Découverte de la première population d'astéroïdes "venus d'ailleurs"

Publié par Redbran le 25/04/2020 à 13:00
Source: CNRS
L'astéroïde Ka`epaoka`awela (1) a créé la surprise en 2018 en tant que tout premier objet du Système solaire à l'origine extrasolaire démontrée. Mais ses découvreurs annoncent aujourd'hui qu'il n'est pas seul. Publiés dans la revue MNRAS le 23 avril 2020, les travaux de Fathi Namouni, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de...) du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public...) au Laboratoire Lagrange (CNRS/Observatoire de la Côte d'Azur/Université Côte d'Azur) et Helena Morais, chercheuse à l'Unesp au Brésil, prouvent qu'au moins dix-neuf autres astéroïdes ont également orbité autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) d'une autre étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) avant de rejoindre notre système.


Illustration de l'orbite d'un astéroïde (Un astéroïde est un objet céleste dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres et qui, à la différence...) Centaure 4.5 millards d'années dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une...), par rapport au disque protoplanétaire (Les étoiles se forment à partir d'un nuage de gaz et de poussières dont la partie centrale s'effondre sur elle-même. Puis, à l'intérieur de la nébuleuse résiduelle, la matière se condense éventuellement en un disque qui va...). L'astéroïde orbite autour du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune,...) loin du disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.) dans un plan perpendiculaire (En géométrie plane, on dit que deux droites sont perpendiculaires quand elles se coupent en formant un angle droit. Le terme de perpendiculaire vient du latin per-pendiculum (fil à plomb) et justifie la généralisation...) à ce dernier.
© Disque protoplanétaire: NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence...)

Alors que certains corps interstellaires ne font que passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.), d'autres s'installent durablement autour du Soleil. C'est le cas de dix-neuf astéroïdes qui gravitent entre Jupiter et Neptune. Selon les calculs des deux scientifiques, leurs orbites actuelles et les caractéristiques de celles-ci ne s'expliquent que si ces objets ne se trouvaient pas dans notre Système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système...) à sa naissance, il y a 4,5 milliards d'années.

Tous appartiennent à la famille des Centaures, des astéroïdes se situant entre les géantes gazeuses, se comportant parfois comme des comètes, et dont les modèles informatiques ne parviennent à expliquer ou prédire les orbites. Fathi Namouni et Helena Morais ont donc préféré mettre au point (Graphie) une simulation très précise des orbites de ces astéroïdes permettant de "remonter le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.)" et de retrouver leurs positions passées.

Les objets de notre système gravitaient déjà autour du Soleil il y a 4,5 milliards d'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) dans le même plan du disque de poussières et de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme...) dans lequel ils s'étaient formés. Cependant, les dix-neuf Centaures leur étaient étrangers. Les simulations montrent non seulement que ces Centaures devaient se trouver dans un plan perpendiculaire aux mouvements planétaires à cette époque mais aussi qu'ils se trouvaient loin du disque à l'origine des astéroïdes de notre système.

Ces dix-neuf astéroïdes n'appartenaient pas au Système solaire au début de sa vie (La vie est le nom donné :). Celui-ci se trouvait alors dans un amas d'étoiles où la proximité donnait lieu à de fortes interactions gravitationnelles qui ont permis aux différents systèmes de capturer des astéroïdes d'un autre système. Les scientifiques envisagent maintenant de poursuivre ces travaux en recherchant des événements particuliers qui auraient entrainé la capture (Une capture, dans le domaine de l'astronautique, est un processus par lequel un objet céleste, qui passe au voisinage d'un astre, est retenu dans la...) commune de plusieurs corps extrasolaires.

Notes
(1) L'astéroïde portait le nom provisoire de 2015 BZ509 en 2018.
(2) Ces calculs ont été rendus possibles grâce au Mésocentre de calcul intensif SIGAMM de l'Observatoire de la Côte d'Azur


Bibliographie:
An interstellar origin for high-inclination Centaurs. F. Namouni et M. H. M. Morais. MNRAS, le 23 avril 2020.

Contacts:
- Fathi Namouni - Chercheur CNRS - namouni at oca.eu
- François Maginiot - Attaché de presse CNRS - francois.maginiot at cnrs.fr
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique