Un herbicide d'emploi courant nocif pour la biodiversité

Publié par Isabelle le 21/03/2020 à 14:00
Source: Université McGill

L'un des herbicides à base de glyphosate les plus utilisés dans le monde, Roundup, peut entraîner une perte de biodiversité et fragiliser ainsi les écosystèmes face à la pollution et aux changements climatiques, affirment des chercheurs de l'Université McGill (L’Université McGill, située à Montréal au Québec, est une des universités les plus anciennes au Canada.).

En raison de l'utilisation très répandue du Roundup en agriculture partout dans le monde (Le mot monde peut désigner :), on s'inquiète des effets de cet herbicide (Un produit herbicide est défini comme une substance active ou une préparation ayant la propriété de tuer les végétaux.) sur la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) et l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques...). Depuis les années 1990, l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du glyphosate (Le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P) est un désherbant total, c’est-à-dire un herbicide non sélectif, autrefois produit sous brevet, exclusivement par la société Monsanto à...) a explosé en raison de l'avènement des semences génétiquement modifiées résistantes à cet herbicide, dites Roundup Ready. "Les agriculteurs pulvérisent leurs champs de maïs (Le maïs (aussi appelé blé d’Inde au Canada) est une plante tropicale herbacée annuelle de la famille des Poacées, largement cultivée comme céréale pour...) et de soya pour les désherber et augmenter leur production, et le glyphosate finit par se répandre dans l'environnement par lessivage (Le lessivage est le transport d'éléments (argiles, ions) composant un sol sous l'effet de l'écoulement des eaux d'infiltration.). Ainsi, on a trouvé des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la...) de cet herbicide dans des rivières de la Montérégie, au Québec", indique Andrew Gonzalez, professeur de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de...) à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au...) McGill et titulaire de la Chaire en biologie de la conservation Liber Ero.

Pour évaluer l'effet du glyphosate sur les écosystèmes d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) douce, les chercheurs ont exposé des populations de phytoplancton (des algues) à l'herbicide dans des bassins expérimentaux. "Ces espèces minuscules, situées tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en bas de la chaîne alimentaire (Une chaîne alimentaire est une suite d'êtres vivants dans laquelle chacun mange celui qui le précède. Le premier maillon d'une chaîne est très souvent un végétal chlorophyllien. Dans les mers et océans, le phytoplancton...), sont importantes pour l'équilibre d'un écosystème lacustre et sont l'une des principales sources de nourriture d'animaux microscopiques. Nos expériences nous permettent d'observer en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) réel le processus d'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) de la résistance au glyphosate dans les écosystèmes d'eau douce", explique le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et...) postdoctoral Vincent Fugère.

Les écosystèmes s'adaptent... au détriment de la biodiversité

Les chercheurs ont constaté que les écosystèmes d'eau douce modérément contaminés par l'herbicide résistaient davantage à ce dernier lors d'une exposition ultérieure à très forte dose, un peu comme s'ils avaient fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les relations...) d'une "vaccination (La vaccination est un procédé consistant à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant afin de créer une réaction immunitaire...) évolutive". Les chercheurs voient là ce que les scientifiques appellent le "sauvetage évolutif", phénomène qui, jusqu'à tout récemment, n'avait été testé qu'en laboratoire. Grâce à des expériences de l'équipe d'Andrew Gonzalez, on savait déjà que le sauvetage évolutif pouvait, grâce à une évolution rapide, prévenir l'extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans...) d'une population entière gravement contaminée par un pesticide (Un produit phytosanitaire est une substance émise dans une culture pour lutter contre des organismes nuisibles. C'est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les...).

Les chercheurs soulignent toutefois que la résistance à l'herbicide s'est construite au détriment de la diversité du plancton (Homère désignait les animaux errant à la surface des flots par plankton, du grec ancien πλαγκτός / planktós ou...). "Nous avons noté une réduction appréciable de la biodiversité dans les populations contaminées par le glyphosate. Cette perte pourrait avoir de profondes répercussions sur le fonctionnement des écosystèmes et amoindrir leur capacité d'adaptation à de nouveaux polluants ou facteurs de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes...). C'est préoccupant, d'autant plus que la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) et les changements climatiques font peser une menace grandissante sur de nombreux écosystèmes", prévient le Pr Gonzalez.

Comme le font remarquer les chercheurs, on ne sait pas encore exactement comment l'évolution rapide confère à ces écosystèmes aquatiques une résistance à l'herbicide. Mais d'ores (ORES, l'Opérateur des Réseaux Gaz & Électricité est le l'opérateur des réseaux de distribution d'électricité et de gaz pour les 8 gestionnaires du secteurs mixte en région wallonne...) et déjà, les scientifiques savent que dans des champs copieusement arrosés de glyphosate, certains végétaux ont acquis une résistance génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les...) à cet herbicide. Les analyses génétiques que réalise actuellement l'équipe nous en apprendront davantage.

L'étude

L'étude "Community rescue in experimental phytoplankton communities facing severe herbicide pollution", par Fugère V., Hébert M.-P., Costa N. B., Xu C. C. Y., Barrett R. D. H., Beisner B. E., Bell (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935. Après avoir construit des avions de combat durant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi le...) G., Fussmann G. F., Shapiro B. J., Yargeau V. et Gonzalez A., a été publiée dans la revue Nature Ecology & Evolution. DOI: https://doi.org/10.1101/467324

Les auteurs remercient les organismes suivants pour leur appui financier: Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, Fonds de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) du Québec - Nature et technologies, Chaires de recherche du Canada (R. D. H. B., A. G., B. J. S.), Centre de la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens...) de la biodiversité du Québec et Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie. La Fondation canadienne pour l'innovation et la Chaire en biologie de la conservation Liber Ero ont procuré à A. G. les fonds nécessaires à la construction du mésocosme LEAP.

L'Université McGill

Fondée en 1821, l'Université McGill accueille des étudiants, des professeurs et des employés d'exception de partout au Canada et du monde entier. Année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) après année, elle se classe parmi les meilleures universités du Canada et du monde. Établissement d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les...) supérieur de renommée mondiale, l'Université McGill exerce ses activités de recherche dans deux campus (Un campus (du mot latin désignant un champ) désigne l'espace rassemblant les bâtiments et l'infrastructure d'une université ou d'une école située hors d'une...), 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d'études et au-delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs. Son adhésion (En physique, l'adhésion est l'ensemble des phénomènes physico-chimiques qui se produisent lorsque l’on met en contact intime deux matériaux, dans le but de créer une...) au développement durable (Le développement durable (traduction de Sustainable development) est une nouvelle conception de l'intérêt public, appliquée à la...) ne date pas d'hier: il remonte à des dizaines d'années et se déploie à l'échelle tant locale que planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont...). Comme en témoignent les énoncés de durabilité qu'elle a signés, l'Université souhaite contribuer à façonner un avenir où l'être humain pourra s'épanouir dans le respect de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...).

https://www.mcgill.ca/newsroom/fr
http://twitter.com/McGillU
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.353 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique