Enola Gay - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

L'équipage de l'Enola Gay avec le pilote Paul Tibbets au milieu

Enola Gay est le nom de l'avion Boeing B-29 Superfortress qui largua sur la ville de Hiroshima le 6 août 1945 la première Bombe A (La bombe A, communément appelée bombe atomique, bombe à fission ou bombe nucléaire, est basée sur le principe de la fission nucléaire et utilise des éléments fissiles comme...) utilisée comme arme de guerre : Little Boy, lors de la mission Dimples 82.

Enola Gay était un B-29-45-MO de l'U.S. Army Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les...)'s 509th Composite Group construit par l'usine Glenn L. Martin d'Omaha, numéro de série 44-86292. Il avait pris son envol pour Hiroshima depuis Tinian, l'une des îles Mariannes. Le pilote de l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin sans moteur, on parlera de...), le Colonel Paul Tibbets, l'avait baptisé ainsi en hommage à sa mère, Enola Gay Hazard Tibbets, pour que l'avion soit « sous une bonne étoile » (dixit Tibbets).

Trois jours après, Bockscar, un autre B-29 piloté par le major Charles Sweeney, largua une bombe A au plutonium (Le plutonium est un métal lourd de symbole chimique Pu et de numéro atomique 94, très dense — approximativement 1,74 fois plus lourd que le plomb — radioactif et toxique, découvert aux...) surnommée Fat Man sur Nagasaki. Suite à des problèmes techniques, Sweeney dût laisser son appareil habituel, le Great Artiste, pour emprunter celui habituellement piloté par Frederick Bock. Little Boy et Fat Man sont à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent...) les seules armes nucléaires à avoir été utilisées en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de guerre sur des populations civiles. Enola Gay sera également déployé durant le raid sur Nagasaki avec George William Marquadt aux commandes. Sa mission durant cette seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La...) attaque sera la reconnaissance météorologique au-dessus de Kokura, cible principale dont la couverture nuageuse empêcha le bombardement.

Le 509th existe toujours aujourd'hui dans l'US Air Force. Basé à Whiteman AFB, Missouri, le 509th Bomb Wing met en œuvre le bombardier furtif B-2A Spirit.

Préparatifs du bombardement

Deux heures (L'heure est une unité de mesure  :) après la réussite de l'essai Trinity, les bombes Fat Man et Little Boy prirent le départ depuis San Francisco en direction de Tinian à bord du croiseur (Un croiseur est un navire de guerre, aujourd'hui, le plus puissant et le plus grand des bâtiments de combat, exception faite des porte-aéronefs.) USS Indianapolis. Les Américains avaient prévu deux attaques si la première ne s'avérait pas suffisante. Le 26 juillet 1945, elles arrivèrent sur la base américaine.

Little Boy fut installée dans le B-29 mais ne fut pas armée comme cela était initialement prévu. On craignait en effet que le B-29 s'écrase et que la bombe se déclenche accidentellement, pulvérisant immédiatement l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif...). Les accidents avec ces bombardiers étaient courants et les militaires ne voulaient pas prendre ce risque. Il fut décidé que l'armement se ferait après le décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.), une des phases les plus délicates de la mission. L'équipe s'entraîna sans relâche pour peaufiner la mission et plus particulièrement le capitaine William Parsons qui était chargé d'armer la bombe en vol avec toutes les responsabilités que cela impliquait.

Tibbets décida ensuite de nommer le B-29 avec un nom unique, celui de sa mère. Peu avant le décollage, des journalistes s'étaient amassés autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) du bombardier pour immortaliser l'évènement.

L'équipage

Les trois derniers membres de l'équipage d'Enola Gay. De gauche à droite : Morris Jeppson, Paul Tibbets et Theodore Van Kirk le 23 octobre 2004.

À son bord, Enola Gay comptait 12 hommes :

  • Colonel Paul Tibbets (pilote), décédé le 1er novembre 2007.
  • Capitaine Robert Lewis (copilote), décédé le 18 juin 1983.
  • Major Thomas Ferebee (bombardier), décédé le 16 mars 2000.
  • Capitaine Theodore « Dutch » Van Kirk (navigateur)
  • Lieutenant Jacob Beser (contre-mesures), il sera le seul homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) à naviguer sur les deux B-29 utilisés pour larguer les bombes atomiques, décédé le 16 juin 1992.
  • Capitaine de l'US Navy William Sterling « Deak » Parsons (armement bombe), décédé le 5 décembre 1953.
  • Second Lieutenant Morris R. Jeppson (assistant armement bombe)
  • Sergent Joe Stiborik (radar), décédé le 30 juin 1984.
  • Sergent George R. Caron (mitrailleuse arrière). C'est grâce à lui qu'il existe des photos du champignon nucléaire ; il fut le seul dans l'appareil à voir celui-ci se former, décédé le 3 juin 1995.
  • Sergent Robert Shumard (assistant ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou...) de vol), décédé le 24 avril 1967.
  • Première Classe (Dans un moyen de transport (avion, train ou bateau), la première classe est la classe la plus confortable et celle offrant généralement le plus de prestations. En outre,...) Richard Nelson (radio), décédé le 1er février 2003.
  • Sergent Technique Wyatt E. Duzenbury (assistant ingénieur de vol), décédé le 31 août 1992.
Page générée en 1.517 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique