Un oeuf par jour n'augmente pas le risque cardiovasculaire

Publié par Adrien le 10/04/2020 à 09:00
Source: Université Laval
Au cours des dernières décennies, les études portant sur l'effet des oeufs sur la santé cardiovasculaire sont arrivées à tout et à son contraire. Si vous ne savez plus ce qu'il faut en penser, un article scientifique qui paraît dans le British Medical Journal pourrait vous aider à y voir plus clair. "Nos analyses démontrent que l'on peut manger jusqu'à un oeuf par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...) sans que le risque cardiovasculaire en souffre", résume le premier auteur de l'étude, Jean-Philippe Drouin-Chartier, de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au...) Laval.

Le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et...), rattaché à la Faculté de pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science...) et à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) sur la nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son...) et les aliments fonctionnels, et ses collaborateurs de l'Université Harvard (L’université Harvard (Harvard University), ou plus simplement Harvard, est une université privée américaine située à Cambridge dans le Massachusetts. Fondée en 1636, elle est considérée...) ont d'abord analysé les résultats de trois études américaines qui ont suivi pendant trois décennies près de 216 000 personnes afin de déterminer l'effet des habitudes de vie (La vie est le nom donné :) et de l'alimentation sur leur santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.). De plus, ils ont réalisé une méta-analyse de 28 études menées dans différents pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) qui ont aussi exploré ces mêmes variables chez un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas forcément...) de 1,7 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un (1 000 001). Il vaut un millier de...) de personnes.

Les analyses indiquent que le risque de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) cardiovasculaire - infarctus (Un infarctus est défini par la mort brutale et massive de cellules (nécrose irréversible d'une partie d'un organe), en rapport avec un manque d'oxygène.), maladie coronarienne (La diminution effective, localisée ou généralisée du débit sanguin coronarien et ses conséquences sont liées à...) ou accident vasculaire cérébral (Un accident vasculaire cérébral (AVC), parfois appelé « attaque cérébrale », est un déficit neurologique soudain d'origine...) - n'est pas plus élevé chez les gens qui consomment un oeuf ou plus par jour que chez ceux qui consomment moins d'un oeuf par mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.). L'âge, le sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la sexualité dans un sens plus global, mais se réfère...), l'indice de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la...) corporelle, le niveau d'activité physique (L'activité physique regroupe à la fois l'exercice physique de la vie quotidienne, maison, jardinage, commissions, travail, marche usage des...), le tabagisme (Le tabagisme est le fait de consommer du tabac, produit manufacturé élaboré à partir de feuilles séchées de plantes appartenant à la famille des Solanacées et...), l'hypertension, l'hypercholestérolémie (Par hypercholestérolémie (littéralement : cholestérolémie élevée) on entend un taux élevé de cholestérol sanguin. Ce...), l'utilisation de statines et la qualité générale de l'alimentation ne changent rien à ce constat.

Selon Jean-Philippe Drouin-Chartier, "Les conclusions auxquelles nous sommes arrivés sont les plus fiables parce qu'elles reposent sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) des études réalisées jusqu'à maintenant sur le sujet."

La controverse entourant l'effet des oeufs sur les maladies cardiovasculaires refait régulièrement surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet...), constate le professeur Drouin-Chartier. "Son origine remonte aux premières études qui ont établi un lien entre le cholestérol (Le cholestérol est un lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques. Le cholestérol tire son nom du grec ancien chole- (bile) et...) sanguin et le risque cardiovasculaire. Comme l'oeuf est l'aliment le plus riche en cholestérol, on en a déduit qu'il devait augmenter le cholestérol sanguin et, donc, le risque cardiovasculaire. Ce que l'on ignorait à l'époque est que le foie (Le foie est un organe abdominal impair et asymétrique, logé chez l'homme dans l'hypocondre droit, la loge sous-phrénique droite, la partie supérieure du creux épigastrique puis atteint l'hyponcondre et qui assure...) autorégule le taux de cholestérol sanguin. Lorsqu'on mange plus de cholestérol, notre foie en produit moins. C'est pour cette raison que la corrélation entre la consommation de cholestérol et le taux de cholestérol sanguin est très faible."

L'étude publiée dans le British Medical Journal apporte des preuves solides de l'absence d'association négative entre une consommation modérée d'oeufs et le risque cardiovasculaire, mais le débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions divergentes...) n'est pas clos pour autant, reconnaît le chercheur. "Des études rapportant des effets néfastes des oeufs ont été publiées au cours de la dernière année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) et une autre étude qui arrive à la même conclusion paraîtra prochainement, signale-t-il. Mais, au moment où je vous parle, les conclusions auxquelles nous sommes arrivés sont les plus fiables parce qu'elles reposent sur l'ensemble des études réalisées jusqu'à maintenant sur le sujet."
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.121 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique