Château de Castelnau-Bretenoux - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Le château de Castelnau-Bretenoux (commune de Prudhomat, département du Lot), est la forteresse médiévale la plus imposante du Quercy. Sa construction s’est déroulée sur plusieurs siècles, du XIIe au XVIIe. Son origine remonte à Hugues de Castelnau, qui fait édifier une enceinte autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent...) de son domaine. Il est l’ancêtre d’une lignée familiale très puissante, baronnie inféodée aux comtes de Toulouse et qui prospère dans une région riches en ressources agricoles.

Bâti sur une colline à l'intersection de plusieurs vallées, dont celle de la Dordogne, le château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les premiers châteaux étaient construits en bois souvent sur...) est visible de loin et reconnaissable à ses murs de pierre rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.). Sa forme est globalement triangulaire. De sa période médiévale, on retrouve le donjon (Le donjon est la tour la plus haute d'un château fort, destinée à servir à la fois de point d'observation, de poste de tir et de dernier refuge si le...) carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses...) et un logis seigneurial (Le logis seigneurial, aussi appelé plus communément logis, est, au Moyen Âge de la fin du XIe siècle au milieu du XVe siècle, un vaste bâtiment situé la plupart du temps dans la basse-cour...). Il fut ensuite réaménagé au XVe siècle pour s’adapter à l’artillerie naissante. Il sera pris par Henri II Plantagenêt mais redeviendra propriété des barons de Castelnau à l’issue de la guerre de Cent Ans.

Levée du Christ, extrait du lapidaire
Levée du Christ, extrait du lapidaire

Sa conception impose le respect : triple enceinte, larges courtines, fossé profond, neuf tours rondes. On l’embellit au XVIIe siècle pour en faire une demeure de plaisance en y ajoutant des salons richements décorés, des fenêtres plus fonctionnelles et un balcon (Un balcon (de l'italien balcone, lui-même peut-être issu du persan بالكانه bal-khané signifiant...) d’honneur. Quand le dernier Castelnau meurt en 1715, le château n’est plus entretenu et se dégrade pendant presque deux siècles. En 1895, il est racheté par Jean Mouliérat, chanteur d’opéra comique parisien, qui entreprend sa restauration. De plus, Mouliérat est un collectionneur qui rassemble nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de meubles et d’objets d’art religieux (peintures et sculptures). À sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la...) en 1932, le dernier propriétaire de Castelnau-Bretenoux lègue son bien à l’État. Grâce à lui, on peut maintenant visiter sept pièces de cette forteresse, restaurées et meublées dans le style médiéval.

Liste des châteaux français
par période
par régions | par provinces
Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.046 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique