Abbaye
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Architecture des abbayes bénédictines

Abbaye de Tourtoirac (Dordogne)
Abbaye de Jumièges (Normandie)

En Occident, le monachisme doit en grande partie son développement à Benoît de Nursie, né en 480. Sa règle dite « bénédictine », à partir de la fondation du Mont Cassin, s'est diffusée très rapidement dans toute l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...) de l’Ouest. Partout, on assista à l'érection de monastères qui excédaient tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce qui avait pu être vu jusque là par leur taille et leur splendeur. Rares étaient les grandes villes d'Italie à ne pas posséder leur couvent (Un couvent est un établissement religieux, généralement chrétien, où des clercs mènent une vie religieuse en communauté. Le couvent n'a...) bénédictin, tout comme les grands centres d'Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec...), de France ou d'Espagne. Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de monastères fondés entre 520 et 700 est étonnant. L'empereur Louis le Pieux ordonna à toutes les abbayes de son empire de se soumettre à la règle bénédictine. Les abbayes bénédictines n'ont jamais formé un ordre: elles n'avaient pas de liens entre elles. Avant le concile de Constance en 1415, ce ne sont pas moins de 15 070 abbayes de cette règle qui avaient été fondées ! La construction d'une abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie...) bénédictine est uniformément disposée selon un plan modifié pour s'adapter aux particularités locales (à Durham ou à Worcester par exemple, où les monastères sont situés sur les rives d'une rivière).


Le plan de Saint-Gall

Nous ne disposons d'aucun exemple subsistant des premiers monastères bénédictins : aucun n'a résisté aux ravages du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) et aux violences des hommes.

Nous possédons cependant un plan élaboré du grand monastère (Le monastère (du grec monos, seul), est un ensemble de bâtiments où habite une communauté de moines et moniales. On parle également d'abbaye ou de prieuré. Ce sont des...) suisse de Saint-Gall, construit en 820, qui nous permet de connaître un peu mieux la disposition d'un monastère de premier plan au IXe siècle. Il semble cependant que ce plan soit plus un dessin relativement abstrait, représentant l'abbaye bénédictine idéale telle que définie aux conciles d'Aix-la-Chapelle en 816 et en 817, qu'un plan topographique précis de l'abbaye de Saint-Gall, dont les fouilles archéologiques ont d'ailleurs démontré que la disposition médiévale ne correspond pas.

L'abbaye de Westminster

L'abbaye de Westminster est un autre exemple de grande abbaye bénédictine, identique dans ses grandes lignes à l'abbaye décrite ci-dessus. Le cloître (Un cloître ou cloitre (ou anciennement cloistre, ou clouastre) est une cour entourée de murs et de galeries établie à côté des...) et les bâtiments monastiques se trouvent au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'église (L'église peut être :). En parallèle à la nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend le vaisseau central et les éventuels collatéraux (il ne faut...), contre la face sud du cloître se trouvent le réfectoire et ses salles de bains, près de la porte. Du côté est, on peut trouver les restes d'un dortoir (Un dortoir est une grande salle comprenant plusieurs lits généralement alignés de part et d'autre des murs qui en constituent la longueur. Il apparaît souvent dans ce que la sociologie appelle des...) bâti avec une structure voûtée et communiquant avec le transept (Le transept est une nef transversale qui coupe à angle droit la nef principale d’une église et lui donne la forme symbolique d’une croix.) sud. La maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) du chapitre s'ouvre sur la même allée du cloître. Le petit cloître se trouve au sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) d'un cloître plus grand, et plus à l'est on trouve les restes de l'infirmerie avec son couloir, et le réfectoire pour ceux qui ne pouvaient quitter leurs chambres. La maison de l'abbé forme une petite cour à l'entrée ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), près de la porte intérieure. Il reste des vestiges assez importants de cette abbaye, comme le parloir de l'abbaye, (la « Chambre de Jérusalem », à présent utilisée pour les Disciples du Roi de Westminster), ainsi que les cuisine (La cuisine est l'ensemble des techniques de préparation des aliments en vue de leur consommation par les êtres humains (voir cuisinerie). La cuisine est diverse à travers le monde, fruit des ressources naturelles...) et les crèmeries.

L'abbaye d'York

L'abbaye Sainte-Marie d'York montre également la disposition bénédictine habituelle. L'enceinte est entourée par un solide mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) fortifié sur trois de ses côtés, la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un...) Ouse donnant une protection suffisante sur le quatrième.

L'entrée se fait par une solide porte au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). Une chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) s'élevait près de la porte d'entrée, à l'endroit où se trouve maintenant l'église Saint-Olaf, dans laquelle les nouveaux venus payaient leurs dévotions dès leur arrivée. Près de la porte au Sud se trouvait l'hospice. Les bâtiments sont aujourd'hui complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité...) détruits, mais il reste assez de traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre du premier pilier de...) pour nous permettre d'identifier la grande église en croix, la cour du cloître avec la maison du chapitre, le réfectoire, la cour des cuisines et les bureaux attenants et les principaux appartements. L'infirmerie a complètement disparu.

Page générée en 0.177 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique