Falcon 9
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Falcon 9
Falcon 9
Données générales
Mission Lanceur Commercial

Orbite LEO et GTO

Date 1er lancement 4 juin 2010
Nbre de lancements 1 (inaugural)
Pays d’origine États-Unis États-Unis
Caractéristiques techniques
Dimensions
Hauteur 55 m
Diamètre 3,6 m
Masse au décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) 333,4 t
Nombre étages 2
Puissance et capacité d’emport
Charge utile en LEO 10,4 t
Charge utile en GTO 4,5 t
Poussée au décollage environ 448,9 t

La fusée (Fusée peut faire référence à :) Falcon 9 est un lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) réutilisable développé par la société américaine SpaceX (SpaceX (ou Space Exploration Technologies Corporation) est une entreprise américaine travaillant dans le domaine de l'astronautique fondée en 2002. Elle est l'un des deux prestataires privés à qui la NASA a...). Le premier tir a eu lieu le 4 juin 2010 et le lanceur a atteint la plupart des objectifs en plaçant en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) une maquette du cargo spatial SpaceX Dragon développé également par la société. Le Falcon 9 peut selon son constructeur placer une charge utile de 10,45 tonnes en orbite basse (L'orbite terrestre basse (Low Earth orbit, LEO, en anglais) est un type d'orbite terrestre situé entre 350 et 1 400 kilomètres d'altitude. On considère généralement que l'orbite basse est comprise entre...) et de 4,5 tonnes en orbite de transfert (Une orbite de transfert, dans le domaine de l'astronautique, est l'orbite sur laquelle est placé temporairement un véhicule spatial entre une orbite initiale, ou la trajectoire de lancement, et une orbite visée.) géostationnaire. L'objectif de la société SpaceX est de fournir un lanceur permettant d'abaisser fortement le coût des mises en orbite. SpaceX a signé en décembre 2008 un contrat avec la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est...) pour assurer une partie du ravitaillement de la Station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat placé en orbite terrestre basse, occupé en permanence par un équipage...) jusqu'à 2015 à l'aide du lanceur Falcon 9 et du cargo spatial SpaceX Dragon. Le lanceur est conçu, selon son constructeur, avec une marge de sécurité qui lui permet de placer en orbite un vaisseau avec équipage mais aujourd'hui aucun vol de ce type n'est planifié. Une version Heavy (lourde) du Falcon 9, pouvant placer jusqu'à 32 tonnes en orbite basse, est à l'étude.

Le Falcon 9 est le premier lanceur de moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans...) puissance développé par un opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) privé. Une autre première remarquable est que tous les composants (avionique, moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]), étages) ont été conçus spécifiquement par SpaceX alors que les sociétés œuvrant dans le secteur se contentent généralement d'assembler des composants existants. Malgré un premier tir réussi, des doutes subsistent sur la capacité du Falcon 9 à atteindre les performances affichées et à abaisser le coût de la mise en orbite dans les proportions avancées par son promoteur Elon Musk.

Un lanceur qui doit faciliter l'accès à l'espace

Elon Musk, fondateur de SpaceX et principal actionnaire, a créé sa société avec l'objectif de faciliter l'accès à l'espace en s'attaquant à la principale limitation : le coût de lancement. En 2004, Musk annonçait devant le Sénat américain un coût de lancement en orbite basse de 9 000 $ par kg pour le lanceur léger Falcon 1 et de 3 000 $ pour le lanceur moyen Falcon 5 remplacé depuis par le Falcon 9. Il déclarait alors pouvoir abaisser à terme ce coût à 1 000 $ par kg.

Pour réduire le prix de mise en orbite, SpaceX a prévu de développer des lanceurs réutilisables qui mettent en œuvre des technologies à la fois modernes, éprouvées et simples. SpaceX met en avant également la taille réduite et l'organisation (Une organisation est) optimisée de la société qui contribue à accroître son efficacité.

Mais SpaceX a dû revenir sur plusieurs des caractéristiques du lanceur qui devaient initialement contribuer à abaisser son coût : la récupération du premier étage du Falcon 9, pénalisante pour la charge utile, est pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) hypothétique et celle du second étage est exclue car nécessitant des dispositifs non prévus dans la version actuelle du lanceur. Les moteurs qui devaient initialement être de conception simple (revêtement ablatif (En linguistique, l’ablatif est un cas exprimant le lieu (ouvert) depuis lequel se produit un déplacement.), moteurs quasi identiques), ont été modifiés pour parvenir à atteindre les performances attendues et sont aujourd'hui sans doute beaucoup plus coûteux : refroidissement par circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) de kérosène (Le kérosène est un mélange d'hydrocarbures contenant des alcanes (CnH2n+2) de formule chimique allant de C10H22 à C14H30. Issu du raffinage...), tuyère (Une tuyère ou tuyère propulsive, dans le domaine de l'astronautique, est un conduit (appelé aussi divergent) de section conique (fusées de feu d'artifice) ou oblongue (tuyères de missiles, et...) extensible pour le second étage… La mise en orbite basse d'un kilogramme (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse dans le Système international d’unités (SI).) par le lanceur Falcon 9 est facturée en 2010 à environ 5 000 $ par kg (prix catalogue au 6/2/2010 du lanceur : 50 M$ pour une charge utile de 10,5 tonnes) sans que l'on sache si, à ce tarif, la société SpaceX équilibre ses comptes.

Page générée en 0.179 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique