imprimantes 3D

Les autres sciences et techniques...

Modérateur : Modérateurs

gregoire1
Messages : 25
Inscription : 17/06/2013 - 9:42:44
Activité : Retraité

imprimantes 3D

Message par gregoire1 » 20/10/2017 - 16:53:38

L’impression tridimensionnelle (3D) d’une pièce est la fabrication additive par couches successives de matériaux thermoplastiques liquéfiés pilotée par un logiciel.
La forte croissance de l'impression tridimensionnelle (3D) dans de nombreux secteurs génère des risques professionnels spécifiques eux-mêmes en augmentation ! : meures de prévention nécessaires ! : http://www.officiel-prevention.com/form ... dossid=573

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10029
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: imprimantes 3D

Message par cisou9 » 20/10/2017 - 18:14:19

Intéressant mais les consignes sont valable pour de nombreux postes de travail comme la soudure à l'étain ou le ponçage en menuiserie ou métallerie. _____ :_grat2: _____
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

gregoire1
Messages : 25
Inscription : 17/06/2013 - 9:42:44
Activité : Retraité

Re: imprimantes 3D

Message par gregoire1 » 21/10/2017 - 11:57:03

c'est vrai, mais pour l'impression 3D, il faut signaler les risques car c'est nouveau comme procédé

Avatar de l’utilisateur
macland
Messages : 4984
Inscription : 06/08/2005 - 10:44:31
Localisation : Ile de France

Re: imprimantes 3D

Message par macland » 02/11/2017 - 17:20:17

gregoire1 a écrit :L’impression tridimensionnelle (3D) d’une pièce est la fabrication additive par couches successives de matériaux thermoplastiques liquéfiés pilotée par un logiciel.
La forte croissance de l'impression tridimensionnelle (3D) dans de nombreux secteurs génère des risques professionnels spécifiques eux-mêmes en augmentation !
Extrait de l'article:
La forte croissance de l'impression tridimensionnelle (3D) dans de nombreux secteurs génère des risques professionnels spécifiques eux-mêmes en augmentation :
- Risques chimiques : émissions de particules fines, de composés organiques volatils,
de gaz nocifs liés aux imprimantes 3D et à leurs différentes technologies.
- Risques de brulures, de chocs électriques et d’incendie : la fonte du plastique
au moyen de la chaleur ou d’un laser exige beaucoup de chaleur et d’énergie électrique.
- Risques physiques de l’ébavurage, ponçage, sablage... dans les post-traitements
éventuels des produits et troubles musculo-squelettiques associés à une mauvaise
ergonomie du poste de travail.
Ces risques chimiques, thermiques, électriques, physiques de l’utilisation des imprimantes 3D dans les « fab labs » (ou « ateliers de fabrication numérique ») peuvent être maîtrisés par l’utilisation de machines et d’équipements et la présence d’une installation électrique et de protection incendie conformes aux normes, la captation de gaz et de poussières au plus près de leur point d’émission, une ventilation efficace, et par le respect des exigences essentielles de sécurité (hygiène des locaux...), de protection individuelle et de formation des opérateurs... :bon:
L'homme est une espèce de singe qui a mal tourné!...
Si la tyrannie engendre des révoltes, le laxisme enfante l'anarchie…

Répondre