Yves Winkin - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Yves Winkin, né 29 janvier 1953 à Verviers (Belgique), est Professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication. Spécialisé en " Anthropologie de la communication ", il enseigne la sociologie des interactions et l'histoire sociale des "cultural studies" anglo-saxonnes à l'École normale supérieure (ÉNS, Lyon).

Il a fait des études à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de Liège (Licence en "Information et arts de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un...)", 1976) et à l'Université de Pennsylvanie (Annenberg School for Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...), ainsi que...): M.A. (lien) et Doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur. Selon...) (lien) en Communication). Il a été chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines...) au Fonds national de la recherche scientifique (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) belge (1976-1992), puis professeur à l'Université de Liège (1985-2003). Il est membre de nombreux comités de revues scientifiques (Actes de la recherche en sciences sociales, Sociologie et société, etc.), et conserve une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) éditoriale aux Éditions du Seuil. Il a publié des ouvrages portant sur l'histoire sociale des sciences sociales américaines, ainsi qu'une invitation à la démarche ethnographique en sciences de la communication.

Etude du non verbal

De la "nouvelle communication", Yves Winkin (Yves Winkin, né 29 janvier 1953 à Verviers (Belgique), est Professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication. Spécialisé en...) a élaboré une "Anthropologie de la communication" [1]. Il y fait une métaphore éclairante sur ces types de communication, dans le contraste entre l’ancienne communication "télégraphiste" de la transmission des signaux entre émetteur et récepteur et la nouvelle communication "orchestrale"

L’ancienne communication télégraphiste est celle du "paradigme de Laswell" du questionnement: "Qui, dit quoi, par quel canal, à qui et avec quel effet?". La nouvelle commuincation orchestrale est celle où tous sont immergés dans la communication et chacun jouant sa partition, comme membre d’un orchestre, dans une symphonie du même ton ou dans un concerto de la lutte d’un instrument contre tous les instruments de l’orchestre.

À la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) de cette métaphore la communication non verbale (La communication non-verbale exprime un type de communication qui n'utilise pas les mots, autrement dit qui ne passe pas par les signes linguistiques du langage...) et la communication verbale joueraient la partition des instruments à corde et des instruments à vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents...), les uns surlignant les autres et, réciproquement, comme les gestes par rapport aux paroles dans une conversation.

Publications

  • 1981. La nouvelle communication. Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de...): Éditions du Seuil, 384 pages, 1989 (3e édition), 2000 (nouvelle édition, postface) Repris dans la collection "Points" (n° 136); traduit en espagnol (Barcelone, Kairos, 1984), en grec (Athènes, Ta Magia Tis, 1993) et en portugais (Campinas, Papirus Editora, 1998); en cours de traduction en basque (Bilbao, Txalaparta). (ISBN 978-2020427845)
  • 1982 (avec Philippe Dubois). Pragmatique et discours : actes du colloque "Langage et Ex Communication". Louvain: Cabay.
  • 1988. Erving Goffman : les moments et leurs hommes. Paris: Éditions du Seuil & Éditions de Minuit. Traduit en espagnol (Madrid, Paidos, 1991), en portugais (Lisbonne, Relogio d'Agua, 1999) et en japonais (Tokyo, Serika-Shobo, 1999).
  • 1988 (avec Ph. Dubois). Rhétoriques du corps. Bruxelles: De Boeck.
  • 1988. Gregory Bateson : premier état d'un héritage. Paris: Éditions du Seuil. Traduit en espagnol (Buenos Aires (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.), Ediciones Nueva Vision, 1991).
  • 1996. Anthropologie de la communication : de la théorie au terrain. Bruxelles: Éditions De Boeck Université; traduction partielle en portugais (Campinas, Papirus Editora, 1999). Nouvelle édition entièrement refondue aux Editions du Seuil, collection "Points", N°448, 332 pages, février 2001. (ISBN 978-2020402842)
  • 1996 (avec Pascal Durand). Marché éditorial et démarches d'écrivains. Un état des lieux et des forces de l'édition littéraire en Communauté française de Belgique. Bruxelles: Éditions du Ministère de la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite...).
  • 2003. La communication n'est pas une marchandise. Résister à l'agenda (Un agenda est un outil permettant d'associer des actions à des moments, et d'organiser ainsi son temps. Il regroupe l'ensemble des jours de l'année, organisés avec un découpage d'une page par jour ou par semaine,...) de Bologne (Bologne est une ville italienne d'environ 375 000 habitants, située dans le nord-est du pays, entre le Pô et les Apennins. C'est le chef-lieu...). Bruxelles: Éditions Labor & Éditions Espace de libertés. (ISBN 978-2804018207)
Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.066 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique