LGV Sud-Est - Définition et Explications

LGV Sud-Est
Longueur 409 kilomètres
Mise en service 1981-1983
Écartement standard
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de voies double voie
Propriétaire Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est...) ferré de France
Exploitant SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :)
Électrification 25 kV 50 Hz
Signalisation TVM
Types de trafic TGV (Le TGV est une rame automotrice électrique d'origine française apte à circuler à des vitesses supérieures à 320 km/h en exploitation, mise au point par la SNCF et construite par la division transports de la société Alstom (anciennement...)
Lignes affluentes Paris-Dijon-Lyon, Interconnexion Est, Mâcon-Genève, Lyon-Bourg, LGV Méditerranée (La LGV Méditerranée, ou ligne nouvelle 5 (LN5), est une ligne ferroviaire à grande vitesse française d'environ 250 km, construite en 1996 et mise en service en juin 2001 entre Saint-Marcel-lès-Valence et Marseille. Elle relie les régions...)
Principales gares Le Creusot - TGV, Macon-Loché TGV

La LGV Sud-Est (La LGV Sud-Est, ou ligne nouvelle 1 (LN1), est une ligne à grande vitesse, dédiée au transport de voyageurs, mise en service en France à partir de 1981 et reliant Paris à Lyon. L'inauguration du premier tronçon entre...), ou ligne nouvelle 1 (LN1), est une ligne à grande vitesse (Une ligne à grande vitesse, ou LGV, est une ligne ferroviaire construite spécialement pour permettre la circulation de trains à grande vitesse (initialement...), dédiée au transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies...) de voyageurs, mise en service en France à partir de 1981 et reliant Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au...) à Lyon. L'inauguration du premier tronçon entre Saint-Florentin (Yonne) et Sathonay (Rhône) le 22 septembre 1981 a marqué le renouveau du transport ferroviaire de voyageurs en France.

Cette ligne, prolongée ultérieurement vers le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) jusqu'à Marseille par les LGV Rhône-Alpes (La LGV Rhône-Alpes, ou ligne nouvelle 4 (LN4), est une ligne à grande vitesse dédiée au transport de voyageurs de 115 km de long, située dans la région Rhône-Alpes en...) et Méditerranée et vers le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) par la LGV Interconnexion Est, permet d'accélérer d'une part les desserte ferroviaires entre Paris et le quart sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de la France avec des prolongement vers la Suisse et l'Italie, d'autre part les relations interrégionales entre le sud-est et le nord et l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) de la France avec quelques prolongements vers la Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la...) et la Belgique.

Le tracé

La ligne traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de la voie, sous les rails, pour en maintenir l'écartement et l'inclinaison, et...) six départements, soit du nord au sud : la Seine-et-Marne, l'Yonne, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire, l'Ain et le Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du canton du Valais, dans les Alpes...). La compatibilité du système TGV avec le réseau classique a permis d'éviter de construire de nouvelles infrastructures en zone urbaine dense, à la sortie de Paris et de Lyon.

Le tracé de la ligne nouvelle représente une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle...) de 409 km, pour une distance totale de Paris (gare de Lyon) à Lyon (gare de la Part-Dieu) égale à 425 km. Ce tracé direct, qui évite toutes les agglomérations entre Paris et Lyon, notamment Dijon, permet un gain de 87 km par rapport à la ligne classique (512 km). Il ne comporte aucun tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de fer, canal, route, chemin piétonnier). Sont apparentés aux...), mais admet des rampes allant jusqu'à 35 pour mille.

La ligne comporte deux bretelles de raccordement au réseau classique, la bretelle Pasilly-Aisy (15 km) en direction de Dijon et de Vallorbe, et celle de Mâcon-Pont-de-Veyle (6 km) en direction de Bourg-en-Bresse et de la Savoie. Elle comporte en outre quelques points de raccordements au réseau classique destinés aux trains de service ou au détournement de trains de voyageurs en cas d'incidents. Ils se situent à Saint-Florentin et dans les gares du Creusot TGV et de Mâcon-Loché.

Elle est jumelée avec l'autoroute (Une autoroute est une route réservée à la circulation des véhicules motorisés rapides (automobiles, motos, poids lourds) et dont le tracé permet de...) A5 sur 60 km et avec la voie express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).) Digoin-Mâcon sur 15 km. Sur toute sa longueur, une emprise de 5 m de large a été réservée à la pose d'une artère (Une artère (du grec αρτηρία, artêria) est un vaisseau qui conduit le sang du cœur aux poumons ou aux autres...) de télécommunication.

LGV Sud-Est
Légende
Ligne classique venant de Paris - Gare de Lyon (La gare de Lyon est l'une des six gares terminus du réseau de la SNCF à Paris. Elle est située dans le 12e arrondissement.)
0 Bifurcation de Combs-la-Ville (vers Melun) : début de la LGV
Section de délestage depuis 1996 en cas de servce dégradé
17,1 Bifurcation de Moisenay (fin de la LGV Interconnexion Est venant de Paris et Lille)
115,5 Viaduc (Un viaduc est un ouvrage d'art routier ou ferroviaire qui franchit une vallée, une rivière, un bras de mer ou tout autre obstacle et qui présente une...) sur l'Armançon (160 m.)
Ligne Paris-Dijon
117,9 Bifurcation de Vergigny (raccordement avec la ligne classique Paris-Marseille (Longue de 863 km, la ligne Paris-Marseille, appelée aussi ligne Impériale (empruntée par Napoléon III en 1852 ) relie les trois premières agglomérations urbaines françaises. Exploitée depuis 1857 par la PLM, puis...) venant de Laroche-Migennes)
161,7 Bifurcation de Pasilly (raccordement avec la ligne classique Paris-Marseille vers Montbard et Dijon)
Viaduc d'Époisses sur l'autoroute A6
191,1 Viaduc sur le Serein (200 m)
253,5 Viaduc sur la Digoine (420 m)
273,8 Le Creusot TGV
Ligne Dijon-Nevers
321,1 Viaduc de la Roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé...) (Cluny, 386 m)
334,0 Mâcon - Loché TGV
335,0 Bifurcation de Loché-Nord (raccordement de service avec la ligne classique Paris-Marseille vers Villefranche-sur-Saône)
Viaduc sur l'autoroute A6
336,0 Bifurcation de Loché-Sud (raccordement avec la ligne classique Paris-Marseille venant de Dijon)
Ligne Dijon-Lyon
337,5 Viaduc de la Saône (340 m)
337,9 Bifurcation de Savoie (raccordement avec la ligne Mâcon-Genève vers Bourg-en-Bresse et la Savoie)
380,5 Bifurcation de Montanay (début de la LGV Rhône-Alpes vers le sud des Alpes et la Méditerranée)
389,3 Bifurcation de Sathonay (de Bourg) : fin de la LGV
Ligne classique vers Lyon - Part-Dieu

Caractéristiques de la ligne

La ligne occupe une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et...) de 1600 hectares (à titre de comparaison l'aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et installations sont conçus pour que des...) de Roissy occupe 3200 hectares), soit une largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite des deux...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient...) de 40 m. La plate-forme a 13 m de large, avec un entraxe des voies de 4,2 m. Elle a été conçue pour une vitesse (On distingue :) nominale de 300 km/h, avec sur le tracé en plan des courbes d'un rayon minimal de 4000 m (toutefois 7 courbes ont un rayon inférieur, mais de 3200 m. minimum).

Elle comporte au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas...) 847 km de voie. La voie est formée de rails type UIC 60 (60,3 kg/m) posés en barres longues de 288 m soudées sur chantier en LRS (sauf sur certains ouvrages d'art). Les traverses en béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats...) d'une longueur de 2,41 m sont du type bi-blocs, formées de deux blochets de béton reliés par une entretoise métallique. On compte 1660 traverses au kilomètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le...).

La ligne comporte 116 appareils de voie dont 4 franchissables à 220 km/h (aiguillages vers les raccordements d'Aisilly et de Macon) et 78 franchissables à 160 km/h (jonctions entre les deux voies, à raison d'une tous les 20 km). Tous ces appareils sont télécommandés par le PAR (poste d'aiguilage et de régulation) situé près de la gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) de Lyon à Paris), le PAR étant relayé sur le terrain par 18 PRS (poste tous relais) dans lesquels se trouvent notamment les salles de relais.

L'électrification en 25 KV 50 Hz fait appel à huit sous-stations alimentées par EDF en courant alternatif (Le courant alternatif (qui peut être abrégé par CA, ou AC, pour Alternating Current en anglais, étant cependant souvent utilisé) est un courant électrique qui change de sens.) 225 kV. La caténaire (Une ligne aérienne de traction électrique est appelée:) est alimentée par un câble feeder en opposition de phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :), ce qui équivaut à une alimentation en 50 kV et renforce la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) disponible, une rame pouvant appeler jusqu'à 14 000 kW.

La signalisation fait appel à des circuits de voie à haute fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot fréquence sans...), les indications étant transmises en cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur un grand navire, elle prend l'apparence d'un chambre d'hôtel pour les passagers et...), sur le pupitre de conduite. On ne trouve donc sur le bord de la voie que des panneaux indiquant les limites de cantons, mais aucun signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par...).

La vitesse limite est actuellement de 270 km/h sur une centaine de kilomètres du parcours, et 300 km/h sur le reste.[1]

Gares

La ligne comporte deux gares nouvelles de passage :

  • Gare du Creusot-Montceau-les-Mines-Montchanin TGV, située dans la commune d'Écuisses,
  • Gare de Macon-Loché TGV

Ces gares, d'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) très simple, sont situées à l'écart des agglomérations. Elles comportent deux quais latéraux et quatre voies, les deux voies centrales sont réservées aux trains sans arrêt, les voies latérales servant au stationnement (Le stationnement tout comme l’arrêt d’un véhicule consiste en une immobilisation de ce dernier.) des trains desservant ces gares.

Historique

  • 10 juillet 1967 : lancement par la direction de la Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) de la SNCF du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) C 03 sur la grande vitesse, intitulé " possibilités ferroviaires sur infrastructures nouvelles ".
  • 26 mars 1971 : approbation du projet de ligne nouvelle par un comité interministériel.
  • 23 mars 1976 : déclaration d'utilité publique, le décret est signé par Jacques Chirac, premier ministre.
  • 7 décembre 1976 : commencement de travaux à Écuisses (Saône-et-Loire)
  • 14 juin 1979 : début de la pose des rails près de Montchanin (Saône-et-Loire)
  • 20 novembre 1980 : fin de la pose de la voie (jonction des deux chantiers de pose à Cluny).
  • 22 septembre 1981 : inauguration du premier tronçon (Saint-Florentin-Sathonay) à Montchanin par le président de la République, François Mitterrand.
  • 26 février 1981 : la rame n° 16 (TGV Sud-Est) établit le record du monde (Le mot monde peut désigner :) de vitesse sur rail (Un rail (ou lisse en québécois) est une barre d’acier profilée. Deux files parallèles de rails mis bout à bout forment une voie ferrée. Ils reposent alors...) à 380 km/h entre Courcelles-Frémois (Côte-d'Or) et Dyé (Yonne) dans une portion de la ligne en légère descente.
  • 27 septembre 1981 : première mise en service commerciale
  • 25 septembre 1983 : mise en service du tronçon nord (Combs-la-Ville - Saint-Florentin)
  • 31 août 1992 : déraillement sans gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) à 270 km/h d'un TGV en gare de Macon-Loché. Plusieurs personnes qui attendaient sur le quai (Le Quai est un espace culturel de la ville d'Angers dans le département du Maine-et-Loire en France. L'ouverture a eu lieu le 25 mai 2007, et Le Quai a été inauguré officiellement le...) sont légèrement blessées par des projections de ballast ( Le ballast est le lit de gravier qui supporte une voie de chemin de fer. Les ballasts sont des réservoirs sur les bateaux permettant de changer l'immersion ou l'équilibre. Le...).
  • 13 décembre 1992 : mise en service du tronçon nord de la LGV Rhône-Alpes (de Montanay à Saint-Quentin-Fallavier)
  • 26 mai 1994 : mise en service de la LGV Interconnexion Est (liaison avec la LGV Nord)
  • mars 1996 : début de travaux de rénovation de la ligne (remplacement du ballast et des appareils de voie, travaux prévus pour durer jusqu'en 2006).
  • 2 juin 1996 : mise en service de la jonction (La Jonction est un quartier de la ville de Genève (Suisse), son nom familier est "la Jonquille") avec Villeneuve-Saint-Georges par le triangle (En géométrie euclidienne, un triangle est une figure plane, formée par trois points et par les trois segments qui les relient. La...) de Coubert

Quelques chiffres

  • Mouvements de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) (déblais, remblais...) : 48,1 millions de m³
  • Voies principales : 778 km
  • Rails  : 102 000 tonnes
  • Traverses : 1,4 millions d'unités (1666 au km)
  • Ballast : 3,3 millions de tonnes
  • Appareils de voie : 116 unités
  • Clôtures : 850 km
  • Caniveau (Dans une agglomération, un caniveau marque la limite entre la chaussée et le trottoir et protège les bâtiments des eaux de pluie en drainant les eaux de...) de signalisation : 850 km
  • Grands ouvrages d'art : 17
  • Ouvrages d'art courants : 780
  • Sous-stations électriques : 8
  • Supports caténaire : 15 900 unités
  • Fil de contact cuivre : 1000 km
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.233 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique