Pancréas artificiel: une solution aux montagnes russes de la glycémie

Publié par Adrien le 29/02/2020 à 08:00
Source: Université McGill - Ashley Rabinovitch
Une équipe mcgilloise met au point un système de pancréas artificiel qui pourrait transformer la vie avec le diabète de type 1

Pour les quelque 250 000 Canadiens vivant avec le diabète de type 1, le combat permanent pour la stabilisation de la glycémie (La glycémie (du grec glukus = doux et haima = sang) désigne la concentration de glucose dans le sang ou plus exactement dans le plasma.) pourrait bientôt être chose du passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...). Une équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) de la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...) de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) McGill travaille en effet à optimiser un pancréas (Le pancréas est un organe abdominal, une glande annexée au tube digestif. Il est rétropéritonéal, situé derrière...) artificiel promettant de minimiser les fluctuations extrêmes du taux de glucose (Le glucose est un aldohexose, principal représentant des oses (sucres). Par convention, il est symbolisé par Glc. Il est directement...) sanguin qui nuisent à la qualité de vie (La qualité de vie d’une population est un enjeu majeur en sciences économiques et en science politique. On utilise les notions proches...) des patients et entraînent des complications à long terme.


Test de glycémie - Crédit: Getty

Des pompes à insulines intelligentes

En usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) depuis plus de 30 ans, les pompes à insuline (L'insuline (du latin insula, île) est une hormone peptidique sécrétée par les cellules β des îlots de Langerhans du pancréas....) portatives permettent aux personnes diabétiques d'établir manuellement la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) d'insuline injectée dans leur système sanguin. Pour déterminer la dose optimale, la mesure de la glycémie par piqûre au bout du doigt est toujours la méthode la plus courante, mais les capteurs automatisés sont de plus en plus populaires. Or, même avec ce type d'appareil, les cibles de glycémie sont atteintes en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans...) moins de 50 % du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Résultat: les patients passent la majeure partie de la journée soit en hyperglycémie, un état qui cause des maux de tête et de la faiblesse, ou en hypoglycémie (La définition de l'hypoglycémie ne saurait se limiter à la seule constatation d'une glycémie "trop" basse. La valeur de la glycémie n'a pas de signification propre lorsqu'elle...), avec à la clé étourdissements, confusion et difficultés à s'exprimer.

Le professeur adjoint Ahmad Haidar a commencé ses études doctorales à l'Université McGill au moment même où les lecteurs de glycémie automatisés arrivaient sur le marché. " C'était la plus heureuse coïncidence de ma vie (La vie est le nom donné :), parce que c'est le capteur (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable, exemple : une tension électrique, une hauteur de mercure, une intensité, la...) automatisé qui a rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des sources de lumière et vue...) possible la création d'un système de pancréas artificiel ", dit le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant...). Tablant sur son expérience en génie des contrôles automatiques, le Pr Haidar a conçu un algorithme qui indique à la pompe (Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide.) combien d'insuline injecter, en fonction de la lecture entrée par l'utilisateur. Il s'est ensuite associé avec trois cliniciens de la Faculté de médecine de McGill - les docteurs Laurent Legault, Michael Tsoukas et Jean-François Yale - pour former le Laboratoire du pancréas artificiel de McGill. Réunissant 12 chercheurs à temps plein et 45 à temps partiel (Le mot partiel peut être employé comme :), leur équipe est la seule au Canada à développer des systèmes de pancréas artificiel.

Des avancées pour améliorer la qualité de vie

Dans une étude récente publiée dans Diabetes Care, l'équipe du laboratoire présente une percée dans la compréhension de l'efficacité des systèmes de pancréas artificiel. Grâce à un financement de la Fondation de la recherche sur le diabète (Le diabète présente plusieurs formes, qui ont toutes en commun des urines abondantes (polyurie). Le mot « diabète » vient du grec ancien dia-baïno, qui signifie « passer...) juvénile, le groupe a mis à l'essai l'administration d'une deuxième hormone (Une hormone est un messager chimique véhiculé par le système circulatoire qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs spécifiques.), le pramlintide, en plus de l'insuline, dans l'espoir que les médicaments combinés donnent des résultats supérieurs à l'insuline seule. L'étude a révélé que cette méthode augmentait de façon significative la proportion du temps où la glycémie des patients demeurait dans l'intervalle cible. Le pramlintide, en ralentissant l'absorption ( En optique, l'absorption se réfère au processus par lequel l'énergie d'un photon est prise par une autre entité, par exemple, un atome qui fait une transition entre deux niveaux d'énergie électronique. Le photon est détruit...) des aliments, donnait plus de temps à l'insuline pour agir.

" Les résultats m'ont étonné: je ne m'attendais pas à ce qu'ils soient aussi positifs ", admet le Pr Haidar. Les patients qui ont reçu de l'insuline et du pramlintide durant l'étude se sont déclarés très satisfaits du nouveau régime thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.). " En leur permettant de mieux contrôler leur glycémie, on améliore grandement leur qualité de vie ", explique le chercheur.

Pour le Laboratoire du pancréas artificiel de McGill, le prochain grand défi consiste à créer un pancréas artificiel entièrement automatisé, qui éliminerait les étapes d'entrée manuelle des quantités de glucides et d'activation (Activation peut faire référence à :) de la pompe à insuline (La pompe à insuline est portée par une personne diabétique insulino-dépendante, qui a un besoin permanent d'insuline, son pancréas n'en...) au moment des repas. " Le développement de cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) de deuxième génération suscite énormément d'intérêt chez les patients ", indique le Pr Haidar. En travaillant à perfectionner le système de pancréas artificiel, le chercheur pense à ses collègues vivant avec le diabète de type 1 (Cet article traite du diabète de type 1, une forme de diabète sucré. Il existe d'autres types de diabètes : voir la page d'homonymie...) et aux patients qu'il rencontre au quotidien. " Je suis optimiste pour la suite des choses ", conclut-il. " Nous travaillons pour que nos recherches aient un impact bien au-delà de notre laboratoire. "

Publication:
" A Novel Dual-Hormone Insulin-and-Pramlintide Artificial Pancreas for Type 1 Diabetes: A Randomized Controlled Crossover (CrossOver (CrossOver Office jusqu'à la version 6.0) est un programme commercial et propriétaire développé par CodeWeavers, permettant d'exécuter de nombreuses applications et plugins...) Trial "
Par A. Haidar, M. Tsoukas, S. Bernier-Twardy, J Yale, et al.
Paru dans Diabetes Care en janvier 2020.
doi: https://doi.org/10.2337/dc19-1922
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.149 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique