"Ai-je verrouillé ma porte ?" ou quand le doute vire à l'obsession
Publié par Adrien le 15/11/2019 à 08:00
Source: Université de Montréal
Ai-je bien verrouillé la porte en partant de chez moi ? Cette question banale devient une véritable hantise chez les personnes aux prises avec un trouble obsessionnel-compulsif (TOC). "Certains sujets d'un de nos projets de recherche sont arrivés avec deux heures (L'heure est une unité de mesure  :) de retard au rendez-vous fixé. Ils vérifiaient et contre-vérifiaient ce genre de choses sans parvenir à calmer leur incertitude", relate Catherine Ouellet-Courtois, étudiante au doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur. Selon les pays et les époques, le...) en psychologie à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des...).


Ai-je bien verrouillé la porte en partant de chez moi ? Cette question banale devient une véritable hantise chez les personnes aux prises avec un trouble obsessionnel-compulsif. Crédit: Getty

Dans sa recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) qui inclut une méta-analyse de 36 études internationales et une étude inédite auprès de 128 sujets montréalais atteints d'un TOC, la jeune femme s'est intéressée à ce que les chercheurs nomment la "confiance cognitive". "Il s'agit de ce doute que vous avez lorsque vous avez accompli un geste jugé important. Les personnes avec un TOC sont persuadées d'avoir une mauvaise mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) ‒ c'est ce qu'on appelle la faible confiance cognitive. Les personnes qui ont un TOC doutent tellement d'elles-mêmes qu'elles n'arrivent pas à être rassurées."

Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, le TOC se caractérise par la présence d'obsessions (pensées ou impulsions récurrentes) perçues comme intrusives et inappropriées, et qui engendrent une détresse importante. Les personnes qui souffrent d'un TOC présentent souvent aussi des compulsions, soit des comportements irrépressibles destinés à repousser les pensées obsédantes et à réduire la détresse ressentie. Certaines des obsessions et compulsions les plus répandues consistent à se laver les mains de façon répétée (parfois jusqu'au sang) pour éviter les contaminations courantes; faire le ménage sans arrêt; ranger ses objets personnels de façon maniaque; prendre exactement le même chemin d'un point (Graphie) à l'autre... Les obsessionnels craignent d'avoir perdu leurs clés ou une carte de crédit, d'avoir contracté un virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la...), qu'un malheur arrive à leurs proches, etc.

Un mal traitable

Les TOC toucheraient 2,5 % de la population, des hommes comme des femmes de toutes conditions socioéconomiques et de scolarité variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. ...). Ce mal est courant, mais demeure malgré tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) nimbé de mystère. "C'est un problème qu'on peut parvenir à traiter en l'espace de 12 à 20 séances de thérapie (Une thérapie est un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d'un problème de santé, dans le but de l'aider à guérir, de minimiser ou de soulager ses symptômes,...) cognitivo-comportementale", résume la chercheuse, qui a travaillé sous la direction de Kieron O'Connor, professeur au Département de psychiatrie (La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale ou des maladies mentales. L'étymologie du mot...) et d'addictologie (L'addictologie est l'étude des addictions, c'est-à-dire de la dépendance physiologique et psychologique à une substance ou à un comportement.) de l'UdeM et directeur du Centre d'études sur les troubles obsessionnels-compulsifs et les tics. "Apprécié de tous", selon la doctorante, le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...) est décédé en août dernier.

Dans le cadre de son doctorat, Catherine Ouellet-Courtois a produit trois articles scientifiques: le premier est paru dans le Journal of Obsessive-Compulsive and Related Disorders et les deux autres ont été soumis à des revues spécialisées. "Il s'agit d'une recherche fondamentale (La recherche fondamentale regroupe les travaux de recherche scientifique n'ayant pas de finalité économique déterminée au moment des travaux. On oppose en...), mais j'ai le sentiment que, en comprenant mieux les mécanismes derrière les TOC, on va peut-être parvenir à mieux traiter les personnes qui en sont atteintes."

Clinicienne et "génie du mois"

C'est durant ses études de baccalauréat (Le baccalauréat (altération du bas-latin bachalariatus, désignant un rang de débutant d'abord dans la chevalerie, et puis dans la hiérarchie religieuse et universitaire ou de bacca laurea,...) en psychologie à l'Université Concordia que Catherine Ouellet-Courtois plonge dans les TOC. "J'étais auxiliaire de recherche dans une étude sur les troubles alimentaires et nous avons recruté des sujets qui souffraient aussi d'un TOC. J'ai été aussitôt fascinée par la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en sociologie, en informatique ou...) de ce trouble, mais aussi par la créativité et l'imagination dont font preuve ceux et celles qu'il affecte."

La recherche était menée en collaboration avec celui qui allait devenir son directeur de thèse (Un chercheur qui supervise le travail d'un doctorant est appelé directeur de thèse (au féminin, directrice ou directeur).). L'étudiante fera, entretemps, une maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond à...) en recherche à Maastricht, aux Pays-Bas, qui la mènera à effectuer un séjour de recherche à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est...).

Parallèlement à ses travaux de recherche, elle a travaillé comme évaluatrice clinique au Centre de recherche de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) universitaire en santé mentale (La santé mentale est un terme relativement récent et polysémique. Habituellement elle est vue comme l'« aptitude du psychisme à fonctionner de façon harmonieuse, agréable, efficace et à faire...) de Montréal et elle est clinicienne en thérapie de couple au Centre universitaire de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) McGill et au département des troubles alimentaires de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas.

Au cours des dernières années, ses travaux lui ont valu plusieurs distinctions, dont le prix Relève étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) Paul-Gérin-Lajoie (2019) du Fonds de recherche du Québec - Société et culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :). Elle a même été nommée "génie du mois" par l'association étudiante de psychologie en 2017 et en 2019 pour deux de ses articles scientifiques.
Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique