Lecteur de code-barres - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Un lecteur de code-barres est un appareil servant à lire les informations stockées sous la forme de codes-barres en utilisant un laser. On l'appelle aussi douchette dans le cas de son utilisation dans des commerces par exemple.

Le principe

Composé d'une successions de barres sombres et de barres claires, de taille variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une...), mais toutes multiples d'une même largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des deux mesures d'un rectangle,...) élémentaire...

Quatre solutions optiques existent pour détecter les variations sombres et claires :

  1. La DEL : le mouvement est manuel, l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) ressemble à un crayon ;
  2. Le capteur (Un capteur est un dispositif transformant l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable exemple : une tension électrique, une hauteur de mercure, une intensité, la déviation...) CCD : le lecteur se pose sur le code-barres, désigné souvent par douchette ;
  3. Le rayon laser : le mouvement automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour fondements théoriques les mathématiques, la...) de balayage du rayon (miroir oscillant) va 'parcourir' toute la largeur du code-barre.
  4. Les systèmes de vision industrielle : un caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil de prise de vues animées, pour le cinéma, la télévision ou la vidéo.) CCD muni d'une optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) et d'un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de programmes, des...) interprète l'image 2D pour en tirer le code barre. La lecture peut se faire à grande distance et grande vitesse (On distingue :).

Le rayon laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme...) du lecteur va passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) sur le code. En fonction de la zone (sombre ou claire) au-dessus de laquelle le laser va passer, il va être réfléchi différemment, et le lecteur pourra donc savoir si le laser est au-dessus d'une zone claire ou sombre.

Le code est donc parcouru à vitesse constante, l'information du code à barres (couleur en fonction de la distance) est alors transformée en signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes pour...) électrique en fonction du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

Il existe de nombreuses façons de coder un code à barres, mais la plupart des méthodes utilisent, au début et à la fin, des barres de la largeur élémentaire afin de caler le lecteur pour qu'il connaisse la largeur d'un code. Au centre du code à barres se trouvent les informations permettant de transformer les informations utiles en message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication,...).

Par exemple, on peut imaginer que " une bande noire ayant trois fois la taille d'une bande élémentaire, suivie d'une bande blanche du double de la largeur élémentaire, suivie d'une bande blanche et d'une bande noire toutes deux de largeur élémentaire " désignent le chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) 0.

Cette information sera alors transformée en signal électrique en fonction du temps, ressemblant à ceci :

Image:Lecteur_de_code_barre_(exemple_de_signal).png

avec en abscisse le temps, et en ordonnée, le signal électrique.

Contraintes des systèmes de codage (De façon générale un codage permet de passer d'une représentation des données vers une autre.)

Il existe de nombreux systèmes de codages, tous ces systèmes doivent avoir en commun quelques propriétés :

  • Ils doivent avoir un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) de lecture. Si un code est lu dans un sens, on ne doit pas pouvoir lire un autre code en le lisant dans l'autre sens. En effet, on se sait pas dans quel sens le scanner (Un scanneur, ou numériseur à balayage est l'équivalent du terme anglais scanner, qui vient du verbe anglais to scan, signifiant « balayer » dans le...) va lire le code.
  • Le code doit contenir suffisamment d'informations de cohérence pour pouvoir être déclaré non valide si une barre est " mal reconnue " (c'est-à-dire si sa largeur a été incorrectement reconnue) : il ne faut pas oublier que le lecteur présuppose que le laser parcourt le code à vitesse constante. Mais le lecteur est tenu à la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est...), et une accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique, plus précisément en cinématique, l'accélération est une grandeur vectorielle qui...) de la main au mauvais moment et le code sera mal reconnu.

Les codes utilisés

De nombreux systèmes existent, mais les principaux utilisés en France pour les produits de grande consommation sont EAN 8 et EAN 13, sur 8 et 13 chiffres respectivement, ainsi que les codes presses ISBN et ISSN sur 18 chiffres, composés d'un EAN 13 suivi d'un " add-on " sur 5 chiffres (dans lequel est stocké le numéro, ainsi que sa spécificité, c'est-à-dire son caractère hors-série ou non).

On peut noter que les produits pharmaceutiques et médicaux en France utilisent les code 39[1] et code 128 (norme CIP Pharmacode) alors que les produits pharmaceutiques et médicaux en suisse utilisent le code EAN 13.

Certaines postes utilisent POSTNET, d'autre le code-barres postal français.

Notes et références

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.270 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique