L'insomnie chronique altère les fonctions cognitives des personnes de 45 ans et plus
Publié par Adrien le 16/05/2019 à 08:00
Source: Université de Montréal
C'est le grand constat tiré d'une analyse des données sur le sommeil issues de la cohorte pancanadienne Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement. Cette analyse a été effectuée par une équipe de scientifiques dirigée par le Dr Thanh Dang-Vu, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent d'importantes...) au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) universitaire de gériatrie de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la...) et professeur de neurologie (La neurologie est la discipline médicale clinique qui étudie l'ensemble des maladies du système nerveux, et en particulier du cerveau. Cette spécialité médicale s'est séparée de la...) à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) Concordia et à l'Université de Montréal.

L'insomnie (L'insomnie est un terme créé au XVIe siècle sur la base du latin insomnia (du latin somniculus, « état de celui qui dort ») et signifie...) chronique est un trouble du sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée...) parmi les plus fréquents, qui touche environ 10 % de la population adulte. Elle se définit par une difficulté à s'endormir ou à rester endormi qui survient au moins trois nuits par semaine durant plus de trois mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) et qui a une incidence sur le fonctionnement diurne de l'individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).), par exemple sur son humeur, son attention ou sa concentration au cours de la journée.


L'insomnie chronique est un trouble du sommeil parmi les plus fréquents, qui touche environ 10 % de la population adulte. Crédit: Getty

L'analyse menée par l'équipe du Dr Dang-Vu portait sur 28 485 Canadiens âgés de 45 ans et plus, appartenant à l'un des trois groupes suivants: les personnes souffrant d'insomnie chronique, celles présentant des symptômes d'insomnie sans conséquence sur le fonctionnement diurne et celles ayant un sommeil normal.

Ces participants ont rempli des questionnaires, subi des examens physiques et une batterie de tests neuropsychologiques qui ont été utilisés pour évaluer différentes fonctions cognitives et la qualité du sommeil.

"Même si l'on a tenu compte des autres facteurs pouvant influer sur les performances cognitives, comme les caractéristiques cliniques, démographiques ou liées au mode de vie (La vie est le nom donné :), les personnes appartenant au groupe souffrant d'insomnie chronique ont significativement moins bien performé aux tests que celles appartenant aux deux autres groupes. C'est surtout la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) déclarative, c'est-à-dire la mémoire basée sur des concepts et des faits, comme le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) des mots, les lieux et les évènements historiques, qui était altérée. Cette découverte est donc très importante, car elle laisse entendre que la présence d'un trouble d'insomnie chronique a un effet négatif direct sur la mémoire, indépendamment de l'influence des autres problèmes de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) associés", conclut le Dr Dang-Vu.
Page générée en 15.408 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique