Cartographie
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Limites

Manipulations et agenda politiques

Indépendamment de sa précision croissante, la cartographie est toujours régie par un principe de sélection des informations représentés, pour les besoins d'un commanditaire et/ou en fonction d'un public. La cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur un support réduit...) est ainsi aussi un instrument idéologique et politique, dont l'impact sur les consciences, pour être discret, est souvent considérable. La subjectivité des cartes est facilement mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à niveau », un outil...) par l'étude critique et comparative des Atlas géographiques. Philippe Rekacewicz le résume ainsi : « La carte géographique (Une carte géographique est une représentation d'un espace géographique. Elle met en valeur l'étendue de cet espace, sa localisation relative par rapport aux espaces voisins, ainsi que la localisation des éléments qu'il...) n'est pas le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...). Elle en est tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au plus une représentation ou une « perception ». La carte n’offre aux yeux du public que ce que le cartographe (ou ses commanditaires) veut montrer. Elle ne donne qu'une image tronquée, incomplète, partiale, voire trafiquée de la réalité. ».

Boîte à outils et problématiques associées

Monde (Le mot monde peut désigner :), en Projection_de_Winkel-Tripel, avec Tissot's Indicatrix des déformations.
France, en Lambert-93, avec échelle, cadrillage (plutôt que rose des vents), et localisateur
Projections

Les projections cartographiques sont des méthodes d'affiche de la réalité sphérique du globle sur un plan plat. Il existe de nombreuses projections, chacune faisant un compromis spécifique entre déformations des distances, déformations des surfaces, et découpage de l'espace, en fonction de l'espace à exposé. Plus le sujet est large, plus on traite d'une réalité courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes...), et plus les transformations seront importantes. Pour les cartes du monde, la National Geographic Society et le National Geographic préfèrent aujourd'hui la Projection (La projection cartographique est un ensemble de techniques permettant de représenter la surface de la Terre dans son ensemble ou en partie sur la...) de Winkel-Tripel. Pour une carte de la France métropolitaine (La France métropolitaine, parfois raccourcie en Métropole, est dans le langage courant la partie européenne de la France, c'est-à-dire le territoire continental et les îles...), la projection officielle est la Lambert-93 (décret du 26 décembre 2000).

GIS
Icones et palettes
Échelle, Rose des vents, localisateur

Il est d'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) d'affirmer l'échelle sous forme de fraction sur les cartes imprimées, les versions numériques nécessitent elles nécessairement l'affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne, ce qui en fait un média à part entière...) d'un icone-échelle, généralement une ligne graduée, intégrée dans un angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.). Fonction des transformations de la projection, cette échelle peut n'être vraie que pour une partie de la carte. Une rose des vents peut être être ajouter, mais pareillement, la déformation sur les grandes distance peut rendre la rose des vents trompeuse. Dans un soucie d'exactitude, un cadrillage des parallèles et longitudes est préférable. Enfin, un localisateur, sous la forme d'une carte minature exposant (Exposant peut signifier:) le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots...) géographique élargi du sujet est souvent ajouté dans un coin de la carte.

Représentations des communautés autochtones

Les techniques cartographiques ont permis le développement de revendications territoriales, d'une géographie culturelle (La géographie culturelle est la branche de la géographie humaine qui s'intéresse aux rapports entre les sociétés, les groupes et leur environnement, elle est apparentée à l'anthropologie.) et d'une gestion des ressources (Harley and Woodward, 1987 ; Harley, 1988 ; Peluso, 1995). Elles ont produit plusieurs travaux remarquables : Nunavut Atlas (1992), Wet’suwet’sen and Gitxsan (Sparke, 1998). La cartographie biographique (MS Weinstein) s'est même appuyée sur la perception autochtone de l'histoire (Les Histoires ou l'Enquête (en grec ancien Ἱστορίαι / Historíai) sont la seule œuvre connue de...) et de leurs traditions.

Sur le plan conceptuel, les traditions multiples ou alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) de cartographie ont été soutenues, à divers degrés, par des géographes (Chapin et al., 2001; Harley and Woodward, 1987; Lewis, 1998; Louis, 2004; Pearce, 1998; Rundstrom, 1987; Sparke, 1998; Woodward and Lewis, 1998). Toutefois, la cartographie autochtone étant transmises par les chansons, les histoires, les rituels ou des expériences vécues (telle que la chasse), elle est rarement reconnue comme une représentation cartographique à part entière.

Comme Rundstrom (1998) le fait observer, la cartographie dite scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) se fonde sur des principes cartésiens et newtoniens dont l'épistémologie s'accommode mal aux caractéristiques de la pensée autochtone : non-anthropocentrisme, concept cyclique du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), construction des connaissances géographiques plus synthétique qu'analytique, pensée non binaire, imbrication des faits et des valeurs, emphase sur la transmission orale, omniprésence de l'éthique dans les actions portées sur un territoire. Jay T. Johnson, Renee Pualani Louis et Albertus Hadi Pramono (2006) s'appuient sur les travaux de Paulo Freire (2000) pour initier une lecture critique des valeurs cartographiques implicites, par les Aborigènes.

Un aspect des projets cartographiques autochtones illustre bien cette problématique : la perte d'informations dans la transcription de frontières fixes (Brody, 1982; Chapin, 1998; Chapin et al., 2001; Fox, 1998; Kosek, 1998; Peluso, 1995; Rundstrom, 1998). Tandis que les communautés autochtones admettent des frontières souples et mouvantes pour l'usage des ressources, la fixation de limites définitives par la cartographie occidentale impose un carcan à un mode de pensée plus flexible et fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les liquides, qui sont des fluides...). Tobias (2000) a tenté de dépasser ce clivage (Le clivage est l'aptitude de certains minéraux à se fracturer selon des surfaces planes dans des directions privilégiées lorsqu'ils sont soumis à un effort mécanique (un choc ou une pression continue)....) en introduisant la distinction entre terres occupées et utilisées (générant des superpositions de cartes).

Page générée en 2.639 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique