Une bactérie pour décontaminer des effluents radioactifs ?

Publié par Isabelle le 10/04/2020 à 14:00
Source: CEA

(c) Roman Didkivskyi
Des travaux auxquels le Biam a participé montrent que la bactérie lacustre photosynthétique Gloeomargarita lithophora piège des éléments radioactifs tels que le strontium et le radium. Ces résultats ouvrent la voie à un procédé de décontamination d'eaux environnementales ou d'effluents radioactifs.

Il existe des bactéries photosynthétiques capables de minéraliser le calcium (Le calcium est un élément chimique, de symbole Ca et de numéro atomique 20.) présent dans l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) pour former du carbonate de calcium solide. Ce processus est à l'origine de la formation de roches calcaires sur les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) géologiques. Certaines bactéries lacustres biominéralisent la calcium, mais aussi d'autres alcalino-terreux comme le baryum (Le baryum est un élément chimique de symbole Ba et de numéro atomique 56.), le strontium (Le strontium est un élément chimique, de symbole Sr et de numéro atomique 38. Le strontium, comme le calcium, est un alcalino-terreux. Il est mou, malléable, gris-jaune. Au...) et radium (Le radium est un élément chimique de symbole Ra et de numéro atomique 88.), qui sont radioactifs.

Les chercheurs de Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du...) Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) ont mis en évidence qu'une de ces bactéries, Gloeomargarita lithophora, est sélective et minéralise en priorité le baryum (Ba), même en présence d'un excès de calcium. En collaboration avec un chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...) du Biam , ils ont testé la capacité de cette bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent...) à piéger les alcalino-terreux tels que le strontium et le radium, qui peuvent poser problème dans les eaux en cas de contamination environnementale. Le radium-226 est un radioélément naturel, le strontium-90 est un radioélément issu de la fission nucléaire (La fission nucléaire est le phénomène par lequel le noyau d'un atome lourd (noyau qui contient beaucoup de nucléons, tels les noyaux d'uranium et de plutonium) est divisé en plusieurs...). Dans les deux cas, le radioélément a été intégralement biominéralisé dans les granules intracellulaires en présence d'un excès de calcium.

Des expériences préliminaires sur des solutions saturées en strontium-90 ont montré la bonne tenue des cellules et la conservation de leur capacité de piégeage du strontium. Ces expériences ouvrent la voie à l'utilisation de cette cyanobactérie pour décontaminer en strontium et en radium des eaux environnementales ou des effluents radioactifs. La cyanobactérie se développant par photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis, composition) est le processus bioénergétique qui permet aux plantes et...), le procédé peut être mis en oeuvre dans des bassins ouverts ou en photobioréacteurs.

Références
Sequestration of Radionuclides Radium-226 and Strontium-90 by Cyanobacteria (Les cyanobactéries (Cyanobacteria), aussi appelées cyanophycées (Cyanophyceae), sont une sous-classe de bactéries (procaryotes), autrefois appelées « algues bleues ». On en connait plus de 7500...) Forming Intracellular Calcium Carbonates | Environmental science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances,...) & technology
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.050 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique