Les mâles accélèrent le vieillissement de leur mère
Publié par Adrien le 20/02/2020 à 08:00
Source: Université de Sherbrooke
On entend souvent les mères raconter que leurs premières rides ou leurs premiers cheveux blancs sont apparus après avoir eu un enfant. Qu'on se le dise: enfanter, c'est exigeant ! Mais le sexe de la progéniture importe-t-il ? Chez le mouflon d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan...), le vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses...) des mères dépend à la fois du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) et du sexe (Le mot sexe désigne souvent l'appareil reproducteur, ou l’acte sexuel et la sexualité dans un sens plus global, mais se réfère aussi aux...) des agneaux qu'elles ont élevés dans les premières années de leur vie (La vie est le nom donné :), selon une étude réalisée par des chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis,...) de Sherbrooke publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA.


Une femelle avec son agneau (L'agneau est le très jeune mouton, petit de la brebis et du bélier, c'est un animal d'élevage.).Photo: Fanie Pelletier

Qui se reproduit intensément vieillit rapidement

Avec l'âge, les fonctions physiologiques d'un organisme se détériorent, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un évènement. En mathématiques, l'étude des probabilités est un sujet de grande...) de décès (sénescence actuarielle) et d'une diminution de leurs capacités reproductrices (sénescence reproductive).


Mathieu Douhard, chercheur post-doctoral, à Ram Mountain, en Alberta.Photo: fournie par Mathieu Dhouard

Chez certaines espèces, la reproduction (La Reproduction. Eléments pour une théorie du système d'enseignement est un ouvrage de sociologie co-écrit par Pierre Bourdieu et...) et l'élevage des jeunes accaparent une grande partie des ressources dont dispose une mère: à chaque reproduction, c'est un peu comme si elles y laissaient une petite partie d'elles-mêmes. Une hypothèse scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) indique que de nombreuses reproductions en début de vie pourraient accélérer la sénescence reproductive. Pour les mouflons, l'étude réalisée par Mathieu Douhard, la professeure Fanie Pelletier (tous deux membres du Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) sur le vieillissement) et le professeur Marco Festa-Bianchet appuie cette hypothèse. Basée sur un suivi de centaines d'individus marqués sur plus de 45 ans, elle démontre que la fécondité des mères et les chances de survie de leurs agneaux déclinent plus rapidement avec l'âge pour celles ayant élevé beaucoup de petits entre l'âge de 2 et 7 ans.

Le prix des mâles

Non seulement les femelles très productives en jeune âge vieillissent plus vite, mais le phénomène s'accélère si elles ont élevé plus de mâles que de femelles. Chez la plupart des mammifères, y compris le mouflon, les jeunes mâles sont plus gros que les jeunes femelles et, par conséquent, sont plus exigeants à produire et à élever pour une mère. Considérant que seuls les mâles les plus gros deviennent dominants et monopolisent une grande part de la reproduction, les mères auraient avantage à allouer plus d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) à leurs fils qu'à leurs filles. Or, les jeunes mères paieraient cher cette plus grande production de fils énergivores. Le prix à payer ? Alors que les mères avancent en âge, les agneaux qu'elles produisent ont moins de chances de survivre à leur premier hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.).

Mais qu'est-ce qui expliquerait que les femelles vieillissantes ont des agneaux qui survivent moins bien à l'hiver ? Selon les chercheurs, répondre à cette question constitue la prochaine étape déterminante de leurs recherches. Une partie de la réponse résiderait dans une diminution de la qualité et/ou de la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une...) de lait avec l'âge, qui nuirait au développement des agneaux. Répondre à cette question permettrait de mieux comprendre les mécanismes menant au vieillissement chez le mouflon, comme chez plusieurs autres mammifères. Les sacrifices d'une mère pour ses rejetons, conscients ou non, font partie de la vie, peu importe l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique....) !
Page générée en 0.459 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique