Blé
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Les maladies du blé

  • le piétin échaudage ;
  • le piétin verse ;
  • carie du blé ;
  • la fusariose ;
  • les rouilles : rouille brune, rouille jaune ;
  • la septoriose ;
  • l'helminthosporiose ;
  • l'oïdium du blé ;

Les débouchés

La consommation humaine (pain et biscuiterie) reste le débouché principal (58 % de la récolte), suivie de l'alimentation animale (34 %). Les 8 % restants représentent les usages industriels (amidonnerie et glutennerie).

Le blé tendre (Le blé tendre (Triticum aestivum L. subsp. aestivum) est l'espèce la plus importante de blé cultivé. Il est davantage cultivé dans les hautes latitudes (par exemple en France, au Canada, en...), ou froment, est une matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de...) première de base pour la fabrication du pain, en raison de sa composition en gluten (Le gluten est un mélange de protéines qui, combiné avec l'amidon, forme l'endosperme de la plupart des céréales.) supérieure aux autres céréales.

Le pain est un aliment qui résulte de la cuisson d'une pâte obtenue par pétrissage d'un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le...) composé de farines de blé (« Blé » est un terme générique qui désigne plusieurs céréales appartenant au genre Triticum. Ce sont des...) panifiables correspondant à des types officiellement définis, d'eau potable (Une eau potable est une eau devant satisfaire à un certain nombre de caractéristiques la rendant propre à la consommation humaine.) et de « sel de cuisine » et soumis à un agent de fermentation : la levure (Une levure est un champignon unicellulaire apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales. Les levures...).

Le blé dur est à la base de la fabrication des semoules, utilisées pour la préparation du couscous ainsi que des pâtes alimentaires (Toutefois, les pâtes chinoises au blé sont fabriquées avec du blé tendre, de même qu'elles l'étaient traditionnellement dans l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...) du Nord).

Statistiques économiques

Production mondiale

La production mondiale de tous les types de blés est de 660 millions de tonnes lors de la campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est...) 2009-2010, c'est-à-dire près de 100 kg par habitant, pour l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) de la population mondiale (La population mondiale désigne le nombre d'êtres humains vivant sur Terre à un instant donné. Elle est estimée à 6,793 milliards au 1er...). En volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de production, c'est la quatrième culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) mondiale derrière la canne à sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion)....), le maïs (Le maïs (aussi appelé blé d’Inde au Canada) est une plante tropicale herbacée annuelle de la famille des Poacées, largement cultivée comme céréale pour ses grains riches en...) et le riz (Le riz est une céréale de la famille des Poacées ou Graminées, cultivée dans les régions tropicales, subtropicales et tempérées chaudes pour son fruit, ou caryopse, riche en amidon....). Les statistiques mondiales sont calculées par le Conseil International des Céréales..

La production globale de céréales au début des années 1990 montre bien la nature des changements intervenus. La Chine vient au premier rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie le rang et la dimension du noyau d'une...) avec 19 % de la production mondiale, devant l'Inde (11,7 %), les États-Unis (10,7 %), la France (6,5 %), la Russie (5,5 %) et le Canada (4,3 %). L'Inde, qui dans les années passées avait un équilibre avec production et consommation, a dû importer 5,5 millions de tonnes de blé en 2006, et prévoyait la même quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la...) ou plus pour 2007. En tant que bloc, l'Union Européenne à 27 est le premier producteur mondial avec 143 millions de tonnes en 2010.

Au niveau mondial, l'amélioration des techniques culturales et la sélection génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité...) (création de la variété Norin 10 par exemple) ont conduit à un accroissement considérable des rendements, passant de moins de 10 q/ha en 1900 - soit 1 tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En...) par hectare - à 29 q/ha en 2010. On pense désormais que la progression des rendements peut se poursuivre assez longtemps encore.
Les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme...) de l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) demeurent stables avec 20 q/ha, et l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la...) et le Proche-Orient (Le Proche-Orient est une région d'Asie et d'Afrique comprenant les pays du sud-est du bassin Levantin (mer Méditerranée). On l'englobe souvent dans le Moyen-Orient. Un synonyme plus ancien est le Levant (là...) avec 10 q, l'Égypte et l'Arabie saoudite ont atteint, en culture irriguée, 35 à 40 q.
En Europe, des rendements très élevés sont obtenus en culture intensive. Le rendement moyen y est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée...) de 30 à 60 quintaux par hectare durant les 30 dernières années, soit une progression moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des...) de 1 quintal/ha/an. En France, les gains sont remarquables : aujourd'hui, la production s'élève à 80, voire 100 quintaux/hectare chez les agriculteurs les plus performants. L'augmentation des rendements et des surfaces cultivées ont ainsi conduit à un fort accroissement de la production, qui atteignait 275 millions de tonnes en 1965 et 600 en 1998.

Le blé est également la première céréale du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) des échanges commerciaux (45 % des échanges totaux en 1998). 127 millions de tonnes de blé sont échangées en 2010.

La France occupe la deuxième place en 2005 (Données AGPB [1]) parmi les exportateurs mondiaux.

Production en tonnes

Pays Production 2003 % (2003) Production 2004 % (2004) Production 2005 % (2005)
République populaire de Chine Chine 86 491 733 15.44% 91 955 708 14.52% 97 449 301 15.50%
Inde Inde 65 760 800 11.74% 72 156 200 11.39% 68 636 900 10.92%
États-Unis États-Unis 63 813 912 11.39% 58 737 800 9.27% 58 740 000 9.34%
Russie Russie 34 104 288 6.09% 45 412 712 7.17% 47 697 520 7.59%
France France 30 474 736 5.44% 39 692 940 6.27% 36 885 503 5.87%
Canada Canada 23 552 000 4.20% 25 860 400 4.08% 26 775 000 4.26%
Australie Australie 26 132 000 4.66% 21 905 113 3.46% 25 090 000 3.99%
Allemagne Allemagne 19 259 811 3.44% 25 427 210 4.02% 23 692 700 3.77%
Pakistan Pakistan 19 183 300 3.42% 19 499 800 3.08% 21 612 300 3.44%
Turquie Turquie 19 008 200 3.39% 21 000 000 3.32% 21 500 000 3.42%
Ukraine Ukraine 3 599 300 0.64% 17 520 200 2.77% 18 699 200 2.97%
Royaume-Uni Royaume-Uni 14 288 000 2.55% 15 473 000 2.44% 14 863 000 2.36%
Iran Iran 13 439 565 2.40% 14 568 481 2.30% 14 307 970 2.28%
Argentine Argentine 14 562 955 2.60% 15 959 580 2.52% 12 574 196 2.00%
Kazakhstan Kazakhstan 11 537 400 2.06% 9 936 932 1.57% 11 066 000 1.76%
Pologne Pologne 7 858 160 1.40% 9 892 482 1.56% 8 771 434 1.40%
Égypte Égypte 6 844 692 1.22% 7 177 855 1.13% 8 140 960 1.29%
Italie Italie 6 229 453 1.11% 8 638 721 1.36% 7 717 129 1.23%
Roumanie Roumanie 2 479 052 0.44% 7 812 428 1.23% 7 340 664 1.17%
Ouzbékistan Ouzbékistan 5 436 800 0.97% 5 377 510 0.85% 5 927 800 0.94%
Brésil Brésil 6 153 500 1.10% 5 818 846 0.92% 4 658 790 0.74%
Espagne Espagne 6 290 100 1.12% 7 096 724 1.12% 4 026 694 0.64%
Autres pays 73 786 136 13.17% 86 381 923 13.64% 82 524 470 13.13%
Total 560 285 893 100.00% 633 302 565 100.00% 628 697 531 100.00%

Données de Production 2006

Pays Surface
(hectares)
Rendement
(kg/ha)
Production
(tonnes)
République populaire de Chine Chine 23 450 100 4 455,00 104 470 200
Inde Inde 26 480 000 2 618,96 69 350 000
États-Unis États-Unis 20 280 480 2 825,28 57 298 100
Russie Russie 23 049 100 1 952,63 45 006 300
France France 5 246 735 6 740,72 35 366 784
Canada Canada 10 534 400 2 589,29 27 276 600
Allemagne Allemagne 3 114 700 7 200,66 22 427 900
Pakistan Pakistan 8 447 900 2 518,6 21 276 900
Turquie Turquie 9 300 000 2 151,61 20 010 000
Royaume-Uni Royaume-Uni 1 833 000 8 038,73 14 735 000
Iran Iran 6 000 000 2 416,67 14 500 000
Ukraine Ukraine 6 395 000 2 189,21 14 000 000
Argentine Argentine 5 500 000 2 545,46 14 000 000
Kazakhstan Kazakhstan 12 398 100 1 088,88 13 500 000
Australie Australie 11 138 000 881,58 9 819 000
Égypte Égypte 1 287 000 6 455,32 8 308 000
Italie Italie 1 925 651 3 682,66 7 091 520
Pologne Pologne 2 175 725 3 244,74 7 059 671
Maroc Maroc 3 107 000 2 027,68 6 300 000
Ouzbékistan Ouzbékistan 1 448 490 4 139,69 5 996 305
Espagne Espagne 1 957 601 2 848,28 5 575 800
Afghanistan Afghanistan 2 190 000 1 461,19 3 200 000
Autres pays 28 841 036 2 752,25 79 377 745
Monde 216 100 018 2 804,01 605 945 825

Stocks

Exportations

Principaux pays exportateurs
2003 Exportations
États-Unis 20%
Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie...) 12%
France 11,3%
Canada 10,1%
Argentine NA
Russie NA
Ukraine NA

Importations

Les importations mondiales représentaient en 2002 119,4 millions de tonnes (source FAO). 32 pays importent plus de 1 Mt annuellement et représentent 80 % du total. Parmi ces pays, 12 réalisent 50 % du total, ce sont dans l'ordre décroissant : Italie (6,5 %), Brésil (5,5 %), Espagne (5,3 %),Egypte (5,0 %), Japon (4,9 %),Algérie, Indonésie (L'Indonésie, officiellement la République d'Indonésie (en indonésien Republik Indonesia), est un pays transcontinental d'Asie du Sud-Est et d'Océanie. Avec plus de 17 500 îles, il s'agit...), corée du Sud, Pays-Bas, Belgique, Maroc.

Production en France

La production française de blé tendre atteint 36 millions de tonnes, soit 26% de la production de l'Union européenne (138 mt).

En France, en 2010, un hectare de blé (en intensif) produit environ de 7 tonnes/an qui rapportent entre 840 à 1120 € selon le prix de vente de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) de commercialisation (prix prévu entre 120 à 160 €/tonne). Durant la période 2006-2010 les prix du blé (rendu Rouen) ont varié entre 100 et 280 euros la tonne. Le blé "bio" se vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur...) plus cher, mais ses rendements sont plus faibles, entre 20 et 30 %. Les producteurs reçoivent également une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une...) à l'hectare dans le cadre de la PAC.

Le marché du blé

Le marché mondial du blé est marqué par plusieurs caractéristiques propres aux matières premières agricoles. La première est une importante instabilité et impredictabilité des prix à court et moyen terme. En effet, l'offre mondiale de blé varie d'année en année en fonction des aléas climatiques, phytosanitaires, politiques et économiques, en étant lissée en partie par l'existence de stocks. En revanche, la demande du blé est stable et extrêmement inélastique face à l'offre. C'est cette inélasticité de l'offre face à une demande fluctuante qui crée l'instabilité du marché. Cette instabilité s'est par exemple traduite par la hausse des prix de 2007-2008, ou elle aurait été augmentée par des phénomènes spéculatifs. Cette crise, où le prix du blé a doublé, a eu comme conséquence une importante crise alimentaire.

Le prix du blé est fortement corrélé aux autres prix de céréales comme le riz et le maïs. Mais cela n'est pas dû à un phénomène de substitution à court terme de la consommation de blé par d'autres céréales, qui est faible : d'une part les habitudes alimentaires l'empêchent, d'autre part plusieurs céréales sont produites dans les mêmes zones et une mauvaise récolte de l'une augure souvent une mauvaise récolte de l'autre.

La deuxième caractéristique importante du marché du blé, aussi commune aux autres matières premières, est sa baisse tendancielle à long terme (en monnaie constante), causée principalement par les gains de productivité. Par exemple, un agriculteur (L'agriculteur ne désigne pas seulement la personne qui cultive la terre mais aussi celle qui procède à l'élevage sur cette même terre (apiculteur, aviculteur, cultivateur, éleveur, exploitant agricole, paysan, fermier,...) en France peut aujourd'hui produire 10 tonnes de blé par hectare sur 100ha, soit 1000 tonnes de production nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt au grec...), alors qu'au début du siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait...) il n'en aurait produit que 1 T/ha sur 10ha, soit 10T (il s'agit d'un exemple en production nette, les gains de productivité sont moins importants car les coûts ont aussi augmenté). Cette baisse tendancielle explique que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'agriculteurs soit moins important qu'auparavant (pour générer un revenu il faut produire d'avantage, donc disposer de plus de surface), et provoque une dégradation des termes de l'échange pour les pays producteurs.

Le marché du blé est composé de plusieurs marchés nationaux tous connectés entre eux, ce qui cause l'émergence d'un marché international unique, à cotation similaire. Une partie importante de la production est négociée sur des marchés à termes, d'après des spécialistes ce marché à terme est désormais le marché directeur qui détermine le prix du marché courant.

Page générée en 0.194 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique