La production du gaz de schiste serait-elle moins polluante ?
Publié par Publication le 07/05/2013 à 12:00
Les derniers chiffres collectés par l'Environmental Protection Agency (EPA) prennent à contre-pied les récents rapports sur le gaz de schiste. En effet, le processus de fracturation hydraulique lors des forages de gaz de schiste n'est plus aussi polluant (Le polluant a pour définition la plus souvent retenue : un altéragène biologique, physique ou chimique, qui audelà d'un certain seuil, et parfois dans certaines conditions...) qu'on le pensait. L'agence de protection environnementale américaine estime que le renforcement des contrôles destinés à limiter la fuite de méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la famille des alcanes. C'est un gaz que l'on trouve à l'état naturel et qui est produit...) réduit l'émission de ce gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper tout...).


Comparaison de l'exploitation des gaz de schiste à d'autres types de gisements de gaz naturel (Le gaz naturel est un combustible fossile, il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse.).

Depuis 1990, la fuite de méthane ne représente plus que 41,6 millions de mètres cubes. Cependant, l'agence concède que les gaz de schiste tiennent une part importante dans les 145 millions de mètres cubes de méthane émis aux États unis (L'UNIS, pour UNIversité du Svalbard, est une université norvégienne implantée en 1993, à Longyearbyen (2000 habitants), principale cité du Spitzberg (en francais,...) en 2011. En tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) cas, ce dernier rapport renforce la position des industries d'exploitation des gaz de schiste.

Pour leur part, les observateurs soupçonnent l'EPA de soutenir les industriels. En effet, à l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y...) où le prix du pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car le pétrole fournit la...) connaît une hausse vertigineuse, l'exploitation de ce gaz naturel permet aux États-Unis d'occuper la première place mondiale des producteurs d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.). Selon les écologistes, le gaz naturel n'est qu'un " régime à la mode ". D'ailleurs, le méthane est un gaz à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps...) vingt fois plus nocif que le gaz carbonique.
Page générée en 0.326 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique