Grippe: les enfants davantage frappés cette année
Publié par Adrien le 19/04/2019 à 08:00
Source: Jean Hamann - Université Laval
Contrairement aux jeunes de 10 à 19 ans, les moins de 10 ans ne profitent pas de l'immunisation induite par la pandémie de grippe H1N1 de 2009. De plus, les enfants âgés de 5 à 9 ans fréquentent maintenant l'école, ce qui favorise la propagation de l'influenza. Le groupe des moins de 10 ans représente 29% des cas d'influenza enregistrés au cours des derniers mois

La saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir...) grippale 2018-2019 n'est pas encore terminée, mais déjà les statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la présentation de ces...) révèlent un fait inusité. Le groupe des moins de 10 ans est surreprésenté parmi les cas de grippe (La grippe (ou influenza) est une maladie infectieuse fréquente et contagieuse causée par trois virus à ARN de la famille des Orthomyxoviridae (Myxovirus influenzae A, B et C), touchant les oiseaux et certains mammifères dont...) ayant nécessité une consultation médicale. Curieusement, la pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et δῆμος / dễmos (peuple)) est une...) de 2009 ne serait pas étrangère à cet effet de cohorte, avance un groupe d'experts dans un article publié par la revue Euro Surveillance.

Ces chercheurs, membres du Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire...) sentinelle canadien de surveillance de l'efficacité du vaccin antigrippal, compilent des statistiques sur l'influenza au Québec, en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique. Leurs données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) proviennent d'analyses de sécrétions nasales prélevées sur des personnes qui se sont présentées dans une clinique avec des symptômes d'allure grippale. Les tests de laboratoire permettent d'établir si ces patients étaient effectivement infectés par l'influenza.

Les données couvrant la période du 1er novembre 2018 au 18 mars 2019 montrent que, chez les personnes non vaccinées, les moins de 10 ans constituent 29% des cas de grippe alors qu'ils représentent environ 10% de la population. Cette surreprésentation s'est accentuée au cours des récentes saisons grippales dominées par le H1N1. Ainsi, les 5 à 9 ans, qui représentent 5% de la population, constituaient 5% des cas en 2013-2014, 7% des cas en 2015-2016 et 14% des cas cette année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). À l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est...), le groupe de 10 à 19 ans, qui représente 11% de la population, constitue 7% des cas de grippe H1N1 cette année alors que ce pourcentage (Un pourcentage est une façon d'exprimer une proportion ou une fraction dans un ensemble. Une expression comme « 45 % » (lue « 45 pour cent ») est en réalité la sténographie...) s'établissait 9% en 2013-2014 et à 7% en 2015-2016.

"Lors de la pandémie de grippe de 2009, environ la moitié des enfants de moins de 10 ans avait été infectée par le H1N1, rappelle Gaston De Serres, professeur à la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal...) et chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur...) au CHU de Québec - Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) Laval et à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) national de santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la présenter comme « l'étude, d'une part, des déterminants physiques, psychosociaux et socioculturels de la santé de...) du Québec (INSPQ). Cette cohorte de jeunes, maintenant âgés de 10 à 19 ans, profite d'une forme d'immunisation induite par la pandémie, alors que les enfants nés après 2009 n'ont pas cette protection. De plus, la moitié de la cohorte actuelle des moins de 10 ans fréquente maintenant l'école, ce qui favorise la propagation du virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme...)."

Au cours des prochaines années, les enfants nés après 2009 atteindront graduellement l'adolescence, une période où les contacts sociaux sont à leur maximum, notamment en raison de la taille des écoles secondaires. "On ne sait pas si l'exposition actuelle au H1N1 aura touché suffisamment de jeunes pour induire un effet d'immunisation dans cette cohorte", souligne le professeur De Serres.

Les responsables de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) publique n'envisagent pas de vacciner ces jeunes pour autant. "L'objectif du programme de vaccination (La vaccination est un procédé consistant à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant afin de créer une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse. La...) est de réduire le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'hospitalisations et de décès. Les efforts doivent donc être concentrés sur les groupes qui posent des risques élevés, soit les personnes âgées et les malades chroniques."

Par ailleurs, la présente saison grippale a été plutôt singulière, signale le chercheur. Elle a été caractérisée par deux vagues d'influenza de sous-type A, la première dominée par le H1N1 et la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de...) par le H3N2. "Cette souche sévit encore et la saison grippale traîne en longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme...). L'efficacité du vaccin a été de 70% pour le H1N1, soit un taux rarement atteint. Par contre, elle se situe à 23% pour le H3N2, ce qui confère une protection très faible contre le virus."

L'étude parue dans Euro Surveillance est signée par 18 chercheurs canadiens. Outre Gaston De Serres, les autres chercheurs de l'INSPQ qui figurent parmi les auteurs sont Hugues Charest et Christine Martineau.

Contrairement aux jeunes de 10 à 19 ans, les moins de 10 ans ne profitent pas de l'immunisation induite par la pandémie de grippe H1N1 de 2009. De plus, les enfants âgés de 5 à 9 ans fréquentent maintenant l'école, ce qui favorise la propagation de l'influenza.
Page générée en 0.951 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique