Comparaison des coûts entre un plat fait maison et un plat industriel

Publié par Adrien le 16/06/2020 à 09:00
Source: INRAE
En France, il est communément admis que cuisiner maison revient moins cher qu'acheter des plats tout-prêts. Des chercheurs INRAE viennent remettre en question cette idée. Leurs résultats, parus dans Public Health Nutrition le 27 mai 2020, montrent qu'en prenant en compte le coût du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), cuisiner à la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) à partir d'ingrédients bruts revient plus cher qu'acheter des plats industriels.


Comparaison des coûts entre un plat fait maison et un plat industriel.
© Pixabay

La quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) de plats cuisinés industriels achetés pour l'alimentation à domicile, quasi inexistante en 1973, était en 2010 de l'ordre de 50g par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...) et par personne, reflétant l'intérêt pour les ménages de leur praticité, compte tenu des exigences croissantes de la vie (La vie est le nom donné :) quotidienne. A l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un...), le temps passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une...) à cuisiner à la maison a diminué depuis 1985 avec notamment une forte augmentation des jours où les ménages ne cuisinent pas du tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.). A noter que 75% du temps passé à la cuisine (La cuisine est l'ensemble des techniques de préparation des aliments en vue de leur consommation par les êtres humains (voir cuisinerie). La cuisine est diverse à travers le monde, fruit des ressources naturelles locales,...) est du temps féminin.

Les chercheurs ont répertorié les 19 plats préparés les plus consommés par les Français (comme la quiche lorraine, le taboulé, la soupe de légumes, le boeuf bourguignon, ou encore le gratin dauphinois...) et ont relevé leur prix en supermarché. A partir des recettes, ils ont estimé le coût de ces mêmes plats faits maison, sur la base du prix des ingrédients qui les constituent.

Pour quatre portions (4p), si l'on ne tient compte que du prix d'achat, les plats industriels sont, en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient...), 0,84€ plus chers que les mêmes plats faits maison. Quand on intègre le coût de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) pour cuisiner ou réchauffer ces plats, les plats industriels restent plus chers de 0,60€/4p. En revanche, lorsque le coût du temps de préparation (estimé au SMIC horaire) est considéré, alors le plat réalisé à la maison est de 5,34 €/4p, soit plus cher en moyenne que le plat industriel. Le Programme National Nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La...) Santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) recommande le "fait maison", mais ne tient pas compte du coût lié au temps passé à cuisiner.

Ce travail s'est appuyé sur une collecte d'informations, en magasin et sur internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de...), sur une liste limitée de produits. Mais ce qu'il révèle suggère l'importance d'analyser les pratiques d'achat de plats cuisinés de sous populations, en portant notamment l'accent sur les familles à faible revenu dont les contraintes de temps, de ressources et d'équipement peuvent les dissuader d'acheter et de préparer des aliments frais et périssables. Garantir la disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit...) de plats industriels pratiques, abordables et ayant une qualité nutritionnelle avérée pourrait contribuer à promouvoir une alimentation saine, tout en luttant contre les inégalités hommes-femmes et contre les inégalités sociales.

Au coeur de l'étude

Les plats couramment consommés par un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) représentatif de la population française ont été identifiés à partir des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) de l'Enquête Nationale Nutritionnelle et Individuelle Française 2006-2007 (INCA2). Le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) des recettes INCA2, a été utilisé pour estimer la teneur en ingrédients des plats.

Les coûts d'achat ont été obtenus à partir des prix figurant sur les sites Internet de 4 grandes enseignes alimentaires situées à proximité de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) de Montpellier au cours du mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de décembre 2016.

Les instructions de cuisson ont servi à calculer l'énergie consommée pour la préparation du plat. Pour les plats industriels, les instructions de cuisson ont été prises directement sur l'emballage. Pour les plats cuisinés à la maison, elles ont été récoltées sur un site de cuisine en ligne très populaire, en considérant la recette la plus proche de celle de la table INCA2. Le coût de l'énergie consommée pour la préparation du plat à la maison a été calculé en multipliant la consommation d'énergie de chaque appareil de cuisson utilisé dans la recette par le temps de cuisson et le coût énergétique correspondants en France en 2017.

La valeur marchande du temps a été calculée uniquement pour les plats faits maison, sur la base du temps nécessaire pour préparer le plat. Ce temps était considéré comme nul pour les plats préparés. Elle a été évaluée au salaire minimum garanti en France (SMIC), c'est-à-dire le salaire versé à un cuisinier (Cuisine) non qualifié.

Référence:
Tharrey, M., Drogué, S., Privet, L., Perignon, M., Dubois, C., & Darmon, N. (2020).
Industrially processed v. home-prepared dishes: What economic benefit for the consumer ?
Public Health Nutrition, 1-9.
doi:10.1017/S1368980019005081
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.088 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique