Centre des monuments nationaux
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Hôtel de Sully, rue Saint-Antoine à Paris, siège du centre des monuments nationaux

Le Centre des monuments nationaux est un établissement public à caractère administratif français placé sous tutelle du ministère de la Culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite...) et de la Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou...). Il gère, anime, ouvre à la visite près de 100 monuments nationaux, propriétés de l'État. Certains d'entre eux comptent parmi les plus prestigieux : l'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie...) du Mont-Saint-Michel, les châteaux d'Angers et d'Azay-le-Rideau, le château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les premiers châteaux étaient construits en...) et remparts de la cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres...) de Carcassonne, l'Arc de triomphe (Un arc de triomphe est un ouvrage d'art célébrant une victoire ou une série de victoires. Il se compose d'un ou de plusieurs (en général trois) passages dans un massif de...) et la Sainte-Chapelle (La Sainte-Chapelle est une chapelle qui fut édifiée sur l’île de la Cité, à Paris, à la demande de Saint Louis afin...), pour n'en citer que quelques-uns. D'autres monuments illustrent tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autant, par leur diversité, la richesse du patrimoine français de toutes les époques : abbayes, châteaux, grottes préhistoriques, sites archéologiques...

Origines et histoire

Le Centre des monuments nationaux (Le Centre des monuments nationaux est un établissement public à caractère administratif français placé sous tutelle du ministère de la Culture et de la...) a succédé à des établissements publics portant des noms différents mais dont les missions étaient voisines sinon similaires.

La loi du 10 juillet 1914 crée ainsi une Caisse nationale des monuments historiques et préhistoriques qui a pour but de réunir des fonds destinés à acquérir des monuments historiques ou des immeubles en instance de classement, et à financer les travaux de restauration et d'entretien de tels monuments ou immeubles.

En 1930, la loi du 2 mai confère à cet établissement public (En droit français, un établissement public est une personne morale de droit public, disposant d'une certaine autonomie administrative et financière (contrairement...) le nom de Caisse nationale des monuments historiques, préhistoriques et naturels et des sites. La loi étend en effet aux sites les dispositions de la loi du 31 juillet 1913 sur les monuments historiques.

En 1965, les décrets nos 65-515 et 65-516 du 30 juin donnent à l'établissement un nouveau statut et un nouveau nom de Caisse nationale des monuments historiques et des sites (CNMHS).

Finalement, le décret no 2000-357 du 21 avril 2000 crée à la place de cette caisse l'actuel Centre des monuments nationaux. Dans quelques années, il devrait fusionner avec la réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700...) des musées nationaux.[citation nécessaire]

Organisation

Le Centre des monuments nationaux est désormais régi par l'article L. 141-1 du Code du patrimoine et le décret 95-462 du 26 avril 1995 modifié.

Il est dirigé par un président nommé par décret et assisté d'un directeur général. Il dispose d'un conseil d'administration. L'actuelle présidente est Isabelle Lemesle, ancienne secrétaire générale du Musée du quai Branly, en remplacement de Christophe Vallet (2002-2008).

Missions

Mise en valeur

Le Centre des monuments nationaux a pour missions de mettre en valeur le patrimoine qui lui est confié, d'en développer l'accessibilité au plus grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) et d'assurer la qualité de l'accueil. Il favorise avec près de 200 manifestations par an, la participation des monuments nationaux à la vie (La vie est le nom donné :) culturelle et au développement du tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la consommation d'une nuitée auprès d'un...), et ceci, en concertation avec les directions régionales des Affaires culturelles, les collectivités territoriales et les réseaux d'institutions culturelles.

Gestion

Depuis 2007, il est investi d'une nouvelle mission de conservation, de restauration et d'entretien des monuments qu'il gère.

Le Centre des monuments nationaux compte 1500 agents au service du public, son budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) annuel est,en 2008, de 110 millions d'euros alimenté par ses propres ressources (billetterie, locations, recettes commerciales et éditoriales, ressources en mécénat) et par une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une organisation privée ou publique dans le cadre d'un projet....) du Ministère de la Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :). Il a accueilli près de 8,5 millions de visiteurs en 2007 dans les monuments qui lui sont confiés.

Édition

Le Centre des monuments nationaux assure également une mission d'éditeur public sous la marque Éditions du patrimoine. Il contribue ainsi fortement à la connaissance et à la promotion du patrimoine par l'édition de guides de visite, de beaux livres — ouvrages photographiques et ouvrages de vulgarisation —, de monographies d'architectes ou d'édifices, de textes théoriques, techniques ou scientifiques, de livres pour enfants, d'ouvrages pour aveugles et malvoyants et pour sourds et malentendants.

Titres édités

  • Monuments historiques de 1936 à 1996 ;
  • Monumental, à partir de 1996.
Page générée en 0.172 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique