (Madrid, Gijon), URSS (Moscou, Riga), Pologne (Varsovie), Roumanie (Bucarest), Allemagne. Les constructions de tours se sont ensuite multipliées notamment en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception...), mais elles ont été très décriées. Beaucoup de villes limitent donc la construction d’immeubles de grande hauteur pour préserver le paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un...) urbain traditionnel. Des quartiers de gratte-ciel de bureaux ont donc été construits plus en périphérie : la Défense en banlieue parisienne, et plus récemment Canary Wharf dans l’Est londonien. Des tours de logements sociaux ont également été construites dans des zones périphériques, mais leur hauteur n’est pas assez élevée pour que l’on puisse parler de gratte-ciel.

Le plus haut gratte-ciel du continent européen est la Naberezhnaya Tower C (Башня на Набережной C) à Moscou (), inaugurée en 2007, comportant soixante et un étages et culminant à 268,4 mètres. L’ancien détenteur du titre était le Triumph-Palace (Триумф-Палас), également à Moscou.

On observe actuellement un nouvel intérêt pour les gratte-ciel dans les grandes villes européennes, notamment à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est aujourd'hui devenue un centre...), Francfort, Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle...), Varsovie, Moscou.

En France, l'une des premières tentatives pour construire des immeubles d'habitations de grande hauteur remonte aux années 1930 avec, à Villeurbanne dans l'agglomération lyonnaise, la construction du quartier des Gratte-Ciel à l'initiative du maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un gouvernement à gérance...) de l'époque Lazare Goujon, un programme ambitieux d'immeubles atteignant jusqu'à 17 étages et 65 mètres. Toujours dans les années 1930, l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un...) Le Corbusier (Charles-Édouard Jeanneret-Gris, né le 6 octobre 1887 à La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel (Suisse), et mort le 27 août 1965 à Roquebrune-Cap-Martin, plus connu...) développa des projets de gratte-ciel dans l'île de la Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres...) à Paris. En 1952, fut achevée la tour Perret à Amiens. Haute de 104 mètres, ce fut l'un des tout premiers gratte-ciel du continent européen. C'est surtout dans la région parisienne, dans le quartier de La Défense, dans les années 1960/1970 que commencèrent à grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un véhicule utilisé par les sapeurs-pompiers, et qui emporte une échelle escamotable de grande hauteur. Le...) les constructions de gratte-ciel avec, par exemple en 1970, la Tour Les Poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest et le Bélier à l'est. Bien qu’assez...), premier vrai gratte-ciel de France avec une hauteur de 150 mètres. Au début des années 1970, dans Paris même, de très nombreuses tours sont lancées dans les 13e, 14e, 15e, 17e, 19e arrondissements. Tours d'habitations essentiellement, mais aussi tours de bureaux comme la Tour Montparnasse (La Tour Maine-Montparnasse, plus communément appelée Tour Montparnasse, est un immeuble de grande hauteur construit dans le sud-ouest de Paris, par les...) achevée en 1972, qui, avec ses 210 mètres de hauteur, fut à son époque le plus haut bâtiment d'Europe. À la fin des trente glorieuses en 1974, la région parisienne était de très loin l'agglomération européenne comportant le plus de gratte-ciel. Mais beaucoup de Parisiens étaient hostiles aux tours. Les autorités en limitèrent les possibilités de construction dans Paris même. En 1977, la hauteur maximale des constructions dans Paris a été fixée à 25 mètres dans les arrondissements du centre et 37 mètres alentours, notamment sous l'impulsion du président français de l'époque, hautement hostile aux tours : Valery Giscard D'Estaing.

Dans le centre d'affaires de La Défense, un plan de relance de la construction de tours a été lancé en 2006. De nombreux gratte-ciel sont en projet notamment la Tour Signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. ...), la Tour Phare, la tour Generali, et les deux tours du Hermitage Plaza. Ces dernières seront les plus hautes de l'Union européenne avec leurs 323 mètres et 93 étages. Certains prendront la place d'immeubles moins hauts construits durant les années 1960. De la sorte la France devrait voir son parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade...) de gratte-ciel connaître une grande croissance avec en effet une dizaine de gratte-ciel de plus de 150 mètres mètres de hauteur en projet, dont quatre géants dépassant les 300 mètres. Cependant, la crise économique de 2009 va peut-être remettre en cause ou retarder certains de ces projets.

En province, seule la ville de Lyon compte un immeuble de plus de 150 mètres de hauteur, la tour du Crédit lyonnais (Tour Part-Dieu) haute de 165 mètres inaugurée en 1977. Une tour de 115 mètres de hauteur la Tour Oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.) est en construction (inauguration en 2010) et trois tours de plus de 100 mètres sont en projet dont une de 200 mètres de hauteur: La tour Incity. La ville de Marseille possède aujourd'hui la Tour CMA CGM (aussi appelée French Line ou Tour Jacques Saadé) d'une hauteur de 147 mètres. D'autres tours de grandes envergures sont également en projet dans le cadre du projet Euroméditerranée. On trouve des tours de plus de 100 mètres également à Lille (Euralille), Nantes, Mulhouse. Il y a des projets de ce type à Toulouse.

En Allemagne, la capitale des gratte-ciel est Francfort-sur-le-Main parfois surnommée 'Mainhattan'. Le centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des manifestations culturelles et sportives, des échanges...) ayant été détruit pendant la guerre, des terrains ont été libérés. Parmi les gratte-ciel emblématiques de la ville, la Messeturm (tour de la foire) conçue par l'architecte d'origine allemande Helmut Jahn (Helmut Jahn, né le 4 janvier 1940 à Nuremberg, est un architecte allemand. Il commenca ses études à Munich et les poursuivit aux Etats-Unis.) et la Commerzbank Tower (La Commerzbank Tower (Commerzbank-Turm) de l'architecte Lord Foster à Francfort-sur-le-Main, inauguré en mai 1997, est le plus grand gratte-ciel de l'Union européenne. Le bâtiment est...) qui, à sa construction était, avec ses 259 m, la plus haute tour de l'UE. Beaucoup de ces tours abritent des banques, des compagnies d'assurances et des compagnies financières liées à la bourse de Francfort, l'une des plus importantes d'Europe, après Londres et Paris.

Au Royaume-Uni, les tours se situent essentiellement à Londres, ou, depuis le lancement du quartier Canary Wharf, au début des années 1990, leur construction a été relancée. Parmi les tours en construction, la tour Héron qui sera haute de 242 mètres. Ces dernières années des gratte-ciel ont été également construits dans des villes moyennes comme Leeds, Manchester, Swansea, Sheffield, Liverpool, Birmingham.

Aux Pays-Bas, à partir des années 1990, un grand nombre de gratte-ciel ont été construits en particulier à Rotterdam (Maastoren' par exemple) et à La Haye où se trouve un gratte-ciel qui a remporté un prix d'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) (Emporis Skyscraper Award), le Het Strijkijzer.

En Espagne, le boom immobilier de ces dernières années a entraîné la construction de nombreux d'immeubles de grande hauteur, notamment dans les cités balnéaires telles que Benidorm, Villajoyosa ainsi que dans la capitale Madrid (Madrid est la capitale de l'Espagne. Ville la plus vaste et la plus peuplée du pays, c'est le chef-lieu de la Communauté autonome de Madrid qui appartient à la province de Madrid. Elle abrite également le siège de l'OMT,...) où quatre tours de plus de 200 mètres ont été inaugurés en 2007 et 2008 dont la plus haute du pays la Torre de Cristal (Cristal est un terme usuel pour désigner un solide aux formes régulières, bien que cet usage diffère quelque peu de la...).

En Italie, il y a peu de gratte-ciel. Ils se concentrent à Naples et à Milan (Milan (en italien Milano, du latin Mediolanum, en lombard Milàn) se situe dans le nord de l'Italie. Capitale de la région de Lombardie, au centre de la plaine du Pô, la ville compte 1...). C'est à Turin que se trouve le plus ancien gratte-ciel d'Italie et d'Europe, la Torre Littoria construit en 1933 et haut de 109 mètres. À Milan des gratte-ciel ont été construit dans les années 1950 à une époque où on en construisait très peu dans le monde (cas de l'immeuble Pirelli). Pour l'instant, aucun immeuble italien n'atteint les 150 mètres, mais des immeubles plus hauts sont en construction à Milan tel que l'immeuble de la région de Lombardie (La Lombardie (en italien : Lombardia, en lombard : Lumbardia) est une région d'Italie septentrionale, située au sud de la Suisse, à...).

En Russie, où il y a un manque important d’espaces modernes de bureaux, de très nombreux gratte-ciel sont en construction, en particulier à Moscou où à l'époque de Staline dans les années 1950 avaient été construits les premiers grands gratte-ciel d'Europe (hauteur > 150 mètres) dans un style unique au monde. À partir de l'an 2000, avec la très forte reprise économique, les constructions ont repris à un très grand rythme. Moscou est désormais la ville d'Europe qui compte le plus de gratte-ciel avec en 2009 une quarantaine de tours dépassant les 150 mètres et plus de 200 immeubles de plus de 100 mètres de hauteur la plupart construits depuis l'an 2000. Les deux plus hauts gratte-ciel d'Europe sont d'ailleurs situés à Moscou. Certains projets sont très ambitieux comme la Tour Vostok. Elle sera haute de 360 mètres, sur 92 étages. Ce sera la tour la plus haute d’Europe à son achèvement en 2009.

Dans les autres grandes villes, de nombreux projets sortent de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...), à Saint Petersburg, Samara (Ladya 2), Yekaterinburg, Saratov, Volgograd, Oufa, Novosibirsk. Les gratte-ciel russes se caractérisent souvent par une grande originalité comme c'est le cas de la tour Paveletskaya à Moscou. D'autres gratte-ciel perpétuent le style stalinien comme c'est le cas du Triumph-Palace construit en 2005 ou de l'Edelweiss (EDELWEISS est un acronyme (choisi par jeu de mot avec la fleur Edelweiss) signifiant Expérience pour Détecter Les WImps En Site Souterrain (les Wimps étant des particules hypothétiques, voir...) (Tour) construit en 2003. Presque tous ont été conçus par des architectes russes.

Dans la partie européenne de la Turquie à Istanbul ont été construits depuis les années 1990 un très grand nombre de gratte-ciel dont la Isbank Tower 1 haute de 181 mètres, le Sisli Plaza. En 2010, devrait être achevé le Diamant (Le diamant est un minéral composé de carbone (tout comme le graphite et la lonsdaléite), dont il représente l'allotrope de haute...) d'Istanbul haut de 270 mètres qui sera le plus haut gratte-ciel de Turquie

Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...)

Centre-ville de Johannesbourg vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) du Carlton Centre

La première Tour de grande hauteur à avoir été construite en Afrique est l'immeuble Liberté, d'une hauteur de 78 mètres et de 17 étages, conçue par l'architecte suisse Léonard René Morandi et achevée en 1950 à Casablanca (Casablanca (????? ??????? addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville du Maroc. Capitale économique du pays,...), au Maroc.

Les Twin Center (tours jumelles) de 28 étages chacune, situées au coeur de la ville dans le quartier Maarif, mesurent les 115 mètres de hauteur et constituent par ailleurs les plus hautes tours du Maghreb. Plusieurs tours verront le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) dans les quelques années qui suivent à Casa, notamment la tour du Casa Nearshore en construction qui mesurera 160 mètres de hauteur.


En Égypte, plusieurs gratte-ciel sont également construits, notamment à Alexandrie (Alexandrie (grec :?λεξ?νδρεια, Copte : Rakot?, Arabe : ??????????, Al-?Iskandariya)...) et au Caire, mais aucun ne dépasse les 150 mètres.

À Dakar, au Sénégal, est prévu le plus haut gratte-ciel d’Afrique, la tour Kadhafi, qui, lorsqu’elle sera construite, mesurera 250 mètres et abritera des bureaux et hôtels.

À Abidjan (Abidjan est la capitale économique de la Côte d'Ivoire (dont la capitale administrative est Yamoussoukro) et la ville la plus peuplée de l'Afrique de l'Ouest francophone. Elle compte...) en Côte d'Ivoire, plusieurs tours de plus de 25 étages ont été construites durant les années 1980.

En Afrique du Sud, et notamment à Johannesbourg de nombreux gratte-ciel ont été édifiés surtout dans les années 1970, le plus haut étant le Carlton Centre (222 m) suivi par le Pearls Of Umhlanga à Umhlanga Rocks. Parmi les gratte-ciel notables, le Michelangelo dans la banlieue de Johannesburg (Johannesburg est une ville et une métropole d'Afrique du Sud, capitale de la province de Gauteng, la plus riche d'Afrique du Sud.), Embassy à Durban, le Triangle (En géométrie euclidienne, un triangle est une figure plane, formée par trois points et par les trois segments qui les relient. La dénomination de « triangle » est justifiée par la...) House au Cap. L'Afrique du Sud est de loin le pays d'Afrique qui compte le plus de gratte-ciel.

Océanie (L'Océanie est une vaste région regroupant des territoires situés dans l'océan Pacifique. Elle est une des cinq divisions traditionnelles des terres émergées de la...)

Il y a de très nombreux gratte-ciel en Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande...) du fait de la concentration de la population dans quelques villes millionnaires. La tour la plus haute du pays (hors antenne) est la Eureka Tower, haute de près de 300 mètres sur 91 étages, située à Melbourne. C'était à son inauguration, en 2006, la plus haute tour d'habitation du monde. Sydney comprend une centaine d'immeubles de 100 mètres de hauteur et plus . Il faut noter la présence de nombreux gratte-ciel dans la Ville de Gold Coast au nord de Sydney, qui comprend l'une des tours les plus hautes du pays, la Tour Q1, qui comprend 78 étages (276 mètres de hauteur hors antenne).

En Nouvelle-Zélande (La Nouvelle-Zélande est un pays de l'Océanie, au Sud-Ouest de l'océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l'île du Nord et l'île...), la plupart des gratte-ciel sont concentrés dans la plus importante ville du pays, Auckland (Auckland (en anglais [ˈɔːklənd]), située dans l'île du Nord en Nouvelle-Zélande, est la plus grande zone urbaine du pays. Elle est la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande avec...). La tour la plus haute du pays est le Vero Centre haute de 167 mètres.

Page générée en 0.757 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique