Cancer du foie: attention à l'hépatite D

Publié par Isabelle le 20/05/2020 à 13:00
Source: Université de Genève
Une méta-analyse menée par une équipe de l'UNIGE et des HUG montre qu'une infection par le virus de l'hépatite D, dont le dépistage est souvent négligé, multiplie par trois le risque de développer un cancer du foie.[/I]


[i]Image par microscopie (La microscopie est l'observation d'un échantillon (placé dans une préparation microscopique plane de faible épaisseur) à travers le microscope. La...) d'un carcinome hépatocellulaire. DR

Parmi tous les virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou...) de l'hépatite (L’hépatite (du grec hépar: foie) désigne toute inflammation aiguë ou chronique du foie. Les formes les plus connues étant les formes...), le D est le plus mal connu. En effet, ce petit virus, qui ne peut infecter que les personnes déjà atteintes par l'hépatite B (L'hépatite B est une hépatite virale due à une infection par le virus de l'hépatite B (VHB) et entrainant une inflammation du foie.), n'a jusqu'ici été que peu étudié. Or, l'hépatite D constitue l'une des formes les plus dangereuses d'hépatite virale (Les hépatites virales regroupent les infections provoquées par des virus se développant aux dépens du tissu hépatique. Les virus, une fois...) chronique à cause de son évolution possible vers des affections irréversibles du foie (Le foie est un organe abdominal impair et asymétrique, logé chez l'homme dans l'hypocondre droit, la loge sous-phrénique droite, la partie supérieure du creux épigastrique puis atteint l'hyponcondre et...) (cancer et cirrhose (La cirrhose est une maladie chronique du foie dans laquelle l'architecture hépatique est bouleversée de manière diffuse par une destruction des cellules du foie (hépatocytes), suivie de lésions de fibrose...), notamment). Des scientifiques de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et...) de de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) se sont penchés sur la conséquence la plus grave de l'hépatite chronique: le carcinome hépatocellulaire, un cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est...) du foie particulièrement agressif et souvent mortel. En menant une revue systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des principes divers. Elle ne doit...) de la littérature et en effectuant une méta-analyse de toutes les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) disponibles, ils démontrent que les personnes infectées par le virus de l'hépatite D ont un risque jusqu'à trois fois plus élevé de développer un carcinome hépatocellulaire que celles infectées uniquement par le virus l'hépatite B. Ces résultats, à lire dans le Journal of Hepatology, plaident pour un dépistage (Le dépistage, en médecine, consiste en la recherche d'une ou de plusieurs maladies ou d'anomalies dites "à risques" chez les individus d'une population...) systématique de l'hépatite D chez les patients atteints d'hépatite B afin, d'une part, de mieux prendre en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) les patients, et, de l'autre, de mieux appréhender la prévalence réelle de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.).

Il existe cinq types de virus de l'hépatite, aux manifestations et aux conséquences très différentes. Les hépatites A et E causent des infections aigües parfois sévères mais transitoires. Les hépatites B, C et D peuvent, quant à elles, devenir chroniques et engendrer des dysfonctionnements du foie des mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), voire des années après l'infection. Si l'hépatite C (L’hépatite C est une maladie infectieuse transmissible par le sang et due au virus de l'hépatite C (VHC ou HCV en anglais), qui s’attaque au foie. L'infection se caractérise par une inflammation du...) est maintenant bien soignée, les hépatites B, et surtout D restent encore difficiles à contrôler. "La conséquence la plus grave des hépatites B et D est le carcinome hépatocellulaire, explique Francesco Negro, professeur au Département de pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance...) et immunologie (L'immunologie est la branche de la biologie qui s'occupe de l'étude du système immunitaire. Apparu très tôt dans l'échelle de l'évolution, ce système a...) de la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son...) de l'UNIGE et responsable de l'Unité de viropathologie des HUG. On savait déjà que la co-infection des hépatites B et D accélérait la progression de la cirrhose. On ignore cependant dans quelle mesure la co-infection des hépatites B et D augmente le risque de progression vers le cancer du foie, comme nous savons qu'elle le fait pour la cirrhose." "Pour savoir si l'hépatite D est encore plus dangereuse que la B, nous avons effectué une revue systématique et une méta-analyse de toutes les études épidémiologiques", détaille Dulce Alfaiate, chercheuse au Département de pathologie et immunologie de la Faculté de médecine de l'UNIGE et première auteure de ces travaux. "Pour cela, nous avons ré-étudié les données présentées dans 93 études, soit plus de 100 000 patients au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le...). Toutes ces études ne sont pas de qualité identique mais l'analyse des meilleures d'entre elles est très nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un...): les patients atteints d'hépatite D ont un risque presque triplé de développer un carcinome hépatocellulaire par rapport à ceux atteints uniquement de l'hépatite B. C'est énorme!"

Au moins 15 millions de personnes infectées dans le monde

Selon les chiffres de l'Organisation (Une organisation est) mondiale de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), l'infection par le virus de l'hépatite B concerne des centaines de millions de personnes. Dans certaines régions, comme en Polynésie (La Polynésie (du grec, « îles nombreuses »), une des trois régions traditionnelles de l'Océanie, est un large groupement d'îles situées dans l'est et le sud de l'Océan...) et dans certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas...) d'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...), plus de 6% de la population adulte est infectée et le virus se propage en grande partie de la mère à l'enfant. De plus, les enfants infectés à la naissance développent quasiment systématiquement la forme chronique de la maladie.

Le virus de l'hépatite D infecte à son tour une partie non négligeable des personnes porteuses de l'hépatite B mais on ignore l'ampleur du problème. "Certaines estimations font état de 15 à 20 millions de personnes au moins infectées par l'hépatite D et d'autres de 60 millions, soit presque le double que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de personnes vivant avec le VIH dans le monde, indique Dulce Alfaiate. En l'absence de tests systématiques, cependant, il est extrêmement difficile d'être précis." En Suisse il y aurait ainsi 25 000 personnes infectées par l'hépatite B, et 1,500 par l'hépatite D. Et ce, malgré un vaccin contre l'hépatite B disponible et efficace.

Un appel à la recherche

A part l'interféron, un antiviral (Un antiviral désigne une molécule perturbant le cycle de réplication d'un ou de plusieurs virus, permettant ainsi de ralentir mais rarement...) et un immuno-modulateur peu efficace et aux effets secondaires délétères, il n'existe à l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure...) actuelle aucun traitement contre l'hépatite D. "L'évolution de cette maladie vers le cancer du foie nous semble sous-estimée, souligne Francesco Negro. Et pourtant, cette maladie affecte des patients jeunes qui souffrent de cirrhose dès l'âge de 25-30 ans."

Plusieurs pistes de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la maladie sont actuellement explorées: le laboratoire de Francesco Negro étudie ainsi les modifications épigénétiques induites par le virus et le mécanisme d'apparition des tumeurs du foie. Et les auteurs de conclure: "Nos travaux soulignent la nécessité d'améliorer le dépistage de l'hépatite D chez les patients atteints d'hépatite B ainsi que le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins...) urgent de thérapies antivirales efficaces, comme celle contre l'hépatite C qui a sauvé depuis 2011 la vie (La vie est le nom donné :) de millions de personnes."
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.117 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique