Doctorat
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La publication des thèses de doctorat

Une fois la thèse soutenue, le but est qu’elle soit lue par le plus grand nombre, à la fois pour la promotion de son auteur et pour participer aux développements et aux réflexions scientifiques du domaine de la thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet...). Le moyen pour arriver à ce but est la publication.

Le dépôt légal

Dans de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme...), la thèse en tant qu’ouvrage est soumise à une obligation d'enregistrement ou d'archivage (L'archivage est l'action de mettre en archive, d'archiver. Employé surtout à l'origine pour les seuls documents électroniques, comme un synonyme de stockage ou de sauvegarde, il tend de plus en plus à être utilisé pour tous les documents,...). En France ou au Québec par exemple, la thèse est soumise au dépôt légal. Au Royaume-Uni et en Irlande, c'est la British Library qui conserve les mémoires de thèses depuis 1716, mais cet archivage est coutumier.

En France, dans le cas du dépôt d'une version papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente...), le doctorant (Un doctorant est un chercheur débutant s'engageant, sous la supervision d'un directeur de thèse, dans un projet de recherche sur une durée variable selon les pays et les statuts, comprenant la...) est obligé de déposer sa thèse auprès de son université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment...) mais également auprès de l’Atelier National de Reproduction des Thèses (ANRT). L’ANRT publie certaines thèses. En contrepartie l’auteur cède une partie de ses droits d’auteur. En cas de dépôt d'une version électronique, le service de documentation de l'établissement concerné en assure la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) avec les méta-données nécessaires.

Il peut arriver que tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ou partie du contenu d'une thèse soit soumis au secret défense. Dans ce cas particulier, les dispositions relatives au secret-défense en vigueur dans le pays de soutenance sont appliquées à la thèse. Ces dispositions consistent le plus souvent en une occultation (Une occultation est un phénomène de recouvrement apparent d'un élément par un autre.) du contenu soumis au secret, mais peuvent parfois prendre la forme de non publication intégrale (Une intégrale est le résultat de l'opération mathématique, effectuée sur une fonction, appelé intégration. Une intégrale est donc composée d'un intégrande (la fonction à intégrer) et d'un...). Dans ce cas, le dépôt légal prend la forme d'une indexation sans que le contenu du mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) ne soit accessible.

L'édition classique des thèses

Certaines thèses donnent lieu à une édition chez un éditeur. Dans ce cas l’ouvrage publié ne correspond jamais à la version canonique de la thèse mais à une version allégée et réécrite afin d’être accessible à un plus large public que le seul public des chercheurs. Très peu de thèses sont publiées ainsi.

L'édition électronique des thèses

Le développement des Archives Ouvertes englobe la diffusion électronique des thèses. La thèse est un élément important de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...) scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) ouverte, libre et directe. Plusieurs programmes de diffusion électronique des thèses ont vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...). Le précurseur au niveau international est The Networked Digital Library of Theses and Dissertations (NDLTD), programme de diffusion électronique des thèses en langue anglaise. Au niveau francophone, le premier projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) est le projet intitulé Cyberthèses à ses débuts en 1998, devenus Cyberdocs en 2002. Ce projet regroupe les universités de Lyon 2, Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des...), Bamako et plus tard Santiago du Chili. Au niveau français, l’université Lyon 2 est la première université à avoir mis en place un circuit institutionnel de diffusion de ses thèses électronique, et à diffuser l’intégralité de ses thèses en format XML, pérenne et intéropérable, pour les thèses soutenues depuis 98, et en format PDF pour les anciennes thèses. Elle encadre donc la diffusion de la thèse et garantit son intégrité. Quelques autres universités utilisent Cyberdocs pour diffuser leur thèses. Il existe un portail francophone qui référence toutes les thèses diffusées en respectant le protocole OAI-Pmh(Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting) . L’autre acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des...) principal de la diffusion électronique des thèses en France est le Centre pour la Communication Scientifique Directe, qui met en ligne le site TEL (Thèses-en-Ligne) , qui fonctionne sur le principe des archives ouvertes et où les docteurs peuvent déposer la thèse qu’ils viennent de soutenir, le plus souvent en format PDF, sans contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) ni procédure institutionnelle. Cependant certaines institutions ou laboratoires de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le...) ont mis en place en amont au niveau local un circuit de gestion des thèses de leur doctorant dans TEL. L’agence bibliographique de l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de...) supérieur, ABES, qui dépend de l’enseignement supérieur et de la recherche, est en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des...) de tester un dispositif national de dépôt électronique des thèses, STAR mais ne propose pas de site de diffusion. Pour la diffusion en ligne dans les projets cités ci-dessus, l’auteur reste en général titulaire de l’intégralité de ses droits d’auteur et sa thèse est protégée par un accord contractuel soit par un copyright, soit par un système de droits tels que les Creative Commons.

Page générée en 0.218 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique