Doctorat
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La préparation d'une thèse et sa soutenance

Durée de préparation

Dans la plupart des pays, la préparation d'un doctorat dure en général trois ans (durée jugée normale en sciences formelles et naturelles) et peut se prolonger plus longtemps en sciences humaines et sociales (six ou sept ans en droit).

Certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...) (comme les États-Unis ou l'Australie) autorisent une inscription en thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet ou du thème qu'il...) immédiatement après une graduation de type licence (appelé baccalauréat (Le baccalauréat (altération du bas-latin bachalariatus, désignant un rang de débutant d'abord dans la chevalerie, et puis dans la hiérarchie religieuse et universitaire ou de bacca laurea, baie de lauriers)...) ou bachelor dans le système universitaire anglo-saxon). La durée de préparation d'une thèse inclut dans ce cas celle d'un niveau Master, et peut durer environ 5 ans. D'autres pays ont choisis de définir légalement le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'années d'inscription autorisées en doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur. Selon les pays et les époques, le doctorat...): en France par exemple, la durée est fixée par un arrête publié en 1996 à 3 inscriptions en école doctorale (soit 3 ans). Une quatrième année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) est possible sur dérogation.

Une part non négligeable (un sixième au moins) est consacrée à la rédaction d'un mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) appelé « manuscrit de thèse », « mémoire de thèse » ou encore « thèse de doctorat ». Ce manuscrit doit résumer les recherches, présenter les travaux et synthétiser les nouveaux résultats.

Soutenance

La thèse est envoyée à des rapporteurs (deux ou plus). Ces rapporteurs sont des chercheurs confirmés du sujet sur lequel porte la thèse, et sont eux mêmes au minimum docteurs. Ils lisent en détail le manuscrit de thèse puis ils rédigent des rapports critiques à son sujet. Aux vues des rapports et sur proposition du directeur de thèse (Un chercheur qui supervise le travail d'un doctorant est appelé directeur de thèse (au féminin, directrice ou directeur).), le doctorant (Un doctorant est un chercheur débutant s'engageant, sous la supervision d'un directeur de thèse, dans un projet de recherche sur une durée variable selon les pays et les statuts, comprenant la rédaction...) peut être autorisé à soutenir sa thèse par le président de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) délivrant le diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte...) (ou autre organisation (Une organisation est) y étant habilitée, selon les pays).

Le doctorant présente ensuite son travail oralement devant un jury composé de chercheurs confirmés du domaine. Les rapporteurs font normalement partie du jury de soutenance. Suivant les pays, les universités ou la discipline, la forme et la durée de la soutenance varient. Dans certains pays (Royaume-Uni, ...), la soutenance se résume à une série de questions-réponses entre les rapporteurs et le doctorant, à huis-clos. Dans d'autres pays (France, ...), le doctorant doit présenter ses recherches, en public sauf exception, la présentation étant suivie d'un entretien et de questions. Lorsqu'il y a présentation et entretien, la soutenance est, dans les sciences formelles et naturelles, relativement courte (moins d'une heure). Dans les lettres et sciences humaines la soutenance est plus longue car il faut compter une demi-heure de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de parole (La parole, c'est du langage incarné. Autrement dit c'est l'acte d'un sujet. Si le langage renvoie à la notion de code, la parole renvoie à celle de corps. La parole est...) pour le rapport de chaque membre du jury ainsi que pour le candidat.

La soutenance n'est pas un examen : le directeur de thèse autorise au préalable le dépôt du mémoire et la soutenance et ne le fait que si la thèse est « mûre ». L'autorisation de soutenance donne la quasi-certitude que le titre de docteur sera délivré. Il s'agit plutôt d'une reconnaissance de la valeur du travail effectué et d'une intronisation (reconnaissance de la valeur du jeune chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...) par ses pairs). Il arrive exceptionnellement que le titre de docteur soit refusé à l'issue de la soutenance.

Le domaine de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) étant un domaine d'innovation, le sujet n'a bien souvent pas ou peu été étudié auparavant : les travaux peuvent ne pas aboutir sur des résultats « positifs » ou pratiques. L'important est normalement que le doctorant ait mené une démarche de chercheur et qu'il ait fait progresser les connaissances et la réflexion sur le sujet.

Statut professionnel du doctorant

Le doctorant est toujours un étudiant, inscrit dans un établissement habilité à délivrer le diplôme de Doctorat. Dans le cadre de cette inscription, son statut peut être celui d'un boursier rémunéré, de salarié, ou celui de simple étudiant non rémunéré.

Lorsqu'il est boursier, salarié d'un laboratoire ou d'une entreprise pour réaliser exclusivement des travaux de recherche relatifs à sa thèse, le doctorant est donc un étudiant rémunéré.

Dans certains cas, cette rémunération peut n'être que pour partie consacrée à une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) de chercheur: dans les sciences dures, par exemple, il est fréquent qu'un doctorant salarié ait à réaliser une partie de ses activités dans le domaine de l'ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements d'une installation technique ou industrielle.) ou de suivi de projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...). C'est par exemple le cas avec des projets financés par l'Agence nationale de la recherche ou la DGA en France, les Programmes Cadres FP en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...) ou encore Darpa aux États-Unis.

En sciences humaines et sociales, en droit, il est très fréquent que le doctorant ne bénéficie d'aucune rémunération. Il est dans ce cas un simple étudiant, ayant une activité professionnelle principale.

Page générée en 0.110 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique