Château de Pierrefonds - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
Le château en mars 2002
Le château en mars 2002

Le château de Pierrefonds est un imposant château fort situé à Pierrefonds à la lisière sud-est de la forêt de Compiègne, au nord de Paris, entre Villers-Cotterêts et Compiègne, dans le département de l'Oise.

Le château de Pierrefonds (Le château de Pierrefonds est un imposant château fort situé à Pierrefonds, dans le département de l'Oise, à la lisière sud-est de la forêt de Compiègne, au nord de Paris, entre...) présente la plupart des caractéristiques de l'ouvrage défensif du Moyen Âge.

Le château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du...) de Pierrefonds est classé monument historique (Différents pays ont choisi de classer leurs monuments historiques selon différentes appellations.) en 1848.

Histoire

Au XIIe siècle, un château s'élevait déjà au lieu-dit "le Rocher" de Pierrefonds.

XIVe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...)

Trois siècles plus tard, en 1392, le roi Charles VI, érige le comté de Valois (dont Pierrefonds fait partie) en duché, et le donne à son frère Louis d'Orléans. Ce dernier offre le premier château aux Sœurs de Saint-Sulpice, et de 1393 à sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...) en 1407 fait construire un nouvel édifice par l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture...) de la cour, Jean le Noir, à l'emplacement actuel.

XVIIe siècle

En mars 1617, dans les débuts troublés du règne de Louis XIII, le château est la propriété de François-Annibal d'Estrées (frère de la belle Gabrielle d'Estrée) qui est membre du " parti des mécontents " mené par Henri II, prince de Condé. Le château est assiégé et pris par les troupes envoyées par Richelieu qui est secrétaire d'État à la guerre. Son démantèlement est entrepris mais n'est pas mené à son terme en raison de l'ampleur de la tâche. Les ouvrages extérieurs sont rasés, les toitures détruites et des saignées sont pratiquées dans les tours et les courtines.

XIXe siècle

Le château restera en ruines pendant plus de deux siècles. Napoléon Ier le rachète en 1810 pour moins de 3 000 francs. Au cours du XIXe siècle, qui redécouvre le patrimoine architectural (L'architecture produite depuis des siècles reste une mémoire considérable pour comprendre l'évolution des sociétés humaines. Ainsi les enseignements de l'architecture égyptienne, de l'architecture des...) du Moyen Âge, il devient une " ruine romantique " : en août 1832, Louis-Philippe y offre un banquet à l'occasion du mariage de sa fille Louise avec Léopold de Saxe-Cobourg Gotha, premier roi des Belges. Comme d'autres artistes, Corot représente les ruines à plusieurs reprises entre 1834 et 1866.

Le prince président Louis-Napoléon Bonaparte le visite en 1850. Devenu empereur, Napoléon III demande en 1857 à Viollet-le-Duc d'entreprendre sa restauration. Une anecdote raconte que l'empereur hésitait entre la restauration du château de Pierrefonds et celle d'un autre château. Par souci de justice, elle lui propose un tirage au sort, dont le nom de Pierrefonds est sorti. Et pour cause : Eugénie Bonaparte aurait écrit ce nom sur les deux papiers du tirage, pour satisfaire sa préférence donnée (Dans les technologies de l'information, une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction, d'un événement, etc.) au château de Pierrefonds Il n'est alors question que d'une simple remise en état des parties habitables (donjon et annexes), les ruines " pittoresques " devant subsister pour le décor. En 1861, le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) prend de l'ampleur : le souverain désire cette fois-ci en faire une résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la particularité de desservir des mêmes logements appelées également résidence. Ce terme vient...) impériale, le château doit donc être entièrement recontruit. Les travaux qui auront coûtés 5 millions de francs de l'époque (dont 4 millions ont été prélevés sur la liste civile de l'Empereur), seront arrêtés en 1885, six ans après la mort de Viollet-le-Duc : le départ de Napoléon III a bloqué la reconstruction et, faute d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.), la décoration des salles reste inachevée. Viollet-le-Duc a plus fait un travail d'invention en ce qui concerne l'intérieur (peintures polychromes) que de restauration. Il a imaginé comment aurait dû être le château, plutôt que de se baser sur l'histoire stricte de l'édifice. Par contre pour ce qui est de l'extérieur, on voit une connaissance excellente de l'art castral du XIVe siècle. Ce travail n'est pas sans rappeler celui effectué par Viollet-le-Duc au château de Roquetaillade. Mort avant la fin du chantier, c'est son gendre qui finira ce travail, bien que le château ne sera plus habité. Vivant autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) du Château ("tour Viollet le Duc"), l'architecte a fait part à son une inspiration très personnelle. Il a même croqué son chat (Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de compagnie et compte aujourd’hui...), qui se retrouve en fonte surt les toits du château. Beaucoup lui ont reproché cette réinvention de l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) (pseudo) médiévale, qui tiendrait plus à une "reconstruction Eurodisney".

Médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de diffuser une information vers un grand nombre d'individus sans possibilité de...)

Le château sert fréquemment comme lieu de tournages de films : les Visiteurs, Jeanne d'Arc, etc.

Galerie

Cliquez sur une imagette pour l'agrandir.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.175 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique