L'intensité sonore des chansons populaires est en hausse depuis plusieurs décennie
Publié par Isabelle le 10/09/2019 à 14:00
Source: Jean Hamann - Université Laval
L'intensité sonore des enregistrements de chansons populaires est en augmentation constante depuis 1950. Cette tendance lourde pourrait entraîner une augmentation des cas de perte d'audition due à l'exposition au bruit, avance Hourmazd Haghbayan, étudiant au Département de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à restaurer la...) sociale et préventive de la Faculté de médecine de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) Laval, dans un article qui vient de paraître dans le Journal of General Internal Medicine.


Cette image illustre bien l'accroissement de l'intensité sonore des enregistrements au fil des ans. On y voit deux courbes représentant l'intensité sonore de la chanson Something des Beatles sur un CD lancé en 1983 et sur un autre CD lancé en 2000.

Rappelons que la musique génère sur le tympan une pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) acoustique (L’acoustique est une branche de la physique dont l’objet est l’étude des sons et des ondes mécaniques. Elle fait appel aux phénomènes ondulatoires et à la mécanique...) dont l'amplitude (Dans cette simple équation d’onde :) dépend de plusieurs facteurs, notamment la distance entre l'auditeur et la source, le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) sélectionné par l'auditeur sur l'appareil de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) et l'intensité sonore de la chanson fixée au moment de la captation. Ainsi, si l'on fait tourner 100 chansons différentes sur un appareil dont le volume est fixe, l'intensité sonore perçue par une personne placée à une distance donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) de la source dépendra principalement de l'intensité sonore choisie au moment du mixage en studio, explique Hourmazd Haghbayan.

Les médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de diffuser une information vers un...) font régulièrement état de la guerre du volume (loudness war) dans laquelle seraient engagés les producteurs de musique, surtout depuis l'avènement de techniques permettant la compression du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés...) audio. Hourmazd Haghbayan et ses collaborateurs Eric Coomes, de Toronto, et David Curran, de Dublin, ont creusé le sujet en recourant au Million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui...) Song Dataset. Cette base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif informatique. Les technologies existantes permettent d'organiser...) contient des informations techniques, notamment l'intensité sonore, sur un million de chansons populaires enregistrées par près de 45 000 artistes entre 1922 et 2011.

Les trois collaborateurs ont utilisé un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) de 515 000 chansons provenant de cette banque pour documenter l'évolution de l'intensité sonore de la musique populaire depuis 1950. Leurs analyses montrent que l'intensité sonore moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques...) des chansons est en hausse constante depuis sept décennies.

Peu importe les causes du phénomène, cette hausse pourrait engendrer des problèmes de santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la présenter comme « l'étude, d'une part, des déterminants physiques, psychosociaux et socioculturels...), estime Hourmazd Haghbayan. Selon l'Organisation (Une organisation est) mondiale de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), la moitié des jeunes de 12 à 35 ans vivant dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) riches sont régulièrement exposés à une musique dont l'intensité sonore est trop élevée. "L'exposition à ce facteur de risque (En gestion des risques, un facteur de risque est une source de risque qui est classée en risques inhérents génériques probables dans le but de faciliter l'évaluation ou l'atténuation des...) est en augmentation parce que les jeunes passent plus de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) à écouter de la musique", constate-t-il.

Il est cependant possible d'intervenir sur ce facteur de risque de perte d'audition (L'audition est le fruit d'un mécanisme complexe assuré principalement par les deux oreilles (pour permettre la perception binaurale stéréophonie)et les voies centrales avec notamment un...). "Certains diront qu'il s'agit d'un faux problème puisque les auditeurs peuvent compenser en baissant le volume sur leur appareil. Ce serait toutefois leur faire porter l'entièreté du fardeau de la prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se dégrade, ou qu'un...) alors que les producteurs de musique ont un rôle à jouer", estime l'étudiant.
Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique