COVID-19: Un facteur de risque lié à l'homme de Néandertal ?

Publié par Adrien le 10/08/2020 à 09:00
Source: ASP
Une séquence génétique héritée des hommes de Néandertal pourrait augmenter les risques de réactions graves à la COVID-19, selon une nouvelle étude.


Alors que le milieu scientifique est à la recherche de la raison pour laquelle certaines personnes réagissent plus fortement que d'autres à la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.), cette étude pré-publiée le 3 juillet a identifié une piste inattendue sur le chromosome (Le chromosome (du grec khroma, couleur et soma, corps, élément) est l'élément porteur de l'information génétique. Les chromosomes contiennent les gènes et permettent leur distribution...) trois: une séquence génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) qui provient de l'homme de Néandertal (Un homme de Néandertal ou Néandertalien est un représentant fossile du genre Homo qui a vécu en Europe et en Asie occidentale au...). Nos ancêtres en auraient hérité par croisements entre les deux espèces il y a de cela plus de 60 000 ans.

Les chercheurs ne savent pas pourquoi cette partie de notre ADN pourrait exposer certaines populations à de plus grands risques, mais ils constatent que cette partie du chromosome est “fortement associée” à un plus grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de gens ayant une réaction grave au virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme intracellulaire...).

Le gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN)...) serait plus présent en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre...), où 30% de la population en serait porteuse (Une porteuse est un signal sinusoïdal de fréquence et amplitude constantes. Elle est modulée par le signal utile (audio, vidéo, données) en vue, soit de sa diffusion au moyen d’un...). Au Bangladesh, ce pourcentage (Un pourcentage est une façon d'exprimer une proportion ou une fraction dans un ensemble. Une expression comme « 45 % » (lue « 45 pour...) monte à 63%, le plus haut taux connu.

En entrevue avec le New York Times, les chercheurs expliquent qu'ils ne savent pas non plus pourquoi ce gène est toujours présent aujourd'hui. Ils supposent que cette séquence génétique pourrait avoir augmenté la réponse immunitaire des populations du sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'Asie, leur donnant une protection contre certains virus de l'époque.

Certes, aujourd'hui, plusieurs autres facteurs sont plus clairement responsables de la fragilité (La fragilité est l'état d'une substance qui se fracture lorsqu'on lui impose des contraintes mécaniques ou qu'on lui fait subir des déformations brutales...) de certaines populations, comme l'âge, les maladies chroniques et les inégalités sociales. Mais ce gène pourrait, des dizaines de milliers d'années plus tard, jouer lui aussi un rôle dans cette pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et δῆμος / dễmos (peuple)) est une épidémie touchant une part...).

Les chercheurs précisent toutefois que cela demeure pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) du domaine de la spéculation; davantage de recherches devront être effectuées afin de mieux saisir l'importance de cette découverte. Mais ce n'est pas la première fois que des gènes hérités des Néandertaliens sont observés, et plusieurs n'ont pas de réelle utilité -ou du moins, aucune utilité qu'on ait pu identifier.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.879 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique