Suffit-il de changer d'habitat pour ne plus vieillir ?

Publié par Isabelle le 18/09/2020 à 13:00
Source: CNRS INEE
La manière de vieillir varie fortement entre espèces animales et végétales. Chez de nombreuses espèces les performances de survie et de reproduction diminuent avec l'âge des individus alors que chez d'autres elles ne changent pas voire augmentent. Dans une étude, à paraître dans la revue Journal of Animal Ecology, des chercheurs du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) et de Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne, collège dédié...) Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) ont analysé les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) d'un suivi individuel d'une population de vipère d'Orsini, commencé dans les années 80 dans le Mont Ventoux, pour étudier la manière dont ces serpents vieillissent dans la nature. Dans leur article, ils montrent une remarquable variabilité spatiale du vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une...) des vipères. Alors que, sur un versant (En géomorphologie, un versant est une surface topographique inclinée, située entre des points hauts (pics, crêtes, rebord de plateau, sommet d'un relief) et des points bas (pied de versant,...), les serpents souffrent du vieillissement, sur l'autre versant, la sénescence est négligeable même aux âges les plus avancés. Cela montre que la sénescence peut dramatiquement changer à une échelle spatiale très fine.


Cette femelle gestante de vipère d'Orsini a été photographiée en mai 2015. Elle mesurait 39 cm. Elle a été recapturée en août de la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) et a donné naissance à trois vipéreaux, dont un mort-né. Elle a été observée la première fois dans la nature en 2008 et était alors une vipère subadulte de 25 cm. Elle avait alors probablement 2 ou 3 ans. Elle a été observée pour la dernière fois en aout 2014 et devait devait donc avoir environ 8-9 ans.

La durée de vie (La vie est le nom donné :) et les rythmes de vieillissement varient grandement entre espèces animales et végétales. Chez certaines, la survie et la reproduction (La Reproduction. Eléments pour une théorie du système d'enseignement est un ouvrage de sociologie co-écrit par Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron paru en 1970 aux éditions de Minuit.) déclinent avec l'âge: elles souffrent de sénescence. Chez d'autres, les vieux individus maintiennent des performances reproductives et de survie similaires aux jeunes: la sénescence est alors dite négligeable. Enfin, la sénescence peut être négative quand la survie ou la reproduction s'améliorent avec l'âge. La manière dont la mortalité et la reproduction changent avec l'âge des individus est encore mal connue chez les serpents, mais une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...) évolutive prédit une sénescence négligeable chez les espèces qui, comme les serpents, continuent à grandir à l'âge adulte et dont les femelles sont de plus en plus fécondes quand leur taille corporelle augmente.

Dans une étude parue dans la revue Journal of Animal Ecology, des chercheurs du laboratoire iEES (CNRS/ Sorbonne Univ/ Univ Paris-Est Creteil Val-De-Marne / INRAE/ IRD/ Univ De Paris) ont analysé des trajectoires individuelles de vieillissement de la vipère d'Orsini (Vipera ursinii) à partir des données d'un programme de marquage-recapture effectué pendant 36 années successives dans deux habitats voisins d'une population du Mont Ventoux en France. Les analyses permettent de quantifier l'espérance de vie (L'espérance de vie est une donnée statistique. Elle est censée permettre de connaître la durée de vie moyenne qu'on peut espérer atteindre à un moment...), les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de génération et la forme de la sénescence de la survie et de la reproduction.

Les chercheurs ont tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord démontré que les vipères femelles parviennent à maintenir de bonnes performances reproductives même à des âges avancés, illustrant une sénescence reproductrice négligeable dans cette population. De plus, ils ont montré que la forme de la sénescence de survie varie fortement à une très petite échelle géographique: dans l'habitat optimal, la survie adulte des vipères demeure stable quel que soit leur âge alors qu'à quelques centaines de mètres, dans un habitat moins favorable, les vipères mâles et femelles subissent une forte sénescence de survie.

Ces résultats démontrent que de forts changements qualitatifs dans les profils de sénescence peuvent être observés à une échelle spatiale réduite. Cette plasticité intra-spécifique de la sénescence offre des perspectives nouvelles pour mieux comprendre comment l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...) détermine l'évolution de la sénescence chez les espèces sauvages.


Ce jeune vipéreau mâle a été capturé au printemps 2011. Étant donné sa taille (15cm 3,8g), on est sur qu'il est né à la fin de l'été 2010. Les jeunes vipères sont très difficiles à observer sur le terrain mais lorsque les vipères sont capturées pour la première fois assez jeunes, comme c'est le cas ici, il est possible en utilisant leur taille d'estimer avec précision leur année et naissance et donc de pouvoir connaitre précisément leur âge s'ils sont recapturés par la suite. Une particularité de cette étude est aussi d'avoir marqué des vipéreaux à la naissance avant de les relâcher. Il est alors possible de connaître l'âge de ces individus s'ils sont capturés quelques années après à l'age adulte

Référence:

Tully, T., Le Galliard, J.-F., & Baron, J.-P. (2020).Micro-geographic shift between negligible and actuarial senescence in a wild snake. Journal of Animal ecology, 09, 20.

Objectif 15: Vie terrestre. La déforestation et la désertification (La désertification est un phénomène naturel ou non qui a pour origine des variations climatiques et/ou les conséquences d'activités humaines. Ce mot décrit une aridification locale, reflétant la dégradation...) posent des défis majeurs au développement durable (Le développement durable (traduction de Sustainable development) est une nouvelle conception de l'intérêt public, appliquée à la...).

La conservation des espèces et de leurs habitats naturels permet de conserver un patrimoine biologique dont l'étude scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) peut nous aider à mieux comprendre le fonctionnement du vivant. Ici, l'étude d'une petite population relictuelle extrêmement menacée nous permet de découvrir à quel point (Graphie) le vieillissement peut varier au sein d'une même population ce qui ouvre des perspectives nouvelles sur l'importance potentielle de la qualité de l'environnement sur le vieillissement d'autres espèces.

Contacts:

- Thomas Tully - Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) d'écologie et des sciences de l'environnement de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du...) (IEES - CNRS/IRD/Univ Paris-Est Val-de-Marne/Inra/ Univ Sorbonne Université) - thomas.tully at sorbonne-universite.fr

- Julie Legoupi - Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la...) - Institut d'écologie et des sciences de l'environnement de Paris (IEES - CNRS/IRD/Univ Paris-Est Val-de-Marne/Inra/ Univ Sorbonne Université) - julie.legoupi at upmc.fr
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.205 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique