Sphère armillaire - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

En astronomie, une sphère armillaire, aussi connue sous le nom d'astrolabe sphérique, est une modélisation basée sur la sphère céleste utilisée pour en montrer le mouvement apparent des étoiles autour de la Terre et du Soleil dans l'écliptique (L'écliptique est le grand cercle sur la sphère céleste représentant la trajectoire annuelle du soleil vue de la Terre. Plus précisement, il s'agit de l'intersection de la sphère...).

Son nom provient du latin armilla (cercle, bracelet), puisqu'elle est constituée d'un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être...) de cercles métalliques gradués représentant la géométrie (La géométrie est la partie des mathématiques qui étudie les figures de l'espace de dimension 3 (géométrie euclidienne) et, depuis le XVIIIe siècle, les figures...) des éléments descriptifs du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.), sur la sphère (En mathématiques, et plus précisément en géométrie euclidienne, une sphère est une surface constituée de tous les points situés à une...) centrale orientable :

  • les pôles,
  • les parallèles particuliers que sont l'équateur, les 2 cercles polaires et les 2 tropiques.
  • Également l'écliptique, chemin zodiacal parcouru par le mouvement apparent du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile...) sur ses constellations.
  • Généralement, une boule représentant la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus...) est placée en son centre.

et un mécanisme d'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) externe comportant également des cercles :

  • l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en...) du lieu
  • Le méridien (En géographie, un méridien est un demi grand cercle imaginaire tracé sur le globe terrestre reliant les pôles géographiques. Tous les points de la Terre situés sur un même...) local
  • (Un pied servant de support général à l'ensemble)

Les sphères armillaires furent développées par les anciens Grecs et étaient déjà utilisées comme outils didactiques au IIIe siècle av. J.-C.. Sous une forme plus grande et plus précise elles étaient aussi utilisées comme instruments d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...), notamment par Ptolémée (Claudius Ptolemaeus (en grec : Κλαύδιος Πτολεμαῖος), communément...). Les sphères armillaires devinrent à nouveau populaires à la fin du Moyen Âge ; l'astronome (Un astronome est un scientifique spécialisé dans l'étude de l'astronomie.) danois Tycho Brahé en construisit plusieurs. La sphère armillaire (En astronomie, une sphère armillaire, aussi connue sous le nom d'astrolabe sphérique, est une modélisation basée sur la sphère céleste utilisée...) a été également connue en Chine, puisque Zhang Heng (78-139 AD) a inventé la sphère armillaire d'abord hydraulique-actionnée.

Les portraits des savants et des personnalités de la Renaissance montrent souvent ceux-ci avec une main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce...) sur une sphère armillaire qui représente alors le sommet de la connaissance et de la sagesse. Actuellement reconnue comme le symbole de l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.).

Les sphères armillaires furent parmi les premiers appareils mécaniques complexes construits ; leur développement apporta de nombreuses améliorations dans la technique et la conception de pièces et d'appareillages mécaniques.

La sphère armillaire se retrouve sur le drapeau du Portugal comme symbole de son ancienne puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) maritime.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.009 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique